Maintenir des pensées droites

Vénérable Maître,
chers pratiquants,

Lors de cette occasion spéciale, j'aimerais partager avec vous les tests, expériences et compréhensions dans ma cultivation .


Avant de cultiver et pratiquer, j'avais peur des gens ivres. Je les évitais et ils me causaient du dégoût. En cultivant, j'ai compris que ce problème vient de mes émotions et attachements qui n'ont pas été cultivés, et que tôt ou tard j'éliminerai cet attachement.


La première épreuve par rapport à ce problème m'est arrivée il y a deux semaines alors que je participais à un Hongfa (diffuser la loi) à Rome.


Je suis arrivée un peu après les autres. Dès que je suis arrivée pour l’émission des pensées droites, j'ai senti que j'étais dans un champ puissant de pratiquants. Mon corps a immédiatement été recouvert par une sorte de substance, et je ne sentais plus ni mes jambes ni mon corps. Dans cet état, j'ai émis la pensée droite pendant plus d'une demi-heure pour la première fois. Nous avons distribué des documents de clarification de la vérité et j'ai commencé à faire les exercices avec un pratiquant chinois. À ce moment-là, deux personnes ivres sont arrivées et ils criaient et nous tournaient autour, mais les militaires stationnés près de nous, les ont repoussés immédiatement. (Nous faisions les exercices à une sortie de métro, dans un espace gardé par des militaires). Bien que les militaires les aient chassés, j’ai senti que pour moi il s'agissait d'une épreuve, et que cette épreuve allait bientôt m'arriver. Et c'était bien ça. En ouvrant les yeux j'ai vu qu'un homme ivre s'approchait de moi et qu'il se tenait debout devant moi dans une attitude agressive. J'ai fermé les yeux et dans mon esprit les paroles du Maître ont émergé :

Pendant le processus de transformation du karma, pour avoir une bonne maîtrise de soi, pour ne pas envenimer la situation comme des gens ordinaires, on doit toujours garder un cœur de compassion, un état d’esprit serein et paisible. Quand vous rencontrerez tout à coup un problème, vous pourrez le régler correctement. Généralement, si vous avez toujours le cœur plein de bonté et de compassion, lorsqu’une difficulté surgit brusquement, vous aurez de la marge pour l’amortir et y réfléchir. (Zhuan Falun, La transformation du karma, Quatrième leçon)


Je me suis dit en moi-même : " Je ne sais pas de quel niveau vous venez, mais je sais que vous êtes venu pour Dafa et que je me tiens ici aujourd'hui pour vous, pour vous aider à avoir une chance d’être sauvé. Je souhaite que vous fassiez le bon choix pour vous-même et ayez un bel avenir. "


J'ai ouvert les yeux et j'ai vu que son attitude avait changé et il me regardait avec un regard très doux. Il s'est retourné en silence et est allé prendre des documents d'information auprès d'un autre pratiquant. Il a regardé longuement ces documents et, il a écouté un pratiquant lui clarifier la vérité.


C'était pour moi une épreuve très importante et j'ai pris conscience à quel point il est important d'avoir un cœur bienveillant et une pensée droite puissante, pour sauver les êtres.


" Les gens qui ont des idées mauvaises et pensent à des choses incorrectes peuvent aussi changer leur esprit sous l’effet puissant de votre champ et renoncer à leurs mauvaises intentions. Peut–être qu’une personne veut insulter quelqu’un, soudain elle change d’idée et y renonce. Il n’y a que le champ d’énergie de cultivation et de pratique d’une Loi juste qui soit capable de jouer un tel rôle. C’est pourquoi autrefois, dans le bouddhisme, il y avait cette phrase: «La lumière de Bouddha illumine tout, bienséance et loyauté rayonnent harmonieusement.» Voilà ce que cela signifie." (Zhuan Falun, troisième leçon)


