Abandonner l'égo, suivre l'arrangement du Maître

Estimé Maître et compagnons pratiquants,


Par gratitude envers le Maître, j'aimerais partager avec vous certaines de mes expériences sur mon chemin de cultivation du Falun Dafa commencé voici maintenant 10 ans. J'ai 36 ans et j'ai un petit garçon de 3 ans et demi.


Au début de ma cultivation, j'étudiais vraiment bien le Fa et j'arrivais à comprendre beaucoup de critères du Fa. Je vérifiais que chaque pensée dans mon esprit était en accord avec les trois principes. C'était une joie de changer en me basant sur les trois principes et d'abandonner toutes les mauvaises choses en moi.


Et puis, j'ai découvert que les autres pratiquants n'évaluaient pas chacune de leurs pensées sur la base des critères du Fa. Je me suis dit que si les autres pouvaient traiter cette question sans devoir faire de gros efforts, je pouvais aussi me relâcher un peu. Je croyais que tout marchait bien pour moi. Je cultivais bien, c'était facile et je n'avais pas besoin de beaucoup d'efforts. Alors une pensée s'insinua dans mon esprit. Il était beaucoup trop fatiguant de contrôler chaque pensée, donc je pouvais relâcher la pression. Rétrospectivement, ce fut le début du déclin de ma cultivation.


Quand mon bébé eut un an et demi, je n'étais pas dans un bon état de cultivation. Je ne pouvais pas apprendre le Fa par coeur. Plus tard, j'ai affronté de nombreux ennuis, tels que le karma de maladie, et beaucoup de conflits dans mon couple.


Affaiblie par ce karma de maladie, souffrant de douleurs récurrentes insoutenables et de mauvaises pensées sur moi-même, j’ai réalisé, le cœur lourd, que je ne me sentais plus concernée par le salut des êtres. A la fin, j'ai éprouvé du ressentiment envers le Maître car il ne m'avait pas aidée à sortir de cette situation.


J’ai fait de gros efforts pour découvrir où je n'avais pas bien fait. Néanmoins, j'avais un problème de xinxing. Je voulais seulement résoudre mes problèmes, mais n'étais pas prête à regarder vraiment à l'intérieur. J'avais une opinion arrêtée s'agissant des problèmes que je devrais affronter et ceux que ne devrais pas affronter. Je pensais aussi à comment je devrais cultiver, et quelles tribulations j'aurais à régler. Pis encore, je ne voulais plus de tribulations et d'attachements. Je voulais que tout soit derrière moi et seulement être parfaite.


Cela a pris du temps, mais j'ai finalement commencé à réaliser que ni mon bébé, ni mon mari, ni personne d'autre n'était responsable de mes épreuves. En fait, je devais juste cultiver, quelle que soit la situation et ne devais pas toujours chercher ce qui était de l'autre côté du mur.

Un tournant crucial

Il y a environ un an, j'ai pris un tournant important et décisif. Cela faisait presque six ans que j'éprouvais un karma de maladie récurrent et une douleur insupportable. J'ai persévéré pendant environ 4 ans sans prendre de médicaments. Cependant, quand je n’ai plus pu supporter la douleur, j’ai pris des antalgiques. Puis, après un certain temps, les antalgiques n'étaient plus efficaces et la douleur a empiré.

J'avais finalement atteint le point de non-retour. J'avais tout essayé et je ne pouvais plus trouver d'aide. Quand j'eus une nouvelle attaque de douleur, j'ai appelé une compagne de pratique et j’ai tout partagé concernant ma situation.


Nous avons échangé un long moment. Cet échange a été essentiel pour mon réveil et pour reconnaître les trois choses importantes qui m'avaient fait m'écarter du Fa. Cela m'a aidée à renforcer mes pensées droites et avec l'aide du Maître, j'ai pu mettre fin à la persécution des forces anciennes.


Étant donné que je pensais être une mauvaise pratiquante, que je désespérais s’agissant de mes erreurs de cultivation et ne passais pas les tests, je n'étais pas en position de nier la persécution par les forces anciennes. J'étais certaine de ne pas pouvoir revenir à l'état de cultivation que j'avais au début.


Ma compagne de pratique n'avait aucun doute que je retournerais à l'état du début de ma cultivation. Ses pensées droites, peut-être, nettoyaient les mauvaises matières dans mon champ et mes propres pensées droites ont refait surface. Soudainement, j'ai été certaine du plus profond de mon cœur que je persévérerais.


Puis une autre pensée est entrée dans mon esprit. Je pensais, que peu importe si je réussissais à éliminer cette interférence ou non, peu importe si je parvenais à l'accomplissement ou non, je devais faire le maximum pour suivre les principes d'Authenticité, Bonté et Patience. Je savais alors que c'était pour moi le seul chemin correct.


Tout à coup, j'ai vécu un miracle. C'était juste comme si on appuyait sur un interrupteur, la douleur atroce s'est arrêtée et a disparu.


Nier les arrangements des forces anciennes

Ma compagne de pratique a partagé avec moi son opinion sur la situation. Elle estimait que les forces anciennes créaient intentionnellement cette situation terrible pour une seule raison qui était de me détruire. Alors j’ai pensé, pas étonnant qu'elles essayaient d'interférer avec moi. Je faisais tout ce qu'un pratiquant ne devrait pas faire. Mais j’ai réalisé immédiatement que ce n'était pas ma propre pensée, et que je ne devais en aucun cas accepter cela.


