« Grand-père me manque »

Un jour, une petite fille de quatre ans, tenant la photo de son grand-père entre ses mains, a pleuré en silence. Quand sa grand-mère l'a vue si bouleversée, elle lui a demandé avec inquiétude : « Xiaoxue, que se passe-t-il ? Pourquoi pleures-tu ? » La petite fille a dit : « Grand-père me manque ». (Son grand-père est un pratiquant de Falun Dafa qui a été enlevé et envoyé à un camp de travaux forcés). En entendant cela, la grand-mère a pris la petite fille dans ses bras et lui a dit à maintes reprises : « Grand-père va bientôt rentrer à la maison."

Quatorze mois plus tard, son grand-père a été libéré. La petite fille était si heureuse qu'elle sautait avec joie autour de son grand-père, riant et frappant de ses petites mains. Elle a mis un petit tabouret près de l'appui de fenêtre, est monté dessus et a crié de toutes ses forces : « Mon grand-père est de retour ! J'ai mon grand-père maintenant ! »

Cependant, neuf mois plus tard, la police a de nouveau illégalement arrêté son grand-père et l'a condamné à trois ans de travail forcé.
Comment cette petite fille se sent-elle maintenant ? Quand pourra-t-elle de nouveau crier : « J'ai mon grand-père maintenant ! »

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.