Venir ici avec le grand vœu d’obtenir la Loi et de tenir mes promesses.

1ère PARTIE : RECHERCHER LA LOI JUSTE

Salutations à Maître ! Salutations aux disciples de Dafa !

Mon nom est Tomek, je suis un disciple de Dafa polonais. Même avant que j’obtienne la Loi, je ressentais que rien n’arrive sans raison et je voyais ma vie comme une chaîne d’évènements qui me guidaient dans la bonne direction. Malgré tout, je n’ai pas vu au début pour quelle raison j’étais né dans la ville de Skierniwice. Peu de temps après avoir obtenu la Loi, j’ai réalisé que je cherchais la Loi depuis bien longtemps et l’opportunité d’accomplir mes promesses

Ma mère dit que lorsque je suis né je ne pleurais pas, je regardais simplement autour de moi d’un regard très sérieux et lors de mon premier mois j’ai simplement regardé autour de moi comme si je cherchais quelque chose, pleurant très rarement. J’ai commencé à ramper puis à marcher lorsque j’ai eu 9 mois – ma mère m’a dit que j’allais partout.

Ma famille et mes amis disent que j’ai commencé à lire lorsque j’avais 4 ou 5 ans et lorsque j’ai eu 6 ans, je lisais des livres de 100 pages. Lorsque j’avais 7 ans, au lieu d’aller jouer avec les autres enfants, je lisais un livre de 300 pages tous les deux jours. Au même moment, j’ai commencé à apprendre des langues étrangères par moi même, j’ai toujours ressenti le besoin de parler des langues étrangères. Ma mère raconte qu’à l’âge de dix ans, je traduisais des dessins animés anglais pour mes sœurs.

Jusqu’à mes quatorze ans, j’ai continué à lire plusieurs livres par semaines. A 14 ans, j’avais déjà voyagé à travers toute la Pologne et à 16 ans j’ai commencé à voyager à travers l’Europe. Je traversais les montagnes, je naviguais sur les lacs, mais je ne parvenais toujours pas à trouver ce que je cherchais.

Puis j’ai commencé le lycée et j’ai dévié en commençant à faire des choses qui polluaient mon cœur et mon corps, et j’ai oublié que je cherchais le livre que je pourrais lire pour le restant de mes jours. Cependant, apprendre les langues me paraissait toujours aussi intéressant.

L’été 1999 était mon quatrième été en Italie, j’y gagnais suffisamment d’argent pour pouvoir faire mes études en Pologne sans problème. Mais en juillet 1999, j’ai été accusé de n’avoir pas rempli certains documents et par conséquent je dus quitter l’ Italie et fut interdit sur le territoire de l’Union Européenne pour cinq ans, mais je sentais que ce que je faisais allait désormais dans la bonne direction. En réalité, cela était comme un coup de bâton très fort sur ma tête. J’ai recommencé à lire des livres en essayant de trouver un sens à la vie, mais cette fois ci c’était des livres scientifiques, des livres de physiques, de mathématique, de chimie, et le reste du temps, je lisais l’encyclopédie.

Pendant les années 2001 et 2002, quelques expériences de capacités supra- normales, m’ont assuré qu’il existait dans la vie d’une personne autre chose que ce que l’on pouvait voir de ses yeux.

2e PARTIE : OBTENIR LA LOI

Un jour au début d l’été 2003, j’étais allongé dans mon lit essayant de résoudre un problème. Comment engranger l’énergie que je volais aux plantes dans chaque cellule de mon corps afin que les cellules puissent être remplacées par une sorte de matière de haute énergie. Une pensée a surgi dans ma tête : « Je dois pratiquer certains exercices pour accomplir la transformation de mon corps » donc je me suis redressé et j’ai essayé de faire des mouvements, mais ils ne semblaient pas avoir le moindre effet.

J’ai pensé alors “Je dois trouver quelqu’un qui peut m’enseigner des exercices” Et à ce moment précis une pensée a jailli dans mon esprit “Falun Gong” Je ne me souviens pas d’avoir entendu parler des exercices du Falun Gong avant. Bien sûr, je n’ai pas réalisé à ce moment là, mais c’était juste après la pensée droite de minuit en Pologne. J’ai allumé l’ordinateur et tapé « Falun Gong ». J’ai trouvé le site falundafa.org et le site polonais. J’ai téléchargé les exercices et le livre Falun Gong. J’ai commencé à pratiquer les exercices et le jour d’après j’ai lu Falun Gong deux fois. Sur le site, il donnait une liste de points de pratique en Pologne, il y en avait un à Varsovie et un dans ma ville natale !!

