Des officiers de police de la province d’Hebei frappent violemment à mort des pratiquants de Falun Dafa

Depuis que le régime de Jiang a commencé à persécuter le Falun Dafa en 1999, les pratiquants qui ont personnellement bénéficié de Dafa ont osé révéler les mensonges que le régime de Jiang concocte pour dissimuler la persécution au gouvernement et au public. Ils se servent de leurs expériences personnelles d’amélioration de la santé, de la moralité et l'harmonie au sein de leur famille pour montrer que Falun Dafa est bon. Malheureusement, ils sont emprisonnés arbitrairement dans des centres de détention et des camps de travaux forcés et même condamnés à de longues peines de prison.

Au centre municipal de détention de Fengnan, il y a plus de 20 pratiquants qui croient fermement en Dafa. Ils ont supporté la persécution impitoyable des fonctionnaires du centre de lavage de cerveau. Pendant les deux mois de mai et juin 2001, ces pratiquants ont été exposés à un soleil de plomb pendant de très longues périodes. Ils ont aussi été forcés de courir, de s'accroupir ou d’être au garde-à-vous chaque jour, même s'il pleuvait. Même les pratiquants qui ont été blessés par les tortures précédentes ont été forcés de le faire. De plus, les policiers insultent et maudissent les pratiquants tandis qu'ils souffrent. Les pratiquants de Falun Dafa n’ont pas le droit de dire ce qu’ils pensent. S'ils le font, ils sont violemment battus. Tous les pratiquants ont été sévèrement battus et torturés mais aucune des tortures n'a été capable de changer leur cœur de pratiquants.
Au centre de détention municipal de Fengnan, les pratiquants détenus arbitrairement qui ne cédaient pas ont tous connus les tortures inhumaines et les coups du centre de lavage de cerveau.

M. Liu Deyi, âgé de 45 ans, est du village de Dongtianzhuan, ville de Fengnan. Avant qu'il n'ait commencé à pratiquer le Falun Dafa, il souffrait d'un certain nombre de maladies mais Dafa lui a permis de devenir sain, tant physiquement que mentalement. Donc, il a résolument décidé de ne pas écrire "la déclaration de garantie" [une déclaration renonçant au Falun Dafa]. Il a été impitoyablement torturé par Li An et d'autres officiers du centre de lavage de cerveau qui l'ont finalement torturé à mort. Après sa mort, le centre de lavage de cerveau a rigoureusement bloqué l’information pour empêcher que leurs actes criminels soient dévoilés. Ils ont même menacé les membres de la famille de M. Liu des charges de "famille réactionnaire" ou "opposée au gouvernement" s'ils faisaient appel à un tribunal. En conséquence, la famille de Liu n'a pas été capable de réparer l'injustice du meurtre de M. Liu Deyi.


http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/12/29/30299.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.