Un député hongrois: la détention des manifestants du Falun Gong en Serbie est “inacceptable et illégale”

Peu après que onze pratiquants de Falun Gongallant manifester contre la persécution du Falun Gong par le régime chinois aient été expulsés de Belgrade, le chef du parti 'Une autre politique est possible' (LMP) en Hongrie a publié une déclaration condamnant les autorités serbes pour la détention illégale des pratiquants et la violation de leurs droits humains.


Ci-dessous une transcription du communiqué officiel de LMP.


***

Budapest, le 19 décembre 2014 –Les mesures prises à l’encontre de la manifestation du Falun Gong à Belgrade sont inacceptables. LMP a envoyé une lettre à l’Ambassadeur de Hongrie en Serbie pour exprimer son opposition à la grave violation des droits humains et l’atteinte portée à la manifestation pacifique du Falun Gong prévue pendant le Sommet Chine-Europe Centrale et de l’Est à Belgrade.


Le député considère que de la perspective des droits humains et de l’éthique, il était inacceptable et illégal pour les autorités serbes d’interdire de tels évènements, durant lesquels de nombreux citoyens de l’UE - dont une sous protection internationale pour être un membre du Falun Gong persécuté - ont été illégalement détenus et interdits d’entrée [sur le territoire serbe).


L’évènement visait à attirer l’attention sur les violations en cours des droits humains en Chine, en particulier le prélèvement d’organes à vif sur des pratiquants de Falun Gong non-consentants. En Chine, même aujourd’hui, les gens peuvent disparaître dans les camps de concentration sur de seules bases idéologiques. Il est dans l’intérêt européen commun de se lever contre cela, et ça ne peut pas être ignoré sous couvert d’alliance économique ou stratégique avec la dictature communiste chinoise. Le député considère cela inacceptable et exprime sa profonde préoccupation qu’une telle action ait pu se produire en Serbie, pays sur le point de rejoindre l’UE.


András Schiffer Co-Président du Groupe
Thomas Meszerics, Membre du Parlement Européen

Voir également :

Un député européen appelle à relâcher les activistes des droits humains détenus en Serbie

Déclaration d'Amnesty International -Serbie-Relâchez les activistes des droits humains détenus

Communiqué

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.