Compréhensions et expériences de cultivation/pratique

  • Ma compréhension de “Faire, mais sans recherche”

    Zou Ziyin était un Bouddhiste pieux qui habitait à Jiangxi pendant la dynastie Ming. Il avait fait toutes sortes de bonnes actions; il n'hésitait à tendre la main à ceux qui avaient des difficultés, en dépit du froid hivernal ou de la chaleur de l'été. Tout le monde le considérait comme un "bon Samaritain." Il est dit qu’à la veille de sa mort, Zou Ziyin fut amené aux portes de l’enfer. Il demanda au Juge de l’Enfer de lui montrer les registres du bien et du mal. Deux mots étaient écrits à côté de son nom : " Renommée" et "profit"
  • La communication et la coopération sont primordiales

    "Lorsque nous remarquons les insuffisances d’un pratiquant, il ne faut pas en discuter derrière son dos, diffuser des commentaires négatifs, et renforcer inconsciemment un champ d'énergie négatif. Nous ne devons pas isoler cette personne, prendre des distances avec elle, ou pire, abandonner ce pratiquant. Nous pouvons directement lui indiquer ses insuffisances et harmoniser son travail de Dafa. C’est ainsi que devrait se comporter un disciple de Dafa de la période de la rectification de la Loi."
  • Mes réflexions concernant l’article " Suivre la Loi juste dans la société ordinaire "

    "J’en suis venue à comprendre que nous sommes des disciples de Dafa de la période de la rectification de la Loi. C’est notre responsabilité de sauver les êtres. En même temps, les autorités et nos lieux de travail doivent nous donner ce qui nous revient. Lors de ce processus, beaucoup de mes attachements ont été révélé, y compris la peur d’être de nouveau détenue et l’hésitation à contacter la police ou d’autres personnes qui m’ont persécutée, moi et d’autres pratiquants.
  • Expériences de clarifier la vérité à travers les séminaires “Neuf commentaires”

    "Organiser les séminaires « Neuf Commentaires » est une grande opportunité de clarifier la vérité et de sauver les êtres. Au début « Epoch Times » était l’organisateur de tels séminaires. Par la suite, des coordinateurs, incluant les présidents de différents partis, des congressistes, des responsables de groupes de droits de l’homme et d’autres groupes ont endossé cette tâche. Ils ont commencé à comprendre bien des vérités en planifiant l’événement. Ils ont soutenu les séminaires en fournissant des lieux de rencontre, de l’équipement, des traducteurs, de la nourriture, des boissons, etc. Ils ont diffusé l’information à propos des séminaires « Neuf commentaires » auprès de leurs collègues et amis."
  • Regarder à l’intérieur de soi, Voir les points forts des autres pratiquants et abandonner la validation de soi

    "Lorsque nous regardons nos compagnons pratiquants, nous devrions regarder leurs points forts, regarder le côté qu’ils ont bien cultivé. Quand je me regarde moi-même, je devrais regarder ce que sont mes points faibles, regarder là où sont mes lacunes dans le but de faire mieux"
  • Avec notre esprit dans la Loi, rectifions chacune de nos pensées

    Comme le dit le dicton: « Un murmure dans la dimension humaine s’entend au ciel comme le tonnerre», et « Lorsqu’une pensée survient, le ciel et la terre le savent .” Pour que toutes nos pensées soient basées sur la Loi et maintenir constamment nos actions et nos pensées droites, la façon la plus efficace est d’étudier, de mémoriser et de réciter davantage la Loi.
  • Merveilleuses expériences

    "Quand j'ai reçu une flûte des mains du Maître, je me suis senti timide. Pourquoi ? Comme j’ai été impliqué dans la musique pendant plusieurs décennies, je savais que maîtriser un instrument particulier n'était pas chose facile. Cela exige un entraînement depuis l'enfance. On doit pratiquer rigoureusement quotidiennement pendant des années. Il se peut qu’on n’y arrive pas bien même si on y consacre sa vie entière, sans mentionner que j'avais déjà plus de 60 ans. De plus mes dents ne sont pas droites, ce qui pouvait causer des fuites d'air. Je n'étais même pas sûr de pouvoir sortir un son avec la flûte, sans parler de pouvoir bien jouer ...
  • Cultiver la compassion

    "Je crois qu'être diligent est totalement reflété dans le fait de ne laisser passer aucun problème que nous rencontrons, petit ou grand, tout en essayant de faire au mieux les trois choses. Certaines conceptions profondément enracinées sont très difficiles à éliminer. Sans un processus pour développer sa propre détermination et tempérer son cœur, ces conceptions humaines ne sont pas faciles à éliminer. Une fois ces conceptions éliminées couche par couche, on sera capable de voir les choses selon la perspective de la Loi, la compassion deviendra naturellement forte, et à la fin, on sera capable de faire dans la joie beaucoup d'efforts pour sauver les êtres avec compassion."
  • Le comportement de nos enfants est notre miroir.