Le deuxième exemple du même ordre s'est produit lors d'un Hongfa à Zlaté Moravce


Alors que je pliais des fleurs de lotus en papier, d'autres pratiquants faisaient les exercices ou distribuaient des dépliants. Un homme ivre est apparu. Il s'est assis devant les pratiquants, a commencé à hurler et à leur jeter des noix. J'ai commencé à émettre la pensée droite afin d'éliminer les mauvais éléments qui pouvaient l'empêcher d'avoir une relation positive avec Dafa. J'ai aussi, du plus profond de mon cœur, souhaité qu'il ait un bon avenir. J'ai continué à plier les fleurs de lotus. Soudain cet homme était devant notre table avec trois euros à la main. Il a dit vouloir m'acheter une fleur de lotus. Je lui ai expliqué que nous ne vendions pas les fleurs, mais les offrions à ceux qui signaient la pétition. Il est allé aussitôt signer la pétition puis il a accroché la fleur à son sac à dos.


Grâce à notre Maître compatissant mes pensées droites sont devenues plus fortes et j'ai pu passer ces épreuves.


Quelques réflexions pour fortifier le corps uni des pratiquants.

Sur mon chemin de cultivation j'ai appris, et j’apprends encore, ce que c'est qu'un corps uni de pratiquants, et comment faire pour être un membre positif qui aide à créer ce seul corps. J’ai achoppé sur cette question à plusieurs reprises, et de nombreuses fois c'était parce que je regardais cette chose avec des pensées humaines et pas du point de vue de quelqu'un qui marche sur le chemin vers la divinité.


Le Maître nous le rappelle dans le Fa :

" Bien sûr, pour bien faire cette affaire, il faut bien faire dans son xiulian personnel, donc le xiulian est également devenu fondamental pour chacun d’entre vous. Quel que soit le projet pour sauver les gens que tu es en train de faire, sans le xiulian, tu trouveras que tu deviens de plus en plus comme une personne ordinaire, ta façon de penser et d’agir sera de plus en plus comme celle des gens ordinaires. Si tu peux être constamment dans le Fa, en ne relâchant jamais ton propre xiulian, tu trouveras que tout ce que tu fais est vraiment comme ce que fait un pratiquant. C’est cela qui est essentiel et la garantie fondamentale pour pouvoir accomplir la mission d'un disciple de Dafa, donc vous ne pouvez pas vous passer du Fa, à aucun moment vous ne devez relâcher votre propre xiulian." (Enseignement du Fa à la conférence de Fa de New York le 14 mai 2015)


J'ai compris que pour cette question je devais regarder les choses en tant que disciple de Dafa de la période de Rectification de Fa. Un jour, lors d'une réunion de pratiquants slovaques et tchèques on m'a permis de voir la beauté de tous les pratiquants sur le chemin vers la divinité. Ils étaient tellement beaux que j'étais presque incapable d'articuler une parole et j'ai été touchée. J'étais dans un état ou je n'avais aucune pensée envers les pratiquants et je ne percevais que la grandeur de la mission de notre groupe. Je pense que c’était l'état que je désire avoir du fond du cœur, et que je souhaite maintenir, si je veux véritablement aider le corps uni des pratiquants.

Je me suis rendue compte que toute pensée que j'ai envers un compagnon de pratique peut s’ériger en sérieux obstacle dans notre mission commune, et pour créer un seul corps commun et fort. Dans ma relation avec les autres pratiquants je devrais donner la priorité à la mission sacrée de notre groupe et abandonner petit à petit toute pensée qui prend naissance dans l'émotion humaine.


Les pratiquants peuvent avoir beaucoup d'incompréhensions entre eux, des choses du passé qui font obstacle à la coopération. Différentes opinions et différentes compréhensions sur des questions bien précises peuvent diviser les pratiquants, au lieu de chercher le côté positif et ce qui nous relie, et pourquoi nous sommes ici. Le chemin que je vois est dans notre soutien mutuel et la pensée droite des uns envers les autres et dans le respect de la compréhension du Fa des autres et de leur chemin de cultivation. Ceci m'a donné un grand miroir et quand j'ai regardé à l'intérieur je me suis rendue compte que beaucoup de ces choses m'avaient touché à l'intérieur et que les opinions négatives que j'avais entendu sur les autres jouaient le rôle d’interférence.


