Ma compréhension de la “Compassion” et la “Tolérance”

J’ai souvent entendu dire par des pratiquants ou lu sur le site web Minghui/Clearwisdom que nous devons écrire nos expériences de cultivation et partager nos compréhensions. Cependant, j’avais l’impression de n’avoir pas beaucoup à partager et par conséquent j’hésitais et tergiversais. Récemment, j’ai lu des articles de la Troisième Conférence de Partage d’Expériences sur Internet des pratiquants de Chine qui disaient comment ils avaient réussi à dépasser les notions les empêchant d’écrire des articles de partage d’expériences. Je savais que ce n’était pas une coïncidence et j’ai donc décidé d’écrire un article.

Ma femme n’est pas une pratiquante. Elle est intolérante et aime pointer mes défauts. Tout ce qu’elle me demande de faire, je dois le faire de la façon qu’elle souhaite, d’ailleurs, même lorsque le travail est fait comme elle le veut, elle n’est toujours pas contente. Par exemple, quand je nettoie le sol, je dois partir d’un point A vers un point B. Si je fais autrement, j’ai des problèmes. Quand je lui prépare son petit déjeuner, elle ne le touche que rarement. Quand je ne le prépare pas, elle dit que je ne prends pas soin d’elle. Elle est de compagnie difficile. Pour être franc, peu importe ce que je fais, ce n’est pas bien.

Un matin, j’étais en retard pour emmener notre enfant à la crèche. Habituellement, je suis celui qui lui rappelle de se dépêcher et de se préparer pour l’emmener, mais souvent elle m’ignore et toujours se plaint. Cette fois là, ma femme tournait et virait dans la maison et m’a dit, « Pourquoi ne te dépêches tu pas ? Tu vas encore rater le bus. » J’en étais fâché, aussi lui ai-je dit, « Je t’ai déjà dit de nombreuses fois de te dépêcher de te préparer, mais tu ne m’as pas écouté. Et maintenant tu trouves le moyen de m’en vouloir. »

Maître dit que les pratiquants ne devraient pas se mettre en colère. J’étais un peu fâché, mais être fâché ne résout pas le problème. Si je soulignais ses erreurs, elle ne m’écouterait pas et ne ferait par conséquent rien pour se se corriger, au lieu de cela, elle se plaindrait à mon sujet. Il y a de nombreux exemples de ce genre. Résultat, quelque fois nous ne nous adressons plus la parole. Quand il m’arrive de lui parler, elle m’ignore en étant de mauvaise humeur. Que pouvais-je faire d’autre ? C’était l’impasse.
J’ai bien réfléchi à ce problème. Si j’avais essayé de me dépêcher un petit peu, j’aurais quand même raté le bus, mais mes efforts auraient fait que ma femme cesse de se plaindre. Alors j’ai pensé, « C’est vraiment son problème. » Si elle ne veut pas changer, que je me dépêche ou pas, cela n’aura aucune incidence. Donc, je suis retourné à la case départ – voie sans issue.

Alors, j’ai encore réfléchi à ce sujet sur la base de la Loi (Fa). La Tolérance signifie que votre cœur doit être imperturbable. Selon cette compréhension, même si ma femme ne me comprend pas, je dois quand même mettre ses sentiments à la première place. Cela signifie que je dois être bon envers elle la première fois, et que je dois encore être bon envers elle la seconde fois. Après cela devrais-je dire, « Allez oublions ça » ? Que fait le Maître ? Maître essaye de sauver les êtres. Même quand quelqu’un l’insulte, Maître n’est pas affecté et continue d’essayer. Moi, par contre, suis touché après quelque fois. D’un certain point de vue, c’est là une des différences entre les êtres humains et les êtres divins. Les êtres humains ont également de la compassion, mais après avoir échoué plusieurs fois, ils abandonnent. Les divinités, au contraire, continuent de faire ce qu’ils avaient prévu de faire.

Une fois que j’eu compris cela, j’ai réalisé que j’avais plus d’alternatives. Je n’avais plus besoin de penser à comment ma femme allait réagir. Au fond, elle désire que je prenne soin d’elle, et son humeur, peu importe qu’elle soit mauvaise ou non, est le reflet de ma compassion. Je n’aimais pas faire le ménage ou plier les vêtements après une lessive. Non pas parce que je suis fainéant, mais parce que quelque soit la manière dont je m’y prenais, cela ne la satisfaisait pas et je considérais donc cela comme perdre mon temps et mon énergie. Maintenant, je prends souvent l’initiative de nettoyer la maison, elle en est assez contente et oublie de souligner mes défauts. En fonction des changements ayant eu lieu dans ma compréhension, elle est devenue plus tolérante. Ceci est le pouvoir de Dafa !

Jetant un regard en arrière, l’éveil est très difficile. Parfois vous connaissez le problème, mais vous ne trouvez pas de solution. C’est seulement en étudiant la Loi avec diligence et en réfléchissant en se basant sur la Loi que nous pouvons trouver une réponse, que Maître peut nous aider. Je voudrais dire aux autres pratiquants : quand vous vivez des problèmes comme ceux que j’ai vécu, ne soyez pas découragés. Essayez de le comprendre en vous basant sur la Loi, trouvez votre attachement et élevez votre xinxing, ainsi vous résoudrez votre problème.


Version Chinoise disponible sur : http://www.minghui.org/mh/articles/2006/11/17/142595.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.