Le concours international de danse classique chinoise fait revivre pour l'humanité la beauté et l'esprit d'une tradition perdue

Le 9e concours international de danse classique chinoise de NTD (New Tang Dynasty Television) s'est déroulé au Sugar Loaf Performing Arts Center de Chester, dans l'État de New York, du 2 au 5 septembre 2021.


Cette année, 109 concurrents d'Amérique du Nord et d'Asie ont participé au concours. Le 5 septembre, après quatre jours d'épreuves préliminaires, de demi-finales et de finales, 12 concurrents ont été honorés par des médailles d'or lors de la cérémonie de remise des prix.

À propos du concours

Le concours de danse classique chinoise fait partie d'une série d'événements culturels et artistiques internationaux organisés par NTD et visant à promouvoir la culture traditionnelle.


Le concours vise à favoriser les échanges culturels, à mettre en valeur l'art authentique de la danse classique chinoise et à permettre au monde entier d'en apprécier la splendeur.


La danse classique chinoise est une forme de danse expressive enracinée dans 5 000 ans de culture traditionnelle chinoise. Malheureusement, cette forme d'art a elle aussi été la cible des décennies d'efforts du parti communiste chinois pour faire disparaître la culture traditionnelle, NTD vise à présenter au monde cette forme d'art dans sa forme la plus authentique et la plus pure à travers ce concours


Les critères étaient axés sur le maintien, la forme et la technique - les caractéristiques de la danse classique chinoise.


Avant la cérémonie de remise de prix, le dernier jour de la compétition, les gagnants des médailles d'or des années précédentes ont donné un spectacle spécialement pour l'occasion, mettant en valeur certaines des meilleures techniques de la danse classique chinoise.


Commentaires des juges
Dans cette compétition, un élément important recherché par les juges était le shen dai shou, une méthode de mouvement où « le corps guide les bras ». Deux juges de la compétition, Mme Minghui et M. Gu Yun, ont expliqué la signification de cette méthode et pourquoi elle est devenue la nouvelle norme de la danse classique chinoise.


" En fait, dans les arts martiaux, dans l'opéra et dans d'autres formes d'art qui se sont développées parallèlement à la danse chinoise, tous mentionnent le shen dai shou ", a déclaré le juge Gu Yun, ancien élève de l'Académie de danse de Pékin et chorégraphe notamment de la célèbre compagnie Shen Yun Performing Arts. Les écoles de toute la Chine parlent également de cette méthode, a-t-il ajouté, mais peu d'entre elles, voire aucune, ne savent comment l'enseigner.


" La raison en est que la méthode est ancienne et que la danse chinoise a été transmise de maître à élève au cours des milliers d'années de la civilisation chinoise ", explique M. Gu Yun. " Peu de choses ont été écrites, beaucoup se perdent dans le bouche-à-oreille, et un élève qui regarde et essaie d'imiter son maître peut ne pas comprendre toutes les subtilités internes des muscles à utiliser. Le coup de grâce a été bien sûr donné lorsque les communistes ont pris le pouvoir en Chine et ont détruit le lien entre le peuple chinois et son patrimoine culturel."


" Cette fois-ci, le shen dai shou occupe une place importante dans la notation, il est devenu le critère", a déclaré Mme Minghui, une des juges de la compétition. Lorsqu'un danseur utilise vraiment son corps pour danser, l'effort part du centre de son corps, cet endroit situé sous les clavicules, juste au-dessus du cœur. Cela attire l'attention sur le lien entre l'esprit, le corps et l'âme, si répandu dans la culture traditionnelle chinoise, et va de pair avec ce que l'on dit couramment dans la danse classique chinoise : « Danser avec le cœur ".


Mme Minghui a précisé l'importance du cœur : " Lorsque vous dansez, vous avez besoin pour danser de beaucoup de talent artistique et pas seulement de technique. Et il y a beaucoup de choses qui entrent dans le développement du talent artistique d'une personne, de la musicalité au développement de son sens esthétique, de sa culture, de sa compréhension de ce que signifie être un être humain. Ainsi, lorsque vous dansez, c'est l'expression de toutes ces choses, car vous donnez vie à un personnage. "


" La danse part aussi de votre esprit et de votre cœur, pas seulement de vos bras, de vos jambes et de vos mouvements ", a-t-elle ajouté." Il y a beaucoup d'aspects intangibles et invisibles en jeu ici aussi - l'énergie, l'esprit, et toutes ces choses que certaines personnes peuvent trouver difficiles à expliquer. "


M. Gu Yun a expliqué que si l'on part du principe que la danse est un langage corporel, le shen dai shou change alors la façon dont un danseur " parle ".


