Une histoire de mon enfance m’invite à réfléchir à ma foi

Une histoire que j’ai lue dans l’Investiture des Dieux lorsque j’étais tout jeune m’a laissé une forte impression. L’histoire racontait :

Jiang Ziya pouvait prédire que le Roi Zhou et Daji voulaient le cœur de Bigan, alors il l’écrivit sur un talisman qu’il donna à Bigan, lui disant ce qui allait se passer. Puis il lui dit de veiller à brûler le talisman, manger les cendres avec de l’eau et marcher vers le sud sans s’arrêter. Jiang Ziya recommanda à Bigan, quoi qu'il rencontrât, de ne pas y prêter attention et que c'est seulement alors que sa vie serait sauvée.

Un jour, effectivement, le Roi Zhou écouta Daji et demanda à voir la délicatesse du cœur de Bigan. Bigan n’ eut d’autre choix que d’arracher son cœur et de le donner au Roi Zhou. Il mit sa main sur le trou dans sa poitrine, se hâta de rentrer chez lui, brûla le talisman et mangea les cendres avec de l’eau. Puis il partit de chez lui dans la direction du sud. Il vît une femme qui vendait des légumes en criant : " Légumes sans cœur à vendre, légumes sans cœur à vendre. "


Perplexe, Bigan demanda : " Pourquoi les appelles-tu ‘sans cœur’ ? " Elle répondit : "On ne peut pas vivre sans cœur. " Bigan réalisa qu’il n’avait pas de cœur, il tomba par terre et mourut.

Nous avons rencontré de graves interférences dans notre région récemment, et la police me recherchait sans cesse. J’étais aussi très préoccupé pour la sécurité de notre groupe. Je m’inquiétais que certains pratiquants qui ne se cultivent pas solidement puissent trébucher. J’étais particulièrement inquiet pour les problèmes qui pourraient être causés par mes propres erreurs. Je savais que tout était lié à ma cultivation et à mon élévation, alors j’ai prêté une attention scrupuleuse à la cultivation de mon xinxing, recherchant mes failles, et veillant à ne pas être perturbé par les propos négatifs de quiconque.

Je me suis demandé : "Suis-je en train d'aider le Maître à rectifier le Fa avec un dévouement et une dévotion totale ? Ai-je encore des attachements ? " J’ai marché sur le chemin de la rectification de Fa 13 ans durant bénéficiant de l’attention et de la protection compatissantes du Maître. S’il y a une perte dans notre groupe à cause de mon état de cultivation, comment pourrais-je regarder le Maître en face ? "


Suite à cela j’ai fait un rêve frappant : Une personne nommée Shiping et moi tenions tous deux nos cœurs dans nos mains ; nous n’avions aucune idée de comment nos cœurs étaient arrivés là. Shiping était mort de peur et a dit d’une voix tremblante : " Je ne peux plus vivre sans un cœur. "


Je n’avais pas peur du tout. Je me suis souvenu de l’histoire de Bigan et j’ai dit calmement : " J’ai le Maître, j’ai le Fa, je vivrai ! " On m’a donné comme instruction d’avaler mon cœur alors je l’ai fait. Le rêve m’a fait beaucoup réfléchir après mon réveil. Je me suis rendu compte que tant que je crois dans le Maître et le Fa et que mes pensées sont droites, rien ne peut interférer avec moi.

J’ai compris pourquoi j’avais rencontré toutes ces situations difficiles et compliquées ; j’ai réussi à tout faire encore mieux ; et je me suis éveillé à ce que le Maître nous a enseigné : " La cultivation dépend de soi-même, le gong dépend du maître. " (Zhuan Falun)

Les pratiquants de Dafa se sont cultivés sur le chemin d’aider le Maître à rectifier le Fa depuis presque 15 ans. Durant le processus le sauver les êtres et résister à la persécution, chaque pas reflète notre foi dans le Maître et le Fa. Ce n’est pas quelque chose que nous prononçons juste avec les lèvres. Cela révèle notre état de cultivation réel. Quoique nous rencontrions, c’est seulement lorsque nous croyons totalement dans le Maître et le Fa que nous pouvons abandonner l’attachement à la vie et à la mort et tout abandonner. Nous pouvons alors bien faire les trois choses et avoir de puissant pouvoirs paranormaux et la sagesse du Fa. Nous sommes capables de résoudre sans danger des situations périlleuses compliquées, ainsi que vérifier la grandeur du Fa et sa vertu majestueuse.

Comme Bigan n’a pas complètement cru Jiang Ziya et n’a pas suivi ses instructions, on a interféré avec lui et il a perdu la vie. C’est aussi un reflet de sa mauvaise qualité d’éveil. Enlever le cœur cause normalement la mort instantanée. Sans la protection de Jiang Ziya, il n’aurait rien pu faire. C’était déjà surnaturel qu’il puisse faire autant sans son cœur. À la fin, ses conceptions humaines ont causé sa mort.

En tant que pratiquants de Dafa, la protection et le dévouement constant du Maître nous ont permis de marcher sans incident sur notre chemin durant la persécution féroce. Toutefois, lorsque certains compagnons de pratique ont rencontré la persécution et des tribulations, ils n’ont pas pu croire totalement dans le Maître et le Fa et pas pu suivre les exigences du Maître, alors toutes sortes de fausses impressions ont interféré avec eux, ce qui a causé des pertes dans leur propre cultivation.

Si nous nous cramponnons à nos attachements et à notre cœur humain, alors nous ne pouvons que comprendre le Fa révélé dans cette dimension humaine, ce qui rend difficile de voir les merveilles et le pouvoir surnaturel de Dafa.

La référence à avaler mon cœur dans mon rêve était liée à la sincérité et à l’intention venant du fond du cœur. Je savais que c’était un test pour vérifier ma sincérité envers le Maître et le Fa. Tant que nous sommes dévoués au Maître et au Fa, que nous utilisons les pensées les plus droites envers notre mission et notre responsabilité, que nous nous préoccupons peu de nos gains et de nos pertes et devenons réellement altruistes, nous allons peu à peu nous élever, atteignant le royaume que le Maître a donné pour nous.

Shiping était très actif lorsqu’il n’y avait pas de personnes perverses alentour et que la situation était plus détendue, et il n’a pas réellement travaillé sur son xinxing. Aux moments critiques, sa croyance n’était pas solide et il avait tendance à trébucher, battre en retraite et se comporter comme Bigan dans l’histoire.

Tout cet événement m’a rappelé qu’il me faut travailler sur la fondation solide de ma cultivation tous les jours, au lieu d’être satisfait des progrès atteints jusque là. Chaque pas est un nouveau départ et lors de chaque test il faut se conformer à un critère plus élevé. En particulier, à l’approche du moment final, c’est encore plus critique et une pensée fait la différence entre être humain ou divin.

Telle est ma compréhension personnelle de l'étape actuelle. Veuillez je vous prie me signaler gentiment quoique ce soit qui serait inapproprié.



Version anglaise :
A Story from My Childhood Prompts to Me to Reflect on Faith

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.