    "Dans mon enfance, je n’écoutais pas les propos répétitifs de ma mère, et je n’aime toujours pas écouter ses bavardages. Après que la puberté de ma fille ait commencé, sa personnalité a changé et elle est devenue rebelle et défiante. J’avais peur qu’elle tourne mal, je la pressais donc fréquemment de bien se comporter. Aux yeux de ma fille, je suis aussi une mère aux propos incessants. Elle déteste le fait que je m’occupe d’elle. Pendant un temps, je ne parvenais vraiment pas à trouver ce qui n’allait pas dans notre relation. Aujourd’hui, lorsque je me suis assise pour la méditation, j’ai vu les raisons qui faisait que ma fille n’était pas très amicale avec moi. "
  • Le partage d’un jeune pratiquant sur la mémorisation de la Loi

    J'ai commencé à pratiquer Falun Dafa avec ma mère quand j'avais 7 ans. À ce moment-là, quand ma mère faisait les exercices sur le site de pratique, je jouais dehors. De temps à autre je faisais le cinquième exercice. Puis j’ai grandi et commencé à lire Zhuan Falun sous la conduite de ma mère. Le moment où j'ai commencé à lire, je me suis senti très bien et confortable. Cependant, mon étude de la Loi s'est arrêté quand ma mère a été illégalement arrêtée et détenue pour son immuable croyance en Dafa...
  • Réflexions sur l’Interdiction des livres de Falun Dafa dans la salle du tribunal par la Cour de Singapour

    "Je suis arrivé à Singapour dans la soirée du 28 août. Du 29 août au 1 septembre, les autres pratiquants et moi avons émis la pensée droite dans la cour du Tribunal. Du 29 au 31 août, nous les pratiquants pouvions entrer dans l’enceinte de la Cour Subalterne comme n’importe quelle personne. Nous pouvions avoir sur nous des écrits de Dafa ainsi que des documents de clarification sans aucun problème. Mais la situation a changé quand nous sommes entrés à la Cour Suprême..."
  • Clarifier la vérité lors d’une conférence sur les transplantations d’organes

    "La ville où j’habite organisait une conférence sur les transplantations d’organes le 8 septembre 2006. L’hôpital où je travaille faisait partie des organisateurs. Voyant que cela était une bonne opportunité pour parler des exactions des agents du PCC qui volent leurs organes à vif aux pratiquants de Falun Gong, j’ai pris un jour de congé pour participer à cette conférence. .."
  • Un principe dans la cultivation auquel je me suis éveillé pendant la méditation assise

    "Nous cultivons dans la brume de l’illusion sans savoir ce qui nous attend et sans savoir à quel moment elle touchera à sa fin. Il est possible qu’un pratiquant s’arrête de cultiver parce qu’il manque d’endurance ou par manque de confiance en Maître et en Dafa. Et il est même possible de s’arrêter seulement une minute avant son terme. Quel est le but final de la cultivation ? C’est de parvenir à la plénitude parfaite. Si quelqu’un a cultivé pendant des années mais renonce à tous ses efforts précédents simplement parce qu’il n’a pas pu contrôler son esprit en présence d’une tribulation, comment ne le regretterait-il pas au moment de la manifestation de la vérité."
  • Regarder en soi

    "Il y a longtemps de ça, j’étais en contact avec une pratiquante qui était impliquée à valider la Loi. Dû à ma médiocre compréhension de la Loi, je cherchais continuellement la faute, répandais des histoires parmi les pratiquants et considérais les conflits avec des notions humaines au lieu de regarder en moi. J’avais des doutes lorsque les autres pratiquants pointaient ce qui se passait. Mais bientôt j’ai réalisé que cela ne pouvait pas continuer. En étudiant la Loi avec les autres pratiquants et en récitant la Loi, le phénomène disparut rapidement. J’ai reconnu que seulement la Loi pouvait briser tous les attachements."
  • Se débarrasser de la notion que les gros projets génèrent de grosses épreuves

    "Lors d’un récent partage, un de nous a parlé du cas d’un pratiquant qui a dit après avoir été arrêté à plusieurs reprises « je suis impliqué dans de gros projets, donc les tests liés à la persécution que j’ai rencontrés ont été également grands. » Apparemment ce pratiquant croyait que dans le processus de la rectification par la Loi, plus un pratiquant fait de grandes choses, plus nombreuses et grandes seront les épreuves rencontrées. Ceci est reconnaître les principes de l’ancien univers et se battre contre la persécution tout en l’acceptant ...