Donc, j’ai contacté les pratiquants dans ma ville et je les ai rencontrés le jour suivant sur le site. En pratiquant les exercices, j’ai senti une forte énergie, plus forte que tout ce que j’avais ressenti auparavant. Après les exercices, j’ai demandé à un couple de pratiquants mariés si je pouvais passer un peu de temps avec eux ce soir là, car je partais pour les États Unis pour 4 mois. Je suis resté chez eux jusqu’à 3 heures du matin. Quelle expérience merveilleuse c’était ! Pour la première fois de ma vie, je pouvais parler de mes expériences avec des gens normaux, sans paraître bizarre et nous avons juste parlé de différentes choses comme si elles étaient totalement normales.

A minuit cette nuit là, j’ai émis mes premières pensées droites. Avant de partir on m’a remis Zhuan Falun, Enseignement aux États Unis, Enseignement à Sydney, Expliquer le contenu du Falun Dafa, Guider le voyage et Points essentiels pour un avancement diligent tome un et deux. Je suis rentré à la maison, j’ai fait mes bagages et à 5 heures, je suis parti pour l’aéroport. Aussi tôt arrivé, j’ai commencé à lire Zhuan Falun. Je le lisais leçon après leçon en volant au dessus de l’Europe, en attendant entre deux vols, je le lisais au- dessus de l’océan et après être arrivé à l’université de Columbia. Le matin suivant, j’ai noté une grande bannière annonçant le site de pratique de Falun Gong local. Puis, j’ai continué à lire les leçons dans le bus qui allait à Cleveland, en Ohio et en attendant le prochain pour Sudunsky. Je me souviens que je lisais la neuvième leçon dans le dernier bus m’amenant à destination et j’avais hâte de terminer le livre pour pouvoir le relire encore !

Ces jours là, beaucoup de choses spéciales me sont arrivées qui m’ont fait sentir que j’avais finalement trouvé ce que je cherchais. L’une d’elle était un rêve que j’ai fait alors que je passais la nuit à l’université de Columbia à New York. Après avoir fait ce rêve, je l’ai immédiatement oublié et ne m’en suis pas souvenu complètement jusqu’à beaucoup plus tard. La première fois que je m’en suis rappelé c’était lorsque j’ai pris part à certaines activités lors de la conférence de Loi à New York. Il s’est trouvé qu’il y avait des réunions à l’université de Columbia auxquelles j’ai assisté et après ces réunions je suis passé devant le banc où j’avais lu Zhuan Falun pour la première fois, trois ans auparavant et près de l’immeuble où j’avais passé la nuit, trois ans auparavant. À ce moment là, je me suis souvenu de ce rêve particulier.

…Je dormais lorsque des cris assez forts m’ont réveillé, et lorsque je me suis réveillé, j’ai senti que j’avais rêvé de quelque chose de très important, mais je ne parvenais pas à me souvenir de quoi. Je me suis rendormi et la situation s’est répétée. Même si une partie de moi voulait tellement se souvenir, une autre sentait que je n’étais pas censé m’en rappeler. La situation s’est répétée deux ou trois fois. La dernière fois, les cris étaient sur le point d’interférer avec mon rêve et j’allais me réveiller, lorsqu’une partie de moi a décidé de se rappeler du rêve. Je me suis réveillé et je m’en suis souvenue : j’avais une conversation avec deux autres personnes, nous discutions et elles m’expliquaient ce qui allait arriver et ce que j’aurais à faire. Mais je sentais que je les connaissais très bien et qu’elles étaient simplement en train de me rappeler quelque chose que je savais depuis très longtemps.

La personne qui parlait le plus était l’auteur de Zhuan Falun (Oui, à ce moment là, j’avais lu Zhuan Falun seulement une fois et le côté qui se trouve ici savait simplement que c’était l’auteur de Zhuan Falun) Une seconde avant que je me réveille une dernière fois, nous étions tous d’accord pour dire que c’était mieux pour la situation globale si je ne me souvenais pas de notre conversation, ni même du rêve. Manifestement, c’était également mon opinion. Mais dans le processus de se réveiller une partie humaine a ressentie une très grande tristesse à devoir retourner dans ce monde d’illusion et une grande tristesse d’oublier cette expérience précieuse. J’imagine que c’est cette partie là qui s’est débrouillée pour que je me souvienne ce que je viens de vous raconter. Mais je ne m’en suis pas souvenu pendant longtemps, très vite j’ai oublié ce qui s’était passé lors de cette nuit spéciale et ne m’en suis souvenue que récemment.

