Cultiver la patience

J’ai été profondément inspiré par un article publié le 4 février 2014 sur le site Minghui intitulé : " Mon expérience dans le processus de transformation du karma à travers les conflits."

J’ai toujours considéré que tout ce qui se produisait en résultat de la transformation du karma était une bonne chose. Je crois que le bien est récompensé par des bénédictions et que le mal entraîne une rétribution. Par exemple, je me suis plaint à mon supérieur d'un ton anxieux en discutant de mon travail. Il était évident que j’avais du ressentiment contre la personne dont je me plaignais.


Je ne pouvais toujours pas me calmer après le travail, et je me suis souvenu de cet article. Ne m’étais-je pas moi-même créé ce karma ? Je me suis senti mal et j'ai regretté de n’avoir pas cultivé la parole. Je n’ai pas seulement souffert, mais j’ai aussi donné de la vertu, quel sot j’ai été !


J'ai constaté que je me sentais toujours triste, au point même de ne pas pouvoir dormir quand je me disputais avec les gens peu importe que j’ai gagné ou perdu. De nombreux conflits existent assurément dans notre environnement. Quand nous avons des notions humaines, nous ne pouvons pas avoir des pensées droites et par conséquent nous rencontrons constamment des conflits de xinxing avec les gens. J’en ai finalement compris la raison, me suis détendu et ai pu me calmer. J’ai réalisé le sens de ce que le Maître nous a enseigné dans Zhuan Falun.

Maître a dit :

Le plus souvent, nous transformons le karma à travers des conflits de xinxing entre les gens, c’est ainsi que la transformation se fait la plupart du temps. (Zhuan Falun, Leçon 4)


J’ai récemment eu un conflit de xinxing de nouveau. Nous étions en train de travailler sur un projet qui nécessitait une coordination entre divers départements. Le chef a demandé à notre département de coordonner le projet et de nous charger du rapport final. Dans le processus, j’ai eu à gérer les conflits de coopération entre les collègues. Habituellement nous nous saluions les uns les autres poliment, mais là ils prenaient comme excuse les problèmes de notre département pour couvrir les leurs. J’ai eu des notions humaines concernant ce conflit et ai pensé à me venger de leur roublardise, ou à résoudre le conflit par la ruse, tout comme une personne ordinaire.

Quand je me suis calmé, j’ai repensé aux enseignements du Maître. J’ai découvert mes lacunes etabandonné mes notions humaines. Durant de nombreuses nuits, je me suis rappelé le processus de ma cultivation et ai suivi les principes du Fa pour trouver ces attachements. Je les ai ensuite éliminés, me suis corrigé moi-même et ai gardé des pensées droites.


En tant que pratiquant, je dois traiter les gens avec honnêteté, en les prenant en considération, en étant compréhensif et tolérant. Je veux qu’ils me traitent également avec honnêteté. Je prends mon travail au sérieux et le fais en étant responsable. Je ne refuse rien de ce que je suis supposé faire, peu importe les difficultés que cela pourrait impliquer. Quand mes notions humaines surgissent, je pense à ce que Maître nous a enseigné – que "Le Ren est le point crucial pour élever le Xinxing " ("Ce qu’est le Ren (Patience)"dans Points Essentiels pour un Avancement Diligent I).


La patience est quelque chose qui doit être mis en pratique. Avec elle, on peut contrôler les notions humaines, penser calmement, chercher à l'intérieur les interférences et les enlever une fois identifiées. Avec elle, mon xinxing s’est élevé et mon corps a été purifié. Mon esprit est devenu de plus en plus calme et mon environnement de travail beaucoup plus fluide.


Je me suis éveillé dans la cultivation au fait que quand je mettais en pratique la patience en rencontrant des tribulations, tout changeait pour le meilleur. Toutes les épreuves étaient rapidement résolues et l’environnement proche devenait également confortable.


Inversement, quand je n’étais pas dans l’état d’un pratiquant mais plutôt dans celui d’une personne ordinaire, j’étais en opposition avec les gens. Je pouvais répliquer avec quelques mots quand quelqu’un me disait des mots désagréables. Je niais aveuglément les opinions des gens et ignorais leurs sentiments. Résultat, non seulement j’échouais à élever mon xinxing, mais me créais du karma.

Les enseignements du Maître sont très clairs. Il a donné à ses disciples le meilleur. Je me sens honteux parce que j’ai été si négligeant n'élevant mon xinxing que par intermittence. La raison de ne pas parvenir à exercer la patience était due à mon état mental de jalousie et de ressentiment, puis mon attachement à la lutte suivait.


Aujourd’hui, j’ai révélé et enlevé mes attachements à la jalousie et au ressentiment, parce que je veux atteindre les états que Maître a mentionné.

Maître a dit :

(…) L’homme bienveillant a toujours un cœur de compassion, sans griefs, sans haine, il prend les souffrances pour une joie. (…) ("État d’esprit" dans Points essentiels pour un avancement diligent


Avec ma compréhension limitée à mon niveau, veuillez signaler avec bonté toute incompréhension que je pourrais avoir.


Version anglaise :
Cultivating Forbearance

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.