Nous devons penser comme des divinités

Vénérable Maître ! Chers compagnons pratiquants,

J’aimerais Vous remercier respectueusement pour la relation prédestinée et pour les Enseignements. J’aimerais remercier les pratiquants qui m'ont aidée à m'élever dans ma cultivation.


Depuis le début de ma cultivation, de nombreux miracles se sont produits. J'ai eu la chance d’abandonner l'attachement à la sécurité financière depuis quelques années. Alors j’ai juste réalisé que si je n’ai pas assez de ressources matérielles pour venir à la conférence de Fa, cela s’arrangera d’une manière ou d’une autre. Le miracle se produit simplement, venant de notre propre pensée droite.


Abandonner l'inquiétude

Il n’a pas été facile pour moi d’abandonner la notion d'inquiétude. J'avais toujours un petit doute en moi, parce que je ne voyais pas comment les choses s’arrangeraient. Après un certain temps, ce genre de doute est devenu un fardeau et j'ai décidé que je ne me soucierais même plus du processus, et me libérerais ainsi de cette notion d'inquiétude. Maintenant, je ne me soucie pas si, par exemple j'ai plus de dépenses que prévu, parce que sans la notion d'inquiétude, celle-ci ne peut plus me contrôler, elle cesse d'exister. Ce n'est pas important de voir tout le processus à l'avance, de savoir comment se feront les choses, l'important est de croire dans le Fa. Si j’abandonne un attachement quel qu’il soit, alors il ne peut plus me contrôler et me bloquer, parce que plus rien n'est là pour me bloquer. Nous nous libérons à chaque fois que nous abandonnons une notion.


Je suis très chanceuse parce que je crois inconditionnellement dans le Maître et le Fa, je ne nourris aucun doute à leur égard. Si mes pensées sont fortes et droites, si j'ai de bonnes pensées, alors je serai là à telle ou telle activité, parce que ma décision d'être est basée sur une fondation juste et solide.


Les notions nous causent toujours des problèmes, alors nous devrions les abandonner.

Si j'ai une sorte de conflit et qu’une notion est irritée en moi-même, cela me cause plus ou moins une douleur au cœur. Alors je vais perdre l'harmonie intérieure et devenir irrationnelle. Dans d'autres cas, j'ai pris conscience que la notion entreprend un monologue à l’intérieur de moi. Cela arrive quand l'autre personne touche une notion en moi-même et cette notion commence à s'adresser intérieurement à l’autre personne pour se justifier. Quand je m’en aperçois, je l'abandonne immédiatement parce que je sais que çà ne peut pas être mon vrai moi. Parce que mon vrai moi ne tiendra jamais de tels monologues : Alors je vois clairement que c'est une notion et j’essaie de m’en libérer aussitôt que possible. À ce moment-là, il ne faut pas parler car çà nous ferait fléchir. Avec de fortes pensées droites, on peut s’en débarrasser.


Si je fais face à un problème et que je ne suis plus dans Zhen-Shan-Ren, je vais être nerveuse et stressée. À ce moment, j'essaie toujours d’abandonner immédiatement l'attachement à la notion qui vient de surgir en moi. En même temps, j'élève mon Xinxing.


Ce n'est pas important de connaître le nom des notions

J’ai pu gagner beaucoup de temps quand j'ai décidé de ne plus chercher le nom des notions. Je n'ai plus besoin de beaucoup de temps pour regarder à l'intérieur et c'est pourquoi je peux tout de suite abandonner l'attachement à la notion quand il apparait. Il n'est pas important de connaitre le nom, l’important c’est de l’abandonner. Dès que je sens que je ne suis plus dans le Fa, je me sens mal à l’aise dans mon cœur et la même idée me revient toujours à l’esprit. Je sais alors qu'une notion est là et que je dois m’en débarrasser tout de suite. De cette façon, je m’élève beaucoup plus rapidement. Si la situation concrète ne me permet pas d’abandonner tout de suite la notion, je rejouerai plus tard la situation dans mon esprit et j’abandonnerai l'attachement qui lui était lié. À ce moment-là, je place avec de fortes pensées droites la notion entre les mains du Maître. Et peu après, je sens l’attention compatissante du Maître, et aussi le changement dans mon corps.


Je sens mon corps se transformer chaque fois que ma cultivation va de l'avant et que je peux élever mon xinxing. Alors, dans ma vie quotidienne, je suis plus énergique et peux mieux m’acquitter du travail, sans beaucoup de fatigue. Je peux faire mon travail plus vite et mieux récupérer mes forces. Cela me montre que pendant la cultivation nous laissons juste notre côté humain derrière nous, physiquement et mentalement. J’ai presque 70 ans, mais je me sens comme si j’en avais 30. Je peux courir et sens mon corps jeune et agile, je ne sens aucune obstruction.


Cela a été bien sûr un processus, d'apprendre à vivre sans inquiétudes. Je viens juste de me rendre compte à quel point il est plus facile de vivre sans ces mauvaises notions, qui me bloquaient et me rendaient tout plus difficile. En même temps, non seulement l'espace, mais aussi le temps s'est élargi pour moi, parce que je n’y suis plus attaché.


là où nous guidons nos pensées ce n’est plus la même chose

Une nuit, mon frère est venu me rendre visite, parce que ses enfants étaient chez moi. Il était ivre. Je lui ai seulement dit quelques mots, mais la notion de le blâmer s'est manifestée dans mes paroles. Cela l’a mis mal à l'aise et à cause de cela et de l'alcool, il a cassé mon écran d’ordinateur. Comme je n’ai pas d’économie, c’était un problème de m’acheter un nouvel écran. Quand j'ai vu que je ne pourrais pas m’en acheter un nouveau, je l'ai simplement réparé avec du ruban adhésif. J'ai dit à mon écran " Tu n'as pas de problème, tout va bien ". Et il fonctionne toujours bien. Je pense que c'est peut-être aussi dû au fait que je ne me suis pas mise en colère lorsque j'ai entendu mon frère casser quelque chose d'autre dans ma chambre.