" L'utilisation de cette méthode donne un langage plus complet, plus de nuances et, bien sûr, un meilleur effet scénique pour le spectateur ", a déclaré M. Gu Yun. La différence est flagrante entre un danseur qui utilise cette méthode et un autre qui ne l'utilise pas, et il n'est pas nécessaire d'être un expert en danse pour sentir la différence. Les danseurs qui ont été les pionniers de cette méthode sont ceux de Shen Yun Performing Arts et de Fei Tian, son académie de danse, car le directeur artistique de Shen Yun, D.F., est celui qui a sélectionné et organisé la méthode en l'incluant dans la formation des artistes - et la façon dont ils communiquent est très différente de celle des danseurs des autres écoles.


M. Gu Yun a dit que la quête d'un artiste doit être pure, et la culture de Shen Yun et de Fei Tian le permet. Pour apprendre le shen dai shou, il faut aussi un cœur pur.


" Tout d'abord, votre motivation en vous consacrant à l'art doit être pure, car ce n'est qu'à ce moment-là que vous êtes ouvert à l'inspiration et à l'intuition ", a déclaré M. Gu Yun. " Vous devez vous rappeler qu'il ne s'agit pas d'une science, mais d'une combinaison et d'une superposition de sentiments et d'éléments intangibles et incommensurables. Il n'existe pas de shen dai shou de niveau débutant, intermédiaire ou avancé. "


Outre le shen dai shou, le directeur artistique de Shen Yun, D.F., a également transmis une autre méthode concernant la forme, ou élément shen-fa de la danse classique chinoise, le kua-dai-tui (les hanches entraînent les jambes), dont les gens modernes n'ont même pas entendu parler - une forme d'art entièrement perdue, selon le site web de Shen Yun Creations.


Les juges ont fait l'éloge des participants de cette année, en remarquant notamment l'élévation générale du niveau des danseurs de la catégorie junior par rapport à celui des années précédentes.


" Vous pouvez voir leur travail acharné et leur détermination. Il y a plus de profondeur dans leurs histoires cette année, l'effet est meilleur et il y a des moments où l'on est vraiment impressionné par le talent artistique », a déclaré M. Gu Yun. Les danseurs de la catégorie junior sont parfois âgés de 16 ou 17 ans, mais beaucoup d'entre eux ont choisi de grands personnages tirés des chefs-d'œuvres de la littérature et de l'histoire chinoises. Et on ne s'attendrait pas à ce que des élèves aussi jeunes soient capables d'appréhender pleinement ces personnages.


Mme Minghui a encouragé les danseurs à continuer à travailler dur. " Nous avons vu beaucoup de bons potentiels et j'ai entendu dire que certains d'entre eux sont même de tout nouveaux danseurs et ils ont saisi tant de choses en si peu de temps », a-t-elle déclaré. " C'est une occasion rare de voir la culture traditionnelle chinoise, et cet art est une partie spéciale de notre culture."


Les performances des concurrents

Le 5 septembre, cérémonie de remise des prix du 9e concours international de danse classique chinoise de NTD


Des fées célestes aux empereurs, les concurrents ont présenté un large éventail de personnages.

Performance technique de Karina Fu, médaille d'or dans la catégorie adultes femmes

Karina Fu interprétant « Le comportement du taoïste »

Performance technique de Sunni Zhou, médaille d'or dans la catégorie adultes femmes

Sunni Zhou interprétant "avril "

Performance technique de Nara Cho, médaille d'or dans la catégorie adultes femmes

Nara Cho interprétant « Poème d'un matin de printemps »

Performance technique d'Allen Liu, médaille d'or dans la catégorie adultes hommes

Allen Liu interprétant « Le passage de Yanmen »

Yingmei Zheng, médaille d'or dans la catégorie juniors femmes, interprétant « L'élégance au bord de l'eau »

Johnny Tsai, médaille d'or dans la catégorie juniors hommes, interprétant « Le courage du roi Gou Jian »

Adam Parker, médaille d'or dans la catégorie juniors hommes, interprétant « Le chemin vers le trône »

Lucas Browde, médaille d'or dans la catégorie juniors hommes, interprétant « Le retour du roi Gou Jian »

Les gagnants de la médaille d'or

Carol Huang, médaille d'or dans la catégorie juniors femmes, interprétant la « Pluie printanière » »


" En fait, je ne pensais pas du tout aux prix ou au classement lorsque je me suis inscrite au concours... J'y ai participé pour améliorer mon art - et cette fois-ci, j'ai beaucoup appris au cours du processus ", a déclaré Carol Huang, danseuse à Shen Yun et médaille d'or dans la catégorie juniors femmes.