Lorsque j’ai finalement atteint la destination de mon voyage et après avoir lu les dernières pages de Zhuan Falun, j’ai commencé à le lire de nouveau. Il n’y avait pas de pratiquants dans la ville où je me trouvais –ni nulle part à proximité- donc pour les quelques semaines suivantes, même lorsque je faisais des heures supplémentaires, je décidais de lire tous les livres que m’avaient fournis les pratiquants polonais et de relire entièrement Zhuan Falun entre deux autre livres de Dafa. À ce moment là je ne peux pas dire que je pratiquais, je ne pratiquais que certains exercices. J’imagine que mon esprit avait besoin de temps pour assimiler tout ce que j’avais lu, donc après avoir lu tous les livres, je me suis consacré à mon travail et autres choses que je faisais, mais j’étais également en train d’élever mon xinxing en suivant ce que j’avais lu. Je ne pratiquais les exercices qu’occasionnellement, donc je ne me sentais pas prêt à me considérer comme un pratiquant de Falun Gong.

En novembre, je suis revenu en Pologne et j’ai contacté les pratiquants qui m’avaient tant aide avant mon départ. En fait, ils étaient surpris lorsque je les ai appelésd et leur ai dit « Je suis de retour, quand est ce que nous pouvons lire la Loi ensemble et pratiquer les exercices ? » Cela m’a pris un mois en lisant et en pratiquant les exercices avec ce jeune couple pour me libérer de l’attachement à l’individualisme et à me sentir indépendant et sans attaches et j’ai décidé « JE SUIS UN PRATIQUANT DE FALUN GONG ! » Peu de temps après, j’ai commencé à aller à l’ambassade de Chine et à prendre part aux activités de clarification de la vérité.

J’ai partagé cette histoire avec des pratiquants et il m’a été suggéré d’écrire un partage d’expérience à ce sujet. Parfois, lorsque nous sommes tous très occupé, je tend à oublier combien nous sommes tous prédestinés. À ce moment là, cela aide toujours lorsque des nouveaux demandent « Et comment avez-vous obtenu la Loi ? » Alors vous pouvez partager votre histoire, vous pouvez vous rappeler combien vous êtes prédestiné et combien votre chemin a été bien arrangé et que rien n’est sans raison.

3e PARTIE : ACCOMPLIR MES VOEUX

Depuis mon enfance, j’ai toujours ressenti qu’il était urgent pour moi d’apprendre des langues étrangères et désormais je maîtrise certaines d’entre elles. Outre le fait que cela me permet de clarifier la vérité dans différentes langues, cela m’a convaincu qu’une personne peut apprendre n’importe quelle langue. Peut de temps après avoir obtenu la Loi, l’idée d’apprendre le chinois pour pouvoir lire la Loi avec les mots utilisés originellement par Maître était très naturelle pour moi – vous voyez, juste une autre langue.

Fin aout 2004, grâce à l’arrangement de Maître, j’ai eu soudain beaucoup de temps libre : j’étais à l’étranger, on m’avait volé mes papiers, donc je ne pouvais ni travailler, ni quitter le pays. En attendant mes papiers, j’ai consacré tout mon temps aux activités de Hongfa et j’ai commencé à apprendre sérieusement le chinois. J’ai décidé de ne pas utiliser un programme informatique spécial, mais de lire jusqu’à ce que je comprenne, comme je l’avais fait avec le polonais et les autres langues.

J’ai commence avec Lunyu utilisant le pinyin et un dictionnaire. Cela a été difficile pour moi d’apprendre Lunyu, mais avec patience et détermination, j’ai terminé et j’ai pu commencer la première leçon assez vite. Je traduisais caractère par caractère et puis je revenais au début du paragraphe pour le lire à nouveau et mémoriser les caractères. Et ainsi paragraphe après paragraphe. Après avoir fini le livre en entier, je suis revenu à la première leçon et j’ai lu le livre depuis le début à nouveau. Après quelques mois, j’ai lu Zhuan Falun en chinois en entier.

