Les circonstances de la mort de M. Pan Xingfu et la persécution de sa femme, de sa mère et de son fils âgé de cinq ans (photos)

Depuis le 31 janvier 2005 un petit garçon âgé de cinq ans du nom de Zhuangzhuang ne verra plus jamais son père. En effet, M. Pan Xingfu a été persécuté à mort pour ses croyances. Il avait été l’ancien directeur des télécommunication du centre d’échange de la ville de Shuangyashan et aussi vice directeur du département des télécommunication du comté de Youyi, situé dans la province de Heilongjiang. M. Pan, âgé seulement de 31 ans, a donné sa vie pour sa croyance immuable dans le Falun Dafa et ses principes d’ « Authenticité-Bienveillance-Tolérance. » Sa femme, Mme Zhang Li, a été illégalement condamnée, en janvier 2003, à neuf années de prison et est actuellement enfermée dans la prison pour femme de Harbin, ce qui est une violation absolue de la constitution chinoise.

Photo de M. Pan Xingfu, pratiquant de Falun Gong, de la ville de Shuangyashan, dans la province de Heilongjiang

Photo de Zhuangzhuang, le fils de M. Pan Xingfu, encore bébé Photo de Zhuangzhuang, le fils de M. Pan Xingfu, encore bébé

Le père de Zhuangzhuang est mort le 31 janvier 2005. Sa mère a été illégalement enfermée dans la prison pour femme de Harbin et condamnée à une peine de neuf années d’emprisonnement.

Le 8 juillet 2004, les autorités pénitentiaires de la ville de Mudanjiang, dans le but d’éviter d’avoir à assumer la responsabilité de la mort de M. Pan Xingfu, ont emmené M. Pan Xingfu à l’hôpital des maladies infectieuses de la ville de Shuanyashan. A ce moment il ne pesait plus que 40 kg et souffrait de graves maladies. Le 20 juillet M. Pan a été ramené chez lui. En janvier 2005, l’état de santé de M. Pan Xingfu s’est détérioré. Il est devenu de plus en plus émacié et son abdomen était gravement enflé. Le 31 janvier 2005, à 11 heures, M. Pan Xingfu est mort, laissant derrière lui sa mère âgée de 64 ans, son fils de cinq ans et sa femme emprisonnée.

M. Pan Xingfu a été relâché après avoir été brutalement maltraité et harcelé jusqu’au seuil de la mort dans la prison de la ville de Mudanjiang.

M. Pan Xingfu était né le 25 février 1974 dans la ville de Shuangyashan, dans la province de Heilongjiang. En 1993 il a écouté lors des conférences à Whuan, les enseignements de M. Li Hongzhi et il y a appris les exercices. En 1994 il a été diplômé de l’université et a été assigné pour travailler dans la division du réseau de diffusion du bureau de la poste et des télécommunications de la ville de Shuangyashang. Une étude sur les performances au travail lui a décerné le titre « d’employé modèle» pour avoir rajeuni et dynamisé la ville au travers de la science et de l’éducation. En 1998, il a reçu un titre de distinction et a été nommé « spécialiste au-delà du siècle. » Le 12 décembre 1999, M. Pan a reçu le titre d’ingénieur des télécommunications. En 2000 il est devenu vice directeur du centre d’échange des télécommunications de la ville de Shuangyashan et aussi vice directeur du département des télécommunications du comté de Youyi.

Zhuang Li, la femme de M. Pan Xingfu, qui est aussi une spécialiste dans le domaine technique, travaillait sur le même lieu que son mari. Elle avait à une occasion fait des études de spécialisation à l’étranger.

Quant à Zhuanzhuang le fils de Zhuang Li, il est né le 5 octobre 1999. Il était adorable. Depuis le début de la persécution par le régime de Jiang, toute la famille s’est rendue pour faire appel en faveur du Falun Gong, pour clarifier la vérité et valider le Dafa. Ils ont été persécutés à répétition, et ainsi Zhuangzhuang a été indirectement persécuté.

Le 19 juillet 2000, les autorités de la section de sécurité politique du département de police de la ville de Shuangyashan après avoir reçu un télégramme codé du département de police provincial mentionnant le fait que M. Pan avait eu accès à Minghui.net, ont illégalement détenu M. Pan et l’ont enfermé pendant plus d’un mois dans un centre de détention.