À un autre moment, alors que j'émettais des pensées droites pour nier les arrangements des forces anciennes, il m'a semblé qu'elles voulaient me parler. Elles disaient "Nous vous persécutons car vous avez tellement mal fait." J'ai répondu "Ce que j'ai fait est sans importance. Vous n'avez pas le droit de me toucher, car mon Maître, Maître Li Hongzhi ne le permet pas." Alors, c’est devenu tranquille.


Il y eut quelques fois où je sentais soudain une douleur perçante, et je ne pouvais plus bouger. Je m'asseyais et j'émettais des pensées droites avec détermination. La douleur disparaissait peu après.


Maître a dit: "Nous nions même l’apparition des forces anciennes elles-mêmes et tout ce qui est arrangé par les forces anciennes, nous nions même leur existence. Nous nions fondamentalement tout ce qui leur appartient, c'est seulement tout ce que vous faites en les niant et en les éliminant qui est la vertu majestueuse. Ce n’est pas cultiver et pratiquer dans les tribulations démoniaques qu’elles ont créées (...)" ["Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi de Chicago en 2004" dans Enseignement de Fa dans les conférences (IV)]

Regarder à l'intérieur et identifier les attachements

Durant notre échange, j'ai découvert le troisième problème, le problème fondamental dans mon xinxing. Je croyais que je regardais souvent à l'intérieur pour trouver l'attachement qui avait donné prise aux forces anciennes et qui leur avait permis de me persécuter avec cette terrible maladie.


Cependant, j'avais traité cette question superficiellement, car j'étais certaine qu'un disciple de Dafa n'avait pas à être confronté à de telles tribulations. Le problème était que je refusais d'affronter fondamentalement cette situation et ne regardais pas à l'intérieur.


Dans un passé plus récent, j'ai été plus portée à abandonner mon point de vue initial que rien n'était autorisé à m'importuner et alors j’ai pu véritablement regarder à l'intérieur pour trouver mes attachements.


Aussitôt que je reconnaissais la racine de mon attachement et admettais qu’elle existait vraiment, ma douleur disparaissait et je ressentais en moi plus d'énergie. C'est arrivé plusieurs fois.


Maître a dit : "Pour un pratiquant, regarder à l'intérieur est un trésor de la Loi." ["Enseignement du Fa à la Conférence internationale de Fa de Washington DC 2009" dans Enseignement de Fa dans les
conférences (IX)]


Travailler à Epoch Times

Cela fait deux ans que je travaille à la version allemande d' Epoch Times. Travailler à Epoch Times est un des plus beaux cadeaux que j'aie reçu en tant que pratiquante. Mes collègues sont très coopératifs et m'ont beaucoup aidée pour arriver là où je suis maintenant.


Quand j'ai rejoint la première fois l'équipe des ventes, j'ai été surprise que beaucoup avait à voir avec le fait d’expliquer les faits à propos du Falun Gong. Je ne m'attendais pas à cela, particulièrement au point qu'ils m'ont indiqu. Nous avions différentes offres de produits, dépendant des besoins des clients. Cependant, en passant des appels téléphoniques, j'ai réalisé comment beaucoup de gens étaient empoisonnés et avaient une opinion négative sur Epoch Times.


J'ai eu de la chance que le Maître ait arrangé qu’ une autre collègue fasse équipe avec moi. Nous avons développé une méthode qui nous permettait de dire la vérité à propos du Falun Gong dans le monde des affaires. Il y avait beaucoup de jeux de rôles qui m'aidaient dans ma façon d'aborder un client potentiel, particulièrement depuis que je m'occupais des appels téléphoniques. Ma collègue prenait beaucoup de temps pour m'écouter et elle me faisait de bons retours. Elle travaillait calmement avec moi sur le développement d'une stratégie, quels éléments utiliser et m'expliquait comment m'améliorer. Cette coopération m'a aidée à beaucoup apprendre et je suis très reconnaissante. Le plus important : j'apprenais ce qui concerne le soutien désintéressé et la coopération.


Ce fut la première fois cet été que j'ai expérimenté la manière de procéder dans l'organisation de réunions avec des grandes entreprises. À un moment je n’ai pas pu planifier une réunion et cela semblait impossible car aucun rendez-vous ne convenait. Bien que cela semblait impossible, je considérais que ces êtres devaient être sauvés. Par conséquent, il était essentiel que nous obtenions un rendez-vous avec cette compagnie. J’ai demandé l'aide du Maître. J'estimais que même si quelque-chose paraissait impossible au premier abord, le Fa avait son propre chemin et le Maître avait arrangé cela, car ces êtres devaient aussi être sauvés.


J’ai décidé de contacter le directeur de la société via sa secrétaire personnelle. J'ai appelé la réception afin de trouver l'adresse de contact direct. La dame m'a dit que j'avais déjà connaissance de l'adresse e-mail, laquelle devait comporter: nom - point- prénom @ entreprise. Je me demandai pourquoi elle me disait cela car j'avais déjà l'adresse e-mail du directeur adjoint. Alors j’ai compris que je devais contacter directement le directeur à son adresse e-mail. J'avais trouvé comment m'y prendre. Quand j'ai appelé deux semaines plus tard, le directeur avait assigné l'organisation de cette réunion à son collègue.


Je suis très reconnaissante pour l'aide du Maître. Je remercie aussi notre vénérable Maître de sa protection sur mon chemin de cultivation. Merci aussi à mes compagnons de pratique.


(Présenté au Fahui européen 2016 à Munich)

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.