De nombreux pratiquants de Falun Gong impliqués dans le logiciel oGate arrêtés en Chine

oGate est un logiciel mis au point par les pratiquants de Falun Gong pour permettre aux résidents chinois de briser le blocus d’Internet et accéder à des informations à l’étranger. Le Parti communiste chinois (PCC) a passé beaucoup de temps à traquer les pratiquants impliqués, et une vague massive d’arrestations a eu lieu dans plusieurs provinces de Chine.


Depuis juillet 2021, le personnel technique clé soutenant oGate en Chine a été arrêté et les serveurs ont été confisqués. Les serveurs à l’étranger ont également été attaqués et ont cessé de fonctionner. Les domiciles de certains membres du personnel technique à l’étranger ont également été cambriolés par des personnes dont l’identité est inconnue.


Le PCC a arrêté d’autres pratiquants en utilisant la torture et en décryptant des disques durs, et en recueillant des informations supplémentaires sous la contrainte auprès des pratiquants arrêtés. Cette affaire est peut-être devenue une « affaire en série » directement supervisée par le ministère de la Sécurité publique pour persécuter les pratiquants en Chine et recueillir des informations sur les pratiquants à l’étranger.


Arrestation initiale

Sur la base des informations recueillies, la police a arrêté M. Chen Xinye, un pratiquant de la ville de Shenyang, province du Liaoning, à 20 heures le 22 juillet 2021. L’arrestation a eu lieu alors que M. Chen allait chercher sa femme, Mme Chen Lihui, au Yanjia Chicken Rack, le restaurant où elle travaille. Plus de vingt policiers en civil sont arrivés et ont arrêté le couple ainsi que douze autres personnes, dont des membres du personnel, certains membres de leur famille et des clients.


À l’intérieur du restaurant, la police a menotté les quatorze personnes et les a obligées à se mettre en position semi-accroupie. Les policiers ont passé environ deux heures à fouiller le restaurant et, en partant, ils ont emporté la caméra de sécurité.


M. Chen, 45 ans, est originaire de la ville de Diaobingshan, province du Liaoning. Après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong, il a suivi le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance pour être un bon citoyen. Ses parents ont déménagé pour vivre avec lui et il s’est bien occupé d’eux. Cependant, en raison de sa croyance dans le Falun Gong, M. Chen a été condamné deux fois, une fois en 2008 et une autre fois en 2012, recevant à chaque fois une peine de quatre ans de prison. Pendant ses deux détentions, l’une à la prison de Kangjiashan et l’autre à la prison de Benxi, il a été gravement torturé.


Cette dernière arrestation et l’utilisation de sévices et de torture mentale ont permis à la police d’obtenir des informations sur les pratiquants responsables du développement et de la maintenance d’oGate. Après une détention secrète de plus de cinq mois, M. Chen a été libéré le 27 décembre 2021 et est rentré chez lui.


Après une longue période de surveillance et de suivi sur Internet, le 9 octobre 2021, la police a lancé une vague massive d’arrestations, dans au moins quatre provinces ou villes de niveau provincial. Il s’agit de Shanghai, de la province du Hebei, de la province du Hunan et de la province du Liaoning.


Shanghai

Le 9 octobre 2021, la police du district de Changning à Shanghai a arrêté M. He Binggang et Mme Zhang Yibo, et le 10 juin 2022, leur cause a été déposée devant le tribunal de Fengxian. Tous deux ont été maintenus au centre de détention de Changning pendant plus de huit mois, malgré leur état de santé précaire. M. He est paralysé des quatre membres et Mme Zhang a une grosseur à la poitrine.


M. He, maintenant âgé de 46 ans, a obtenu un certificat d’ingénieur en logiciel d’application informatique en tant que programmeur principal à l’âge de 16 ans. En raison de son excellence académique, il a été admis à l’université Fudan en 1994 sans examen d’entrée. Quatre ans plus tard, il a commencé des études supérieures à l’Université Fudan à l’âge de 22 ans.


En raison de sa croyance, l’Université Fudan a mis fin aux études de M. He en 2000 et il a été placé en détention. Le tribunal de Xuhui l’a condamné à six ans de détention en 2001 et il a été transféré dans la tristement célèbre prison de Tilanqiao. Après sa libération en 2007, il a ouvert un magasin d’informatique appelé Yuwen Science and Technology. Wang Jue, responsable de la sécurité intérieure du Département de police de Changning, l’a de nouveau arrêté en avril 2010. En raison des tortures subies pendant sa détention, il a souffert d’une compression de la moelle épinière qui a entraîné sa paralysie. Malgré son handicap, le tribunal de Changning l’a condamné à une peine de cinq ans de prison en avril 2011.