Le 28 décembre 2000, M. Pan et les membres de sa famille se sont rendus à Pékin pour faire appel. Sur la place Tienanmen, les policiers l’ont frappé, faisant sauter ses lunettes, le blessant et meurtrissant ses doigts.

Plus tard, M. Pan a été enfermé dans le poste de police de la place Tienanmen, dans le camp de travaux forcés de Shahe puis dans le département de l’équipe de patrouille de la police de Shuangyashan. Alors qu’on le ramenait au département de police de Shuangyashan, il s’est échappé grâce à la puissance de ses pensées droites, mais n’est pas retourné à la maison pour éviter d’être persécuté d’avantage. Sa mère et sa femme, portant Zhuangzhuang, sont arrivées à la maison. Puis, la mère de M. Pan a été emmenée par le policier Wang Xuchun du poste de police de Wohongqiao et enfermée dans un centre de détention. Elle a été relâchée quatre mois plus tard.

Dans le but de continuer la pratique du Dafa et d’éviter d’être harcelée, la femme de M. Pan a quitté son domicile avec ZhuangZhuang à cette époque âgé de dix mois. Le 4 mai 2001, elle a été illégalement détenue dans la province de Baoqing. Les persécuteurs étaient le chef de section Han de la section politique et de sécurité du département de police du comté de Baoqing et le policier Qiang Gang. Pendant ce temps là, le bébé Zhuangzhuang n’a pas eu de lait maternel, n’a pas eu les soins de son père et n’a pas pu voir sa grand-mère. Cette situation a duré pendant quatre mois.

En mai 2001, Pan Xingfu et un autre pratiquant nommé Ji Songshan (Ji Songshan a été tué le 18 juin 2003 par le bureau 610 de la ville de Shuangyashan) ont été arrêtés par les officiers Xu Hongkai et Shang Ancheng de l’équipe de patrouille de Shuangyashan. Depuis lors Pan Xingfu a été incarcéré dans le centre de détention de Shuangyasan.

Le 7 mars 2002, à 8 heures du matin le tribunal a jugé le cas de M. Pan. On a empêché sa femme et son fils de trois ans d’entrer dans le tribunal. M. Pan a été illégalement condamné à une peine de cinq années d’emprisonnement.

Le 15 mai, la femme de M. Pan, a été arrêtée chez elle. A 3h50 du matin, la mère de Pan a été arrêtée à son domicile. Ainsi Zhuangzhang âgé de trois ans a été laissé seul à la maison.

La même année, le deuxième frère le plus âgé de M. Pan et sa femme ont été illégalement envoyés dans un camp de travaux forcés.

M. Pan Xingfu a été détenu dans quatre différents lieu durant ses périodes d’incarcérations. Il a d’abord été envoyé au centre de détention de Shuangyashan, puis dans le camp de travaux forcés de Qitaihe, puis dans le deuxième camp de travaux forcés de Suihua et finalement dans le camp de travaux forcés de Madunjiang. On l’a obligé à faire une multitude de travaux différents comme ; nourrir les cochons, préparer de la pâte, nettoyer le sol, etc.

Le 18 septembre 2002, son frère, Pan Xingkun a été confiné dans une petite cellule et forcé de s’assoire sur le banc du tigre pour avoir résisté à la persécution perverse. Le chef de l’équipe de police Hao Liangui et le chef adjoint Fan Xaiodong ont ordonné au criminel Zeng Lingjun de frapper violemment Pan Xingkun. Juste après cela, Ji Feng, le directeur du camp de travaux forcés, a ordonné à la police d’enclencher un magnétophone au volume maximum pour empêcher Pan Xingkun de pouvoir dormir.

En janvier 2003, Zhang Li, la femme de Pan Xingfu a été illégalement condamnée à neuf ans d’emprisonnement et a été envoyée en avril dans la prison pour femme de Harbin.

Un jour en juin 2004, trois années après le début de sa détention, Pan Xingfu s’est soudainement évanoui et à partir de ce jour sa santé s’est dégradée. Le 18 juin 2004, il a été envoyé à l’hôpital de police dans la ville de Mudanjiang et a été hospitalisé en tant que patient tuberculeux. On a diagnostiqué une pleurésie et des blessures aux tissus pulmonaires. Le corps de M. Pan était très faible. Il ne pouvait même pas utiliser les toilettes par lui-même. Le 8 juin 2004, les autorités de la prison de Mudanjiang ont envoyé M. Pan Xingfu à l’hôpital des maladies infectieuses. A cette époque il pesait à peine 40 kg. Même sa mère âgée de 64 ans pouvait le porter sur son dos.


