Sauver les êtres devrait partir des petites choses qui nous arrivent

J’ai commencé la pratique du Falun Gong à la fin de l’année 1998. Durant ces dernières années de cultivation de la rectification par la Loi, j’ai vécu des périodes d’amertume, de félicité et de tristesse. Sous la protection bienveillante du Maître, j’ai pu jusqu’à ce jour continuer à me cultiver. En lisant les articles de partage d’expériences des autres pratiquants, j’ai souvent eu les mêmes sentiments qu’eux. J’ai longtemps voulu écrire et partager mes expériences de cultivation, mais à cause de mon éducation limitée et mes médiocres aptitudes d’écriture, je n’ai pas été capable de le faire jusqu’à aujourd’hui.

Quand l’article de Maître « Tourner la roue en direction du monde humain » fut publié, je n’en avais pas vraiment saisi le sens profond jusqu’au moment où j’ai lu un autre article de Maître. Je me suis alors éveillé au fait que quiconque ayant adhéré à une organisation du Parti devait en démissionner. Par conséquent, mes parents, ma fille, et moi avons immédiatement dit que nous devions quitter ces organisations du Parti. Au même moment, j’ai commencé à essayer de persuader mes amis proches de quitter le Parti. Jusque là, cependant, je n’espérais pas qu’un seul d’entre eux dise, « puisque tu dis que c’est une bonne chose pour moi et parce que tu es une si bonne personne, je le ferai » ou « tu fais cela rien que pour le bien des autres et tu ne ferais de mal à personne. » Mais une femme m’a immédiatement demandé de l’aider, elle et son fils à démissionner de la Ligue de la Jeunesse et des Jeunes Pionniers. J’ai compris que même si c’était moi qui avais déclenché cet évènement en surface, c’était en fait Maître qui l’avait fait et que c’était Maître qui m’encourageait. Ceci m’a beaucoup aidée quand je persuadais les autres de démissionner du Parti. Cela m’a également donné confiance et courage. Les paroles de mes amis m’ont aussi aidée à m’éveiller, que ce soit dans ma vie de tous les jours ou au travail. Je fais cela afin de permettre aux êtres de voir la vérité et la compassion des pratiquants de Dafa.

Jusque là, j’ai du convaincre plus de 100 personnes de démissionner du Parti. Bien que beaucoup d’entre elles aient démissionné parce qu’elles voyaient clairement la malveillance du Parti communiste chinois et l’importance de le quitter, la raison réelle est la confiance qu’elles ont eu dans les pratiquants de Dafa. La majorité d’entre elles ont une compréhension correcte vis-à-vis de Dafa, donc je crois qu’elles auront un avenir radieux. Par conséquent, lors de mes relations avec les gens, je prête plus d’attention à mes paroles et actions parce que les paroles et les actions des pratiquants de Dafa non seulement représentent notre comportement personnel mais, plus important encore, ils représentent l’image de Dafa. Maintenant de nombreuses personnes avec qui je suis devenu familier ont changé leurs opinions concernant Dafa et les mensonges de la perversité ont été dévoilés. D’où, ces personnes ont eu une compréhension juste de Dafa en résultat de nos interactions et de mes paroles et mes actions. De plus, mes mots et mes actions ont graduellement modifié les actions et les pensées de ces personnes. Certaines d’entre elles m’ont dit que, juste en étant en ma compagnie, leur propre humeur s’était améliorée. Elles expliquent cela par le fait qu’a chaque fois qu’elles tombaient sur quelque chose de fâcheux et qu’elles commençaient à s’emporter, immédiatement elles se demandaient quelle serait ma réaction si la même chose m’arrivait. En comparaison avec ce que j’ai enduré, ce n’était rien. Je ne me suis jamais plaint et ai toujours été très gai.

