Me débarrasser de mes insuffisances avec des pensées droites

Depuis que j’ai commencé la cultivation, j’ai persisté à étudier la Loi, pratiquer les exercices et émettre des pensées droites. Toutefois, je sens n’avoir pas suffisamment bien fait les trois choses. Je réalise aussi que le temps est compté et passe très vite, aussi il m’arrive de ne pas trouver le point de départ pour m’améliorer. Deux choses me sont arrivées récemment, qui m’ont fait comprendre et m’éveiller dans certains domaines. Je voudrais écrire mon expérience et la partager avec mes compagnons de pratique.

La première chose s’est produite hier après midi. J’ai tout à coup ressenti des symptômes de maux de tête, de fièvre, avec frissons, des nausées et des suées et je me suis sentie oppressée et mal assurée. Je semblais être sérieusement malade et j’ai pensé : « Je suis malade, je ne peux pas faire les exercices, je ne peux pas émettre les pensées droites. »

J’ai alors compris qu’ils devait y avoir quelque chose que je n’avais pas bien fait de la perspective de la Loi, et qu’il y avait une omission que le mal exploitait et élargissait. J’ai regardé en moi-même en me rappelant les événements de la journée. J’ai fini par me souvenir que durant le dernier trimestre à l’école, j’avais endossé un poste de comptable, et que le caissier n’avait cessé de me créer des ennuis. Sur le moment, j’ai pensé qu’il m’aidait à élever mon xinxing, et je ne me suis pas disputée avec lui, mais intérieurement j’étais indignée.

Ce trimestre, un nouveau comptable m’a remplacée. Hier, alors que nous étions ensemble, nous avons parlé du caissier. J’ai fait de très mauvais commentaires à son propos et j’ai même conseillé au nouveau comptable de se méfier de lui. Je n’ai fait preuve d’aucune gentillesse ou de compassion, et ne me suis pas exprimée selon la perspective de la Loi.

Je me suis alors corrigée moi-même et émis la pensée : « Je sais ce qu’est mon omission et je la corrigeais définitivement ». J’ai demandé au Maître de me renforcer. J’ai continué à émettre des pensées droites à chaque heure et fait la méditation assise. J’ai alors senti une force d’énergie très puissante montant de mon dos. Après quoi, toutes les choses anormales ont disparues. Pour la première fois, j’ai terminé l’assise d’une heure en méditation d’une manière très confortable.

J’ai réalisé que c’était la grande compassion du Maître envers son disciple. Il m’a encore sauvé au moment critique alors que j’étais traînée vers le bas. Je devrais m’efforcer plus dur de bien faire les trois choses et devenir une authentique particule de Dafa.

La deuxième chose s’est produite ce matin alors que je faisais les exercices en position debout. Comme je craignais le froid je me suis vêtue davantage. Au tout début, j’ai senti un vent froid venir sur moi, qui m’a fait trembler. Une crainte du froid m’est venue à l’esprit et j’ai pensé simplement retourner à l’intérieur pour faire les exercices. Au moment où j’ai eu cette pensée, une éruption de boutons a couvert mon corps. J’ai vite réalisé que c’était une omission. Parce que je n’avais pas eu de pensées droites, les forces anciennes utilisaient mes omissions et commençaient à les élargir. Si je suivais ces notions, j’aurais ensuite la pensée d’abandonner la cultivation. En conséquence, j’ai réalisé que je pouvais être entraînée de plus en plus loin, cela avec des conséquences désastreuses. J’étais donc déterminée à ne pas le reconnaître et j’ai envoyé des pensées droites : « Je suis un pratiquant de Dafa. Mon chemin de cultivation est arrangé par le Maître. Je ne permettrais pas à la perversité d’interférer avec moi ou de me persécuter. Je nierais radicalement et éliminerais toute interférence dans toutes les autres dimensions. » Le vent froid a disparu après que j’ai eu cette pensée et je me suis sentie bien physiquement jusqu’à ce que j’ai fini mes exercices du matin.

Ces deux choses m’ont fait réaliser que ma cultivation était trop superficielle et que j’étais loin en arrière par rapport aux exigences de la Loi. Je devais essayer et faire davantage d’efforts pour étudier la Loi de sorte que je puisse m’assimiler moi-même à Dafa. En même temps, j’ai été témoin de l’immense puissance des pensées droites. Si je peux continuer à avoir des pensées droites et des actions droites, aucun mal ne sera capable de me toucher.

Je voulais partager ces compréhensions avec mes compagnons pratiquants et j’espère qu’elles leur seront utiles. Mon niveau étant très limité, elles pourraient encore contenir des insuffisances et des erreurs. Compagnons de pratique, veuillez le rectifier avec compassion.

Date de l’article original: 28/11/2006

Version chinoise à :
http://minghui.ca/mh/articles/2006/11/16/142570.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.