Un enseignant emprisonné meurt trois jours après avoir été envoyé à l'hôpital, sa famille suspecte la torture

Il a été a récemment confirmé qu'un ancien professeur de collège de la province du Fujian est décédé le 11 septembre 2018, trois jours après avoir été envoyé à l'hôpital par le centre de détention. Sa famille soupçonne qu'il a été brutalement torturé par les gardes pour sa croyance en Falun Gong.


Également connu sous le nom de Falun Dafa, Falun Gong est une pratique du corps et de l’esprit persécutée par le régime communiste depuis 1999.


" Ne demandez pas ce qui lui est arrivé "

Trois jours avant la mort de M. Ye Guohua, la police a informé sa famille qu'il souffrait soudainement d’une affection aiguë et avait été envoyé à l'hôpital. Ils demandaient aux membres de sa famille de venir à l'hôpital pour remplir les papiers en vue de sa libération conditionnelle pour raisons médicales.


Lorsque la famille de M. Ye s'est précipitée à l'hôpital, ils ont été dévastés de le trouver dans le coma et souffrant d'un gonflement grave du corps. Ils ont demandé au médecin de quelle maladie il souffrait, mais on leur a seulement dit que ses organes vitaux, notamment le cœur, les poumons et les reins, étaient tous défaillants, sans qu'aucune information précise ne leur soit donnée.


M. Ye a été transféré dans une unité de soins intensifs le lendemain et sa famille n'a pas été autorisée à s’approcher de lui. Il ne s'est jamais réveillé et il est décédé un jour plus tard. Il avait la cinquantaine.
Lorsque sa famille a demandé à la police s'il avait été battu au centre de détention, la police leur a répondu: " Peu importe. Il y avait une caméra de surveillance (au centre de détention). "Le message était clair et intimidait la famille afin qu’ils ne posent pas davantage questions.


Un pratiquant de Falun Gong local a plus tard appelé le centre de détention pour demander ce qui lui était arrivé. La personne qui a répondu au téléphone était très nerveuse et a dit:" Il est mort, on n’y peut plus rien. Questionner à ce sujet c'est tout bonnement chercher des ennuis."


Arrêté alors qu'il faisait des exercices de Falun Gong

M. Ye Guohua a été arrêté le 16 janvier 2018 alors qu'il faisait les exercices du Falun Gong au domicile de Mme Cao Rongxiu, avec quatre autres pratiquantes, Mme Zhang Shuiying, Mme Yang Canying, Mme Cao Xirong et Mme Wu Guiying. La police a fouillé le domicile de Mme Cao et a confisqué ses livres de Falun Gong et autres documents.


Les six pratiquants ont été emmenés au commissariat et interrogés. Alors que les cinq autres pratiquants ont été libérés à 1 heure du matin le lendemain matin, M. Ye a été maintenu en captivité puis emmené au centre de détention de Jianye. La police a également saccagé son domicile et confisqué ses livres et documents de Falun Gong.


Persécuté sans relâche pour sa foi

M. Ye était un enseignant du collège Dongyou de la ville de Jianye, province du Fujiang. Il a perdu son travail en raison de la persécution et a été à plusieurs reprises arrêté et condamné pour ses convictions.
Alors qu'il purgeait une peine de cinq ans à la prison Minxi de la ville de Longyan entre 2001 et 2006, les gardes l'ont suspendu avec ses orteils touchant à peine le sol pendant trois jours en mai 2002. Ils lui ont également retiré sa chemise et l'ont exposé aux moustiques.


Lors d'une autre séance de torture en 2003, il a été contraint de rester debout face à un mur pendant 12 heures.


Après sa libération en 2006, il a été licencié par l'école et a dû faire de menus travaux pour joindre les deux bouts. La police l'a fréquemment harcelé ainsi que les membres de sa famille.


Deux ans seulement après sa libération, M. Ye a de nouveau été arrêté le 28 juillet 2008 et condamné à 5 ans et demi en juin 2009. Il a déjà purgé une peine dans une prison de Guangzhou et a été libéré en juillet 2013.


Version anglaise :
Imprisoned School Teacher Dies Three Days After Sent to Hospital, Family Suspects Torture

Version chinoise :
福建建瓯市法轮功学员叶国华被迫害致死

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.