" J'ai l'impression d'avoir acquis une compréhension plus profonde de la culture et de la signification de la danse classique chinoise ", a déclaré Melle Huang. " Je suis heureuse du résultat, et je pense que cela me donne encore plus de conviction dans mon art : je connais le chemin que je veux emprunter pour aller vers l'avenir. "


" En tant qu'artiste de scène, je veux communiquer quelque chose de positif au public. Je veux leur montrer la beauté de la danse classique chinoise et les vertus de la culture traditionnelle chinoise ", a-t-elle déclaré.


" J'espère qu'à l'avenir, je pourrai continuer à apporter de la beauté et de la bienveillance aux spectateurs, pour les encourager avec un message de pure bonté et de pure beauté », a-t-elle ajouté.


L'accent sur la responsabilité

Lillian Parker, gagnante de la médaille d'or, catégorie juniors femmes, interprétant " L'esprit taoïste "


" Je suis plutôt surprise ! Cette fois, j'ai essayé de progresser dans l'apparence de mes mouvements et de donner plus de saveur à ma danse - c'est quelque chose de différent de ce que je faisais avant et j'ai l'impression de ne faire que commencer. Je veux continuer à travailler là-dessus, ainsi que sur ma technique ", a déclaré Lillian Parker, gagnante de la médaille d'or, catégorie juniors femmes. La danseuse canadienne est actuellement danseuse à Shen Yun.


" Il y a tellement de choses derrière [les danses] et j'ai l'impression que plus on s'y met, plus c'est intéressant ", a-t-elle ajouté. " Et cela ajoute tellement de choses à sa danse que c'est comme un monde à part entière. "

Alors qu'elle vient de remporter son prix, Melle Parker pense avant tout à sa responsabilité en tant qu'artiste : " Je pense qu'il s'agit de préserver la tradition. Une fois qu'on est arrivé là, il faut continuer à aller de l'avant, à préserver et à montrer ce qu'on peut faire, car l'art est infini. "


" Il n'y a pas de limite à cette [forme d'art]. Cette forme d'art ne peut que s'améliorer et montrer aux gens à quel point elle est profonde ", a-t-elle ajouté.


Performance technique de Marilyn Yang, gagnante de la médaille d'or de la catégorie adultes femmes

Marilyn Yang interprétant " La destinée de Zhao Jun "


" C'est quelque chose qui ne peut que me pousser à travailler encore plus dans ma profession ", a déclaré Marilyn Yang, danseuse à Shen Yun et gagnante de la médaille d'or, catégorie femmes adultes. "En danse, il n'y a pas de “parfait” ni de “vous avez atteint votre limite”. "


" Ce qui vient avec le fait de gagner la médaille d'or, c'est la responsabilité de faire mieux et d'apporter la forme d'art la plus élevée que je puisse présenter... Ramener cet héritage perdu aux gens du monde entier ", a-t-elle déclaré. " J'ai encore une plus grande responsabilité pour faire revivre cette culture. "


" Il est certain que la danse n'est pas quelque chose de facile, il faut s'entraîner dur. Je pense que ce qui est important, c'est de garder un cœur humble et de chercher à s'améliorer ", a déclaré Mme Yang.


" Quelque soit le degré de professionnalisme d'une personne, elle peut toujours apprendre quelque chose de quelqu'un qui est novice dans le domaine et elle peut apprendre des gens qui l'entourent ", a-t-elle ajouté.


" J'ai appris davantage sur moi-même, en explorant la chorégraphie, et j'ai exploré plus de personnages et de choses auxquelles je ne suis pas habituée.... Cette fois, pour le concours de danse, j'ai vraiment appris à me dépasser et à briser les barrières auxquelles je pensais être limitée. Je pense que cela m'aidera à l'avenir, dans ma carrière de danseuse ", a-t-elle ajouté.


Donnez le meilleur de soi-même au public

Performance technique de Stanley Lin, gagnant de la médaille d'or dans la catégorie adultes hommes

Stanley Lin interprétant " Encerclé à Gai Xia "

" Je suis surpris. J'ai participé trois fois à ce concours et je ne m'attendais pas à remporter la médaille