Une horrible odeur de chair brûlée imprègne la chambre de torture au camp de travaux forcés de Huludao

Je suis Liu Wanli, un pratiquant de Falun Gong de 40 ans du village de Xishan, ville de Qiuzigou, comté de Suizhong, province de Liaoning. En novembre 2002, j'ai éprouvé la torture vicieuse du camp de travaux forcés de Huludao. L’histoire suivante décrit ce que j'ai dû supporter.

Au 1er mai 2002, quand je suis allé à Beijing faire appel au gouvernement, j'ai été arrêté et conduit au commissariat de police de TianAnMen. Puis, j'ai été transféré au commissariat de police de Huludao, bureau de Beijing. Après avoir été battu, j'ai été transféré à la section politique et sécurité du commissariat de police du comté de Suizhong et j’ai été condamné à 3 ans de travaux forcés.

Vers 19h00, un jour de novembre 2002, une gardienne au camp de travaux forcés de Huludao, appelée Liu Guohua, m'a amené dans une salle qu'ils avaient préparée à l'avance pour persécuter les pratiquants de Dafa. Plus de 10 gardiens et 2 détenus criminels se tenaient debout de chaque côté d’un lit avec une pile de matraques électriques déposées dessus.

Au début, la gardienne Ding Wenxue m'a ordonné d’accepter la « transformation » en écrivant les trois déclarations et en promettant de renoncer à la cultivation. J'ai dit : « Dafa peut améliorer la moralité d'une personne. Je pratique Falun Dafa et j’essaie d'être une bonne personne. Vous voulez que je sois transformé, mais en quelle sorte de personne voulez vous que je me transforme? » Alors, Ding Wenxue a dit aux deux criminels de me maintenir à terre. Ils ont utilisé plusieurs matraques électriques pour électrocuter mes parties intimes, puis ils m'ont battu avec une matraque spéciale. Ils criaient tout en me battant : « Ne pensez pas que vous pouvez sortir d'ici si vous n'êtes pas transformé! » À ce moment-là, j'ai pensé: « Je suis un pratiquant de Dafa. C'est Maître Li Hongzhi qui a propagé la Loi et m’a sauvé et Il m’a aussi aidé à comprendre la vraie signification de la vie. Je ne devrais pas écouter ces mauvaises personnes. » Et puis, j’ai simplement crié fort: « Falun Dafa est bon! »

Quand ils m'ont entendu crier, ils ont mis une matraque électrique dans ma bouche et ils ont entrepris de choquer ma tête, mon visage et d'autres endroits en même temps. Tandis qu'ils me choquaient, ils ont dit : « Le gouvernement a publié un document disant que si vous êtes tué, ce sera compté comme une suicide. » Ils m'ont battu au point que le sang est sorti de ma bouche et de mon nez. Voyant que je n'avais toujours pas coopéré, ils sont devenus plus vicieux et ont utilisé des moyens bien plus violents sur moi. Ma chair a été brûlée et a émis une odeur répugnante. Mon corps a été déformé à plusieurs endroits. Mon visage a été également déformé et est devenu enflé.

Après un moment, sous leur persécution brutale, j'ai été forcé d’écrire des mots contre ma volonté.

Les méthodes que le parti communiste chinois adopte pour persécuter les bonnes personnes, sont affreuses. Beaucoup de pratiquants de Falun Gong qui sont immuables dans leur croyance, ont souffert de telles cruelles tortures. Aujourd'hui, j'expose leurs mauvais actes de persécution contre les pratiquants de Dafa, afin de fournir des preuves solides pour les traduire en justice.

Glossaire : http://www.vraiesagesse.net/glossaire/glossaire.htm

Traduit de l’anglais au Canada le 23 mars 2005 de:
http://clearwisdom.net/emh/articles/2005/3/22/58680p.html
Version chinoise disponible à:
http://minghui.ca/mh/articles/2005/3/10/96916.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.