La hanche de Pan Xingfu avait formé un ulcère à cause de la torture

Le 20 juillet 2004, Pan Xingfu a été emmené à la maison. Une fois à la maison, il ne mangeait que peu chaque jour, marchait en s’appuyant le long du mur et avait de la difficulté à respirer dans la nuit. A la fin du mois de janvier 2005, la condition physique de Pan Xingfu s’est soudainement détériorée. Il a même perdu plus de poids et sont abdomen s’est gravement gonflé. Pan Xingfu est mort le 31 janvier 2005 à 11 h 00 du matin, laissant derrière lui sa mère bien-aimée, son fils de cinq ans et sa femme emprisonnée.

Pour plus d’information sur le pratiquant de Falun Dafa Pan Xingfu veuillez s’il vous plaît vous référer à: "Looking Back at Falun Gong Practitioner Pan Xingfu's Heroic Life" http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2005/3/1/58042p.html (cet article n’est disponible qu’en anglais)
Ci-dessous se trouvent des organisations et des personnes impliquées dans la persécution de Pan Xingfu :

Le juge en chef, le tribunal populaire de la ville de Shuagyashan
Le
procurateur Jiang Feng (une femme) et Yang Qingtan le procurateur de la ville de Shuagnyashan.

Bai Shuwen, le directeur du centre de détention de la ville de Shuangyashan.
Jiang, le chef de la section sécurité politique du département de police de la ville de Shuangyashen et l’officier de police nommé Ge.
Le bureau de liaison à Pékin de la ville de Shuangyashan
Le poste de police de la place Tienanmen
Le camp de travaux forcés de Shahe
L’équipe de patrouille du département de police du comté de Changhe
L’équipe de patrouille Xu Hongkai et Shang Ancheng de la police de la ville de Shuangyashan
Le tribunal du district de Jainshan, dans la ville de Shuangyashan
Le camp de travaux forcés de Qitaihe
Le camp de travaux forcés de Suihua
Zheng Yuhu, le chef politique du 16e quartier dans le camp de travaux forcés de Mudanjiang
L’hôpital populaire orthopédique du département de police numéro trois de la ville de Mudanjiang:

Adresse ; Guanghua Street No. 94, Mudanjiang City
Téléphone d’urgence, 86-453-6987120
Telephone général, 86-453-8922120, 86-453-8921120

Dou Xiangzhi, médecin de l’hôpital populaire numéro 3

Ci dessous se trouvent des responsables et des organisations impliqués dans la persécution de la mère de Pan Xingfu :

Ling Qingfan, vice directeur du poste de police de la ville de Shuangyashan

Yu Yongjiang, directeur du bureau 610 de Shuangyashan
Li Min, du département du comité de propagande de la ville
Wang Xuchun, de la police du poste de police de Wohongqiao
Le chef du poste de police de Wohongqiao et d’autres officiers de police (l’un d’entre eux s’appelle Lu)
Bai Shuwen, directeur du centre de détention de la ville de Shuangyashan

Xu Enjiang, docteur du centre de détention.
Du Zhanyi, Li Hongbo et Zhao Jingfang, employés du bureau 610 du département de police de la ville de Shuangyashan

Ci-dessous se trouvent des organisations et des personnes impliquées dans la persécution de Zhang Li, la femme de Pan Xingfu :

Le centre de détention de la ville de Shuangyashan
La prison pour femme de Harbin

Ci-dessous se trouvent des organisations et des personnes impliquées dans la persécution de Pan Xingkun, le frère de Pan Xinfu

Le centre de détention de la ville de Shuagnyashan
Jia Yupeng, Jin Qingfu, Yang Bo, Zeng Lingjun, Fan Xiaodong, Li Jian, Jin Qingfu et Gao Conghai, policiers du camps de travaux forcés de la ville de Suihua

Glossaire:http://fr.clearharmony.net/articles/200411/16974.html

Traduit de l’anglais en Suisse le 25/03/2005 de:
http://clearwisdom.net/emh/articles/2005/3/16/58501p.html
Version chinoise disponible à:
http://minghui.org/mh/articles/2005/3/2/96484.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.