Mme Zhang, maintenant âgée de 46 ans, est titulaire d’une maîtrise et vit route Huaihai, dans le district de Huangpu. Elle souffrait de nombreuses maladies et, après avoir commencé la pratique du Falun Gong, elle a été guérie. Autrefois directrice commerciale d’une entreprise étrangère, elle était souvent félicitée par la direction de l’entreprise pour ses performances. En 2009, en raison de sa pratique du Falun Gong, le tribunal de Xuhui l’a condamnée à une peine de dix-huit mois.


Province du Hebei

M. Zhou Li et Wang Bingcheng de la ville de Shijiazhuang ont été également arrêtés le 9 octobre 2021 par la police de la province du Hebei. Le Département de police de Xinhua, le Département de police de Chang’an et le poste de police de Zhaolingpu étaient impliqués. La mère de Wang et un autre pratiquant nommé Liu Peng ont également été arrêtés.


M. Zhou a obtenu une maîtrise en botanique de l’Université de Pékin en 2000. En raison de sa pratique du Falun Gong, il a été persécuté à de nombreuses reprises et n’a pas pu poursuivre ses études à l’étranger comme prévu. Au cours de toutes ces années, il a été maintenu dans un centre de détention pendant six mois et a été condamné à une peine de sept ans. En outre, il a été condamné à une peine de deux ans dans un camp de travail et a été une fois contraint de rester loin de chez lui.


Province du Hunan

Le 9 octobre 2021, Mme Zhang Bing a été arrêtée à son travail par des policiers du Département de police de Yuhuatai de la ville de Changsha, province du Hunan. Ils ont ensuite saccagé son domicile et confisqué des livres sur le Falun Gong, un ordinateur portable et son téléphone portable. Elle est actuellement détenue au quatrième centre de détention de Changsha.


Province du Liaoning

Le 9 octobre 2021, vers 4 heures du matin, Mme Guo Xuhong a été arrêtée par la police du Liaoning alors qu’elle se rendait à son travail. Mme Guo est une pratiquante du district de Faku, et les policiers venaient du Département de police de Shenyang, ainsi que du Département de Fuku. Tous étaient habillés en civil et conduisaient leurs voitures personnelles. Ils ont gardé Mme Guo à l’hôtel Caili dans la ville de Xinmin.


Les policiers ont également emmené le mari de Mme Guo au poste de police pour l’interroger sur les activités quotidiennes de Mme Guo. Il n’a été libéré que lorsqu’il a signé un document. La police a ensuite mis à sac le domicile de Mme Guo.


Le 24 novembre, le parquet de Liaozhong a ordonné l’arrestation pénale de Mme Guo et l’a maintenue au premier centre de détention de Shenyang. Les violences physiques subies pendant sa détention ont entraîné des lésions au foie. En conséquence, son corps tout entier est devenu jaunâtre et elle était au seuil de la mort. Dans la soirée du 31 décembre 2021, Mme Guo a été libérée sous caution en raison de son mauvais état de santé.


Résumé

Outre les personnes mentionnées ci-dessus, d’autres pratiquants ont également été arrêtés pour leur implication dans l’oGate, notamment dans la ville de Harbin (province du Heilongjiang), dans la province du Liaoning, dans la province du Hunan et à Chongqing.


Nous aimerions ici rappeler aux pratiquants à l’étranger, ainsi qu’à ceux qui se sont rendus à l’étranger depuis la Chine de retenir la leçon et de prêter attention aux questions de sécurité. Nous ne pouvons rien tenir pour acquis, nous mettre en avant ou prendre des risques, sinon le PCC pourrait profiter de ces failles. Nous devons protéger la sécurité des pratiquants en Chine et réduire les pertes. Il est de notre responsabilité de soutenir les pratiquants en Chine dans leurs efforts pour s’opposer à la persécution et les secourir lorsqu’ils sont détenus.


Nous souhaitons également mettre en garde les fonctionnaires qui suivent la politique de persécution du PCC pour leur profit personnel. La liberté de croyance est protégée par la Constitution et il n’existe aucune loi en Chine qui interdise le Falun Gong. Bien qu’en 1999, l’ancien dirigeant du PCC, Jiang Zemin, ait prétendu « éradiquer le Falun Gong en trois mois », cette pratique est toujours profondément ancrée dans le cœur des gens, même après vingt-trois ans. Cela s’explique par le fait que le principe du Falun Gong Authenticité-Bienveillance-Tolérance est conforme aux valeurs traditionnelles et qu’aucun régime politique, même le PCC, ne peut le vaincre. En fait, quiconque persécute des pratiquants de Falun Gong innocents pourrait ultérieurement être tenu pour responsable, tant sur le plan juridique que moral.


Tous les contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d’auteur.


http://fr.minghui.org/html/articles/2022/8/5/100692.html

Version chinoise :
https://www.minghui.org/mh/articles/2022/8/3/447208.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.