J'ai aussi fait l’expérience de ce genre de miracle avec ma machine à laver. La machine avait l’air d’être complètement fichue, l’eau coulait et elle émettait des sons très étranges. Alors je lui ai dit : " N’essaie pas de me faire peur. Tu n'as pas de problème.”


Il y a quelques mois, il y avait un grand trou dans l'une de mes dents. Il y a plus de dix ans que je n'étais pas allée chez un dentiste. Je suis donc allée chez un dentiste et je lui ai demandé de faire une expérience avec moi : c’est-à-dire de ne pas me faire d'injection ou de préparation, mais juste de remplir ma dent. L'assistante m'a dit que ma bouche enflerait. Mais je n'avais pas de problème avec cela. Je n'ai pas la notion d'être malade et le miracle s’est produit, le trou dans ma dent ne m'a plus causé de problèmes.


Les pensées droites ont toujours leur impact en chaque situation.


Nous devons penser comme des divinités

Les êtres divins ont tout ce dont ils ont besoin sans rien rechercher. Nous, les disciples de Dafa, devons apprendre à penser comme des divinités et alors seulement nous pourrons devenir vraiment divins. Les divinités peuvent contrôler à volonté les choses par leurs pensées. C’est également possible pour nous car le Maître nous le permet, il suffit d'utiliser nos pensées droites lorsque nous rencontrons des ennuis.


Le Maître dit : “Je vous le dis, durant toutes ces années, j'ai toujours dit que les capacités des disciples de Dafa étaient extrêmement grandes, beaucoup ne le croient toujours pas, puisqu'il ne vous est pas permis non plus de le voir. Sous l'effet de la pensée droite, tout ce qui est autour de vous et votre propre corps connaissent tous des changements, mais vous n'avez jamais voulu essayer. "(Vingt ans d'enseignement du Fa)


C’est parfois douloureux d’abandonner les attachements, mais c’est très important de le faire parce que c’est la seule façon de retourner à notre origine et dans notre paradis.

Il m’est beaucoup plus facile de sauver les gens quand j’élève mon Xinxing.

Maintenant je veux sauver les gens de tout mon cœur. Quand je leur donne un dépliant, ils me remercient toujours et me saluent quand je descends du bus ou du train. C'est un sentiment très majestueux que je n'ai jamais ressenti quand je n'étais pas pratiquante. Je m’efforce de parler des choses vraiment importantes pour que les gens comprennent bien mes propos. Et ils sont très émus. Le côté pervers n'ose pas me nuire quand je parle des méfaits de la perversité. Certains pratiquants n'étaient pas d'accord pour parler de la brutalité de la persécution, mais je n'ai pas changé d'avis et je sens toujours que la perversité est très effrayée quand je parle d’elle. Les gens sentent la relation prédestinée et nous échangeons comme si nous nous connaissions depuis des milliers d'années. Il en est peut être ainsi bien sûr.


Comment pouvons-nous aider notre Maître à rectifier le Fa

Maître dit : "Si le cœur d'un disciple de Dafa n'est pas stable, cela va engendrer des changements dans votre environnement tout autour. Lorsque vous avez peur, par exemple, vous allez découvrir que ça ne va pas pour les êtres qui vous entourent. Lorsque vous changez de sorte que votre regard soit clair, votre esprit vaste et plein d'optimisme, vous découvrirez que les choses autour de vous vont changer de façon correspondante. Lorsque vous clarifiez la vérité, que vous validez la Loi et lorsque vous agissez, si vous rencontrez des difficultés, ajustez-vous vous-mêmes et considérez les choses avec la pensée droite. Cela peut s’avérer efficace." (Enseignement de la Loi à la Conférence internationale de Loi de Washington DC 2009)


J’en suis venue à comprendre que nous pouvons aider à rectifier le Fa dans notre champ quand nous abandonnons de plus en plus de nos notions. Nous pouvons penser davantage comme des divinités et atteindre l'harmonie en nous-mêmes. Les êtres qui nous entourent commencent à changer et les gens ne parlent plus autant de politique, ils sont plus gentils et polis autour de moi. Les gens sont plus amicaux les uns envers les autres et sont plus ouverts d'esprit avec les étrangers comme s'ils étaient amis.


Cultiver la compassion

Abandonner de plus en plus de notions nous aide à être plus compatissants. Lorsque nous parlons aux gens, ils peuvent sentir cette miséricorde et ainsi nous pouvons en amener plus à entrer dans le futur, parce que nos paroles détruisent les mauvais éléments.


Citations du Maître : " Le véritable shan, c’est ce qu’un pratiquant obtient dans la cultivation et pratique et en cultivant la bienveillance, et c’est un véritable shan qui résulte de sa cultivation. "


" En réalité la compassion est une énergie immense, l’énergie des divinités droites. Plus il y a de compassion, plus l’énergie est grande, n’importe quelle mauvaise chose peut être désintégrée. " (Enseignement de la Loi à la Conférence internationale de Loi de Washington DC 2009)


Quand nous voulons atteindre la plénitude parfaite, nous devons apprendre à penser comme des divinités dans n'importe quelle situation. Nous devons tout prendre avec légèreté et ne pas être attachés à quoi que ce soit, parce que chaque notion est un mur, un grand mur qui nous empêche d'être divin.

Ce sont mes propres compréhensions à mon niveau limité.


Je vous remercie.


(Partagé au Fahui européen 2016 à Munich)

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.