Notre Maître nous rappelle :
" En tant que Maître, je ne tiens pas compte de ce que vous avez fait comme erreurs pendant votre cultivation et pratique, je ne retiens que ce que vous faites de bon et ce que vous avez accompli" ("Sortir d’une passe mortelle")


Ces choses ont pu interférer avec moi parce que je n'étais pas capable de m'élever au-dessus des émotions humaines et des sentiments humains. Cette question est nettement plus claire pour moi aujourd'hui, et j'ai compris que je dois toujours mettre notre mission sacrée de disciples de Dafa de la fin du Fa au-dessus de toute chose.


En tant que pratiquants nous ne nous rencontrons pas pour devenir amis ou ennemis, comme cela se passe parmi les gens ordinaires, mais notre affinité prédestiné est sacrée et nous devons former un seul corps, bien coopérer ensemble et nous soutenir mutuellement, que ce soit en actes ou avec des pensées droites sur ce grand chemin.


Deux incidents qui se sont produit dans mon travail m'ont aidée dans ces compréhensions.


La première impulsion pour changer mes notions m'est venue en lisant les messages de la compagnie. Parmi les différents émoticônes, un en particulier avec des cœurs a attiré mon attention. Il y avait des petits cœurs partout sur sa tête, ensuite il fermait les yeux, et les cœurs sont rentrés dans ses yeux. Je me suis rendu compte que quand nous permettons à nos différentes émotions d'interférer avec nous, nos yeux se recouvrent d'une substance et nous ne voyons pas les choses de façon rationnelle, tels qu'elles sont réellement.


Pour me rappeler de renoncer aux choses du passé, un deuxième incident s'est produit un matin ou tous mes anciens mails avaient disparu, juste au moment de mettre mon ordinateur en route. J'ai fait venir un technicien et il m'a dit « Il semblerait que vous allez devoir oublier les choses du passé. Vous devriez vous concentrer sur le chemin qui est devant vous. » A cet instant, nous avons retrouvé tous les mails perdus.


J'ai commencé à nettoyer et éliminer tout ce qui m'empêchait de faire partie du corps entier des pratiquants. J'ai compris que je dois ouvrir mon cœur infiniment plus qu'auparavant.


Grâce au poème du Maître, je me rends profondément compte qu'il nous faut alléger nos cœurs et les rendre plus clairs. Si nous sommes tous sur le même bateau guidé par le Maître, et que nous nous soutenons les uns les autres, que nous percevons les choses à partir du Fa et non à travers des émotions humaines, alors seulement, nous serons en mesure de sauver tous les êtres qui sont venus ici.


Le cœur naturellement clair

Le Fa sauve les êtres le Maître guide
Une voile hissée cent millions de voiles se lèvent
L’attachement laissé de côté le bateau léger sera rapide
Un cœur d’homme ordinaire et lourd rend difficile de traverser l’océan
Le climat soudainement change le ciel manque de tomber
La montagne poussée la mer battue les mauvaises vagues roulent
Cultiver solidement Dafa suivre de près le Maître
[Avec] des attachements trop lourds on perd la direction
Le bateau se renverse la voile casse on fuit pour sauver sa vie
La boue et le sable lavés apparaîtra la lumière dorée
Vie et mort ne sont pas des vantardises
Capable ou incapable de faire on verra la vraie image
Quand arrivera un jour le moment attendu de la plénitude parfaite
La vraie image apparaîtra grandement, sous le ciel on ne saura que faire

C’est juste ma compréhension à mon niveau. Veuillez gentiment m’indiquant toute chose qui serait inappropriée.


Je souhaite à tous les pratiquants la réussite de leur xiulian et une bonne coopération.


Merci Maître !
Merci, compagnons de pratique !

(Présenté au Fahui européen 2016 à Munich)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.