Il y avait une personne dont l’enfant s’était blessé à l’école. Tout ses amies l’ont persuadé d’utiliser cet accident pour faire chanter le professeur, mais après avoir parlé avec elle, elle a changé son plan initial. Elle m’a dit que si je ne l’avais pas persuadé, elle aurait donné du fil à retordre à ce professeur. Dans le même temps, après que quelques professeurs aient appris le déroulement de toute l’histoire, ils m’ont manifesté un profond respect. Quand je leur ai clarifié la vérité, eux aussi ont démissionné des organisations du Parti. Deux vies de plus ont été sauvées et j’en ai été vraiment contente.

J’ai un autre collègue de travail qui a une fille qui est très bonne à l’école, depuis le primaire jusqu’au Collège. Ses parents étaient très fiers d’elle. Je leur ai clarifié la vérité à de nombreuses reprises, mais ils faisaient seulement semblant de m’écouter. Contre toute attente, sa fille a eu de si violentes douleurs d’estomac qu’ils ont dû l’amener à l’hôpital. Ils lui ont diagnostiqué un cancer utérin. Puisque c’est leur unique enfant, ils étaient dévastés, très souvent ils avaient le sentiment qu’ils souhaitaient juste mourir ensemble. La mère est devenue imprévisible; un instant elle pleurait et l’instant d’après elle riait. Après avoir appris le drame qu’ils vivaient, je suis allé rapidement chez eux et leur ai donné 5 000 yuans et un exemplaire du Zhuan Falun. Je leur ai dit que l’argent pourrait probablement les soulager financièrement, mais ne sauverait pas leurs vies ; seul Dafa peut changer le destin de leur fille et que seul Maître peut sauver leur fille. Leur fille rentrait juste d’une opération chirurgicale. Le docteur a dit à ses parents qu’un autre traitement ne serait d’aucune utilité. Elle ne semblait pas aller mieux après l’opération ; au lieu de cela sa santé périclitait. Après s’être mise debout, à cause de la chimiothérapie, elle ne pouvait faire que quelques pas en se courbant vers l’avant. Elle avait perdu presque tous ses cheveux, son visage était jaunâtre, elle était extrêmement amaigrie.

Mon action a impressionné si profondément toute la famille qu’ils ont décidé d’apprendre sur le champ les exercices avec moi. Puisque leur fille ne pouvait se tenir debout, elle a pratiqué les exercices sur son lit. Je leur ai donné une cassette de Maître donnant les instructions pour les exercices pour les fois où je n’aurais pas le temps. Leur fille m’a dit, « Je regrette de ne pas vous avoir écoutée auparavant, autrement ma famille n’aurait pas eu à subir cette terrible épreuve. Nous sommes endettés, de plus de vingt mille yuans et personne n’a osé nous prêter de l’argent parce qu’ils pensent que nous ne serons pas capable de rembourser. Et vous, vous ne vous en êtes pas soucié. » J’ai répondu que c’était parce que j’étais une pratiquante et que ne faisais que suivre ce que notre Maître nous a dit : pensez aux autres d’abord. Je lui ai aussi dit qu’ils n’avaient pas à me remercier ; que c’était notre Maître qui avait sauvé toute leur famille et que donc ils devaient remercier Maître. Que l’unique moyen qu’ils avaient d’exprimer leur gratitude serait d’étudier la Loi encore plus et de pratiquer les exercices encore plus. De plus, ils devraient profiter de leur propre expérience pour sauver les autres qui souffrent et qui sont trompés.

Maintenant la mère est devenue une pratiquante de Dafa très résolue, se portant très bien tant mentalement que physiquement. Sa fille est presque complètement rétablie, ses cheveux noirs, brillants, son visage rosé. Elle a même retrouvé son poids. Elle est maintenant capable de retourner à l’école pour reprendre ses études, ses notes sont même meilleures qu’avant. De cet histoire, j’ai eu une plus profonde compréhension des paroles de Maître dans Zhuan Falun: "l’énergie émise peut profiter à toutes les personnes qui sont au tour de vous" et "La lumière de Bouddha illumine partout et rectifie tout les états incorrects."

