Un ancien receveur des postes demeure emprisonné après avoir fait un AVC et être devenu paralysé

M. Su Wen est toujours emprisonné après avoir fait un accident vasculaire cérébral et être devenu hémiplégique.

M. Su, 51 ans, était le receveur des postes du Bureau de poste local. Son épouse, Mme Sui Juanru, était une employée de la Jimo Communications Company. Le couple a été arrêté le 1er août 2012 parce qu'ils refusaient de renoncer au Falun Gong, une discipline spirituelle persécutée par le régime communiste chinois. M. Su a été condamné à 7 ans de prison et sa femme à un an et demi le 26 décembre de cette année-là.

Cet habitant du district de Jimo, ville de Qingdao, a été soumis à diverses formes de torture depuis qu'il a été admis dans la prison pour hommes de la province du Shandong. Une fois, il a été ligoté et a dû rester assis sur une chaise de 6 heures du matin à 22 heures quatre jours de suite. La chaise était inclinée dans un angle à 45° de sorte qu'il devait se pencher en arrière. Son dos lui faisait terriblement mal en conséquence.

La torture à long terme a eu de lourdes conséquences sur la santé de M. Su. Il a fait un AVC et est tombé dans le coma en janvier 2018. Bien qu’ayant été opéré, il est devenu paralysé et était toujours dans un état critique au moment d'écrire cet article. La prison a cependant refusé de le libérer.

M. Su n'est pas le seul pratiquant de Falun Gong soumis à la torture dans la prison. M. Wang Zhongshi, M. Yi Xiangyang, M. Liu Xingwu, M. Xu Baozhen, M. Cheng Wendong, M. Wang Guangwei, M. An Libo et M. Rong Gang sont également maltraités régulièrement. Tous les pratiquants ont reçu des injections de substances inconnues le 18 août 2017. Quand M. Wang a protesté, un gardien a crié : « Vous devriez être content que nous ne vous ayons pas aspergé de poivre ! »


Voir également :

En anglais :
19 Falun Gong Practitioners Arrested in Sweep by 610 Office in Jimo City, Qingdao

Version chinoise : 苏文在山东省监狱被迫害致脑溢血、偏瘫

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.