Chine- Des pratiquants de Falun Gong enfermés dans des hôpitaux psychiatriques

Comme beaucoup d'autres hôpitaux psychiatriques en Chine, l'Hôpital Minkang et l'Hôpital Beigu dans l’agglomération de Suining, province du Sichuan ont été rénovés pour être utilisés par le gouvernement pour détenir et persécuter des pratiquants de Falun Gong parfaitement normaux, en bonne santé et sains d'esprit. Dans ces hôpitaux les pratiquant reçoivent des injections forcées de médicaments qui endommagent le système nerveux central et causent des handicaps physiques et mentaux à long terme, comprenant l'incapacité de parler, la désorientation, etc

Les pratiquants M. Wang Zheng Fan et Mme Lu Yanfei ont souffert dans ces hôpitaux psychiatriques, et fourni leurs récits.

M. Wang Zheng Fan, un professeur de collège de quarante ans a été détenu de nombreuses fois dans l’Hôpital psychiatrique Minkang dans une tentative de le forcer à renoncer à sa croyance en Falun Dafa. Le directeur de son école, Qin Xuebin, et son association de quartier ont collaboré avec le commissariat local pour le persécuter. .M. Wang a été arrêté de nouveau en janvier 2014, et incarcéré à l'Hôpital Minkang, où il demeure à ce jour.

Mme Lu Yanfei la soixantaine, était auparavant directrice de l'Association des femmes du district Chuanshan dans la ville de Suining, et membre du Conseil populaire du canton. Elle a été incarcérée à plusieurs reprises dans divers endroits, comprenant l'Hôpital psychiatrique Minkang.

Mme Lu a été arrêtée par des agents du " Bureau 610 " de la ville de Suining le 2 mars 2006, et transférée à l'hôpital psychiatrique Beigu. Mme Lu a fait une grève de la faim pour protester contre la persécution illégale, mais le médecin Li Xudong, à l'hôpital psychiatrique, lui a injecté de force des médicaments qui ont affecté ses sensations et la mobilité de sa langue pendant trois jours.

Elle a ensuite été transférée à l'hôpital Minkang où elle a été ligotée et soumise à des injections d’un liquide non identifié par Nie Hong. Elle a également été alimentée de force et a reçu des injections de médicaments inconnus à fortes doses. En conséquence, elle est devenue aveugle, chauve, mentalement désorientée, avec une nuque raide, un corps faible, et était incapable de s'endormir. Elle salivait également de façon incontrôlable et a souffert d’un gonflement des jambes et de pertes de mémoire.

Après avoir fait une grève de la faim pendant 75 jours, Mme Lu a été ramenée à la maison par sa tante et son oncle de soixante-dix ans. Sa tante et son oncle ont été forcés de s'entendre sur trois conditions :

1 Ils n'offriraient à Mme Lu aucun soutien financier.

2. Ils ne pourraient pas l’aider pour les frais médicaux (elle a été licenciée de son travail pour avoir refusé de renoncer au Falun Gong, et son mari a été contraint de divorcer).

3. Elle aurait l’interdiction de communiquer avec des pratiquants de Falun Gong.


Version en anglais:
Falun Gong Practitioners Locked Up in Mental Hospitals

Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.