Je me souviens encore qu’après avoir aidé ma fille à quitter les Jeunes Pionniers, je suis allée parler à son professeur. Je lui ai dit, "Ma fille ne peut pas porter le foulard rouge parce que ce n’est pas une bonne chose. A chaque fois qu’elle le porte, il lui cause des démangeaisons qui la mettent mal à l’aise." (Le règlement de l’école stipule que quiconque ne porte pas l’écharpe rouge n’est pas autorisé à entrer dans l’établissement.) Son professeur a accepté le fait qu’elle ne le porte pas. Une des amies de ma fille m’a demandé de l’aider, elle et son fils, à démissionner des Jeunes Pionniers et de la Ligue de la Jeunesse, mais elle n’en avait pas parlé à son fils. Par la suite a chaque fois que son fils portait le foulard rouge, sur son cou apparaissait des petites cloques. Il est allé voir son professeur et lui a dit qu’il ne pouvait pas porter le foulard rouge du Parti.

Après que ma fille soit rentrée à la maison et m’ai parlé de cet évènement, j’en ai été très content. Je sais que cette démonstration supranormale de Dafa dans le monde humain est un encouragement de Maître aux pratiquants pour qu’ils comprennent l’importance des Trois Retraits.

Je désirais ardemment que tout le monde démissionne des organisations du Parti. Je parlais à toutes les personnes que je rencontrais. Si elles acceptaient rapidement de quitter le Parti, j’étais très content. Si elles refusaient, j’étais mécontent et arrêtais là la conversation. La façon dont je me comportais était due à mon manque de patience. En plus, je me préoccupais plus des personnes qui démissionnaient du Parti. Pour celles qui ne voulaient pas démissionner, je les traitais avec indifférence. J’ai compris que c’était un attachement à « j’aime » et « je n’aime pas ». Si je rencontre des personnes qui sont profondément empoisonnées par la culture du Parti pervers, au lieu d’essayer de briser leur coquille de notions incorrectes, petit à petit et avec beaucoup de patience, je les étiquetais dans mon cœur comme étant dans la catégorie « sans espoir ». Quelle notion négative de ma part ! Avec une telle pensée déviée, non seulement je ne pouvais pas sauver les gens, mais je renforçais mes notions ordinaires négatives.

Plus tard, j’ai commencé à être attentif à toutes mes pensées et actions. Si une pensée négative surgissait, je l’écartais immédiatement et l’éliminais. Résultat, à chaque fois que j’entendais des théories et propos pervers, je n’étais pas énervée comme je l’étais auparavant. Graduellement j’ai modifié mon environnement de cultivation ainsi je n’entendais que rarement ces mots.

Tout en aidant les gens à démissionner des trois organisations du PCC, j’éliminais beaucoup de mes attachements. Des attachements tels que le fait de ne vouloir entendre que de bonnes paroles et l’impatience. Chaque fois que je terminais de parler des Trois Retraits, je réfléchissais sur ce que j’avais dit pour voir si c’était approprié ou non, sur ce qui les avait le plus touché. J’ai utilisé diverses approches pour les gens d’âges différents, de personnalités différentes, d’activités professionnelles différentes. En gardant les bonnes approches et en écartant les mauvaises, je suis devenue de plus en plus calme. S’ils étaient suffisamment en confiance, je leur parlais directement des Trois Retraits. Pour ceux avec qui je n’étais pas très familière ou qui m’étaient étrangers, j’essayais indirectement de découvrir par quoi ils étaient empoisonnés. Alors, j’essayais de leur parler des Trois Retraits. Cependant, s’ils étaient profondément empoisonnés, je leur donnais juste des informations sur les Trois Retraits et quand la grande vague de démission du Parti déferlera, ce ne sera pas un problème pour eux de l’accepter.

A l’avenir, je suivrai les paroles de Maître pour rectifier mes paroles et actions. J’essayerai d’étudier plus la Loi, d’apprendre très bien la Loi et de me cultiver avec diligence. En commençant avec les petites choses autour de moi, je ferai attention à corriger mes paroles et actions ainsi je pourrais sauver de plus en plus d’êtres qui ont été trompés et empoisonnés, je ne laisserai pas tomber Maître et ne décevrai pas l’attente des êtres.

Date de l’article original : 1/12/2006

Version Chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2006/11/14/142419.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.