À ce moment là, la traduction en polonais était au stade de la relecture depuis déjà plusieurs années et cela n’était toujours pas assez bon pour être publié. Au début de l’année 2005, il a été décidé qu’il serait mieux de traduire de nouveau Zhuan Falun depuis le départ car la première version avait été traduite par un pratiquant qui avait passé la plus grande partie de sa vie à l’étranger. Des pratiquants se sont mis à travailler sur ce projet.

J’ai alors pensé “Peut être est ce que je peux les aider à traduire certaines expressions directement du chinois”. Alors, un soir, je me suis assis et j’ai traduit le premier paragraphe de la lecture un, juste pour partager comment, dans ma compréhension, cela devrait être exprimé en polonais, quelle structure et quels mots utiliser. En traduisant en polonais directement du chinois et après quelques paragraphes, j’ai trouvé que cela sortait plutôt bien. C’était en polonais mais on pouvait sentir la Loi. J’ai alors fait une pause et suis allée à une boutique d’impression pour faire imprimer ce qui restait du livre.

En marchant, quelque chose s’est brusquement ouvert et j’ai sentit une énergie très forte traverser mon corps de haut jusqu’en bas et en une fraction de seconde, je me suis vu depuis mon enfance travaillant à apprendre différentes langues, me donnant cette impression que c’était facile et me préparant à apprendre le chinois. Depuis que j’ai commencé à apprendre le chinois, je suis reconnaissant à Maître d’avoir arrangé mon chemin pour me préparer à lire le chinois.

Mais j’avais déjà réalise cela auparavant, que mon chemin avait été fait pour que je puisse lire la Loi en version originale chinoise. Mais à ce moment spécial, j’ai vu le passé et j’ai pu sentir le futur. Comment pouvais-je être aussi égoïste et penser que ces arrangements étaient faits uniquement pour que « je » puisse lire la Loi en chinois ?! J’ai vu clairement que ce n’était pas le seul objectif. Désormais je voyais que ces arrangement était faits pour que je puisse partager ces capacités avec d’autres pour les aider à lire la Loi en polonais traduit directement du chinois, le plus proche de l’original.

Juste après avoir réalisé cela, des pensées qui n’étaient pas droites ont fait surface –« Mais comment peux tu le faire ? Tu apprends le chinois depuis 6 mois, il n’y a pas moyen que tu traduises le livre ! Et que vont dire les autres pratiquants – « Tu pratiques depuis à peine plus d’un an et tu vas dire à tous les pratiquants que tu n’as jamais rencontré auparavant et qui pratiquent depuis longtemps au Canada et aux Etats-Unis que c’est toi qui va traduire Zhuan Falun ?! Allons ! A quoi penses tu ! »

Mais j’ai senti que ce n’étaient pas des pensées droites. J’ai décidé dans mon cœur que je devais essayer car si c’était mon chemin, alors ce serait une grande perte si je finissais par prendre une autre route. Tout ceci est arrivé en une fraction de seconde. Je suis retourné chez moi et j’ai envoyé mon bout de traduction aux pratiquants qui traduisaient Zhuan Falun de l’anglais, mais sans parler de mon expérience.

Je n’ai pas reçu de réponse. Donc manifestement mon échantillon de traduction n’était pas assez bon. J’ai décidé de travailler ma capacité à traduire la Loi en polonais juste au cas où un jour futur je serais autorisé à traduire le livre. Quelques mois sont passés. Lorsque l’été est arrivé, j’ai eu une réponse d’une pratiquante qui était la principale traductrice. Elle m’a écrit « Plus je lis ton échantillon, plus je pense qu’il est meilleur que ma traduction. On peut vraiment sentir la Loi en le lisant. Que dirais tu de devenir le principal traducteur et de traduire le texte directement du chinois ? » Je lui ai écrit en retour que je m’y préparais depuis quelques mois et donc, j’ai commencé la traduction. C’était il y a à peu près un an. Maintenant, nous en sommes au dernier stade de relecture. Nous avons trouvé un éditeur et le contrat est bientôt finalisé. Nous allons pouvoir lancer l’impression à la fin de ce mois.

4e PARTIE : CLARIFIER LA VÉRITÉ DANS UN PAYS OU IL Y A TRES PEU DE PRATIQUANTS

En mars cette année, nous avons organisé un forum des 9 commentaires au parlement polonais. Comme nous sommes peu, nous avons décidé de contacter les politiciens, les médias, les ONG etc. par email. Nous avions déjà des adresses emails de députés, de sénateurs et de médias que nous avions collectés en décembre 2005 pour leur envoyer des copies des Neuf commentaires. Nous avions donc seulement besoin d’ajouter quelques addresses email.

En utilisant un programme d’extraction d’email, nous avons obtenu encore plus d’adresses emails. Nous avons envoyé environs 600 emails à des politiciens (Députés, sénateur, président de bureau, ainsi que ministre et membre des équipes des ministres, 700 emails au médias (journalistes, reporters, éditeurs etc.) des emails à toutes les ambassades se trouvant en Pologne, environs 2000 emails au conseil locaux et urbains, et environs 2000 emails aux ONG et aux personnes intéressés par la question des droits de l’Homme. Additionné, cela nous faisait environs 6000 addresses emails.

Donc pour envoyer des invitations au Forum, nous avons utilisé un programme d’envoi
d’email en masse. En plus, le programme était paramétré pour que chaque personne reçoive un email qui lui soit adressé personnellement. La réponse a dépassé nos attentes. Nous avons reçu des emails qui nous souhaitaient bonne réussite et près de 100 personnes se sont présentées pour assister au Forum.

À la fin du mois d’avril, nous avons envoyé des emails en masse au sujet du trafic d’organes et quelques journaux en ont parlé, ainsi que quelques télévisions qui ont passé des programmes à ce sujet. En fait, à chaque envoi d’email en masse, nous avons eu une réponse dans les médias. Lorsqu’en mai nous avons donné une conférence au sujet des récoltes d’organes au parlement polonais, environs trente députés sont venus et lorsque nous leur avons parlé certains nous ont dit « Oh oui, j’en ai déjà entendu parler, je reçois vos emails et je les lis toujours avec attention »

Un jour que nous avions envoyé un email au sujet de ce qu’est le Falun Gong, nous avons reçu cette réponse « J’ai commence à lire vos emails avec attention. J’ai honte mais j’ai toujours pensé que le Falun Gong était une sorte d’organisation militaire et religieuse qui se bat pour une chine libre en utilisant des protestations et des actes de violence. Aujourd’hui en lisant votre email, j’ai finalement ouvert les yeux… Il semble que j’ai été dupé par la propagande chinoise communiste…. On devrait apprendre quelque chose de nouveau chaque jour… j’ai appris quelque chose aujourd’hui…. Merci ! »

Une autre fois, une femme taïwanaise a appelé en posant des questions sur la pratique. Lorsque nous lui avons demandé où elle avait trouvé le numéro de téléphone, elle nous a répondu qu’elle recevait nos emails et qu’elle était intéressée par la pratique. Puis j’ai parlé avec son mari. J’ai pensé qu’il faisait du commerce avec la chine et que c’était sûrement pour cela qu’ils se trouvaient dans notre liste. Mais il a dit « Je n’ai pas la moindre idée de la raison pour laquelle nous recevons vos emails, nous n’avons rien à voir avec la Chine ». Je lui ai dit « Désolé, si vous le souhaitez, nous pouvons vous enlevez de notre liste de diffusion ». mais il m’a répondu « Oh non, s’il vous plait, nous lisons toujours vos emails avec attention, pouvez vous nous laisser dans votre base de données ? » Puis il nous a proposés de venir boire une tasse de thé ou de café chez lui si nous passions dans le coin et nous a tout de suite donné son adresse au cas où.

Dans cette période, les disciples de Dafa peuvent choisir parmi beaucoup de façons de clarifier la vérité et sauver les êtres. Grâce à l’envoi d’email en masse, nous avons pu toucher chaque ville et chaque village en Pologne, tous les médias locaux et nationaux, tous les politiciens et plus encore. La propagande du parti communiste chinois à des racines profondes dans le cœur des gens, mais depuis que nous avons commencé à envoyer des emails en masse, j’ai senti que l’environnement en Pologne avait bien changé. Il semble qu’avec chaque personne qui apprend la vérité, le champ droit augmente. Nous pensons toujours à élargir notre base de données. Je voulais partager ceci avec vous tous, spécialement dans les pays où nous sommes peu nombreux, les emails de masse peuvent sauver beaucoup de monde.

Merci pour votre temps, et merci pour vos pensées droites et actions droites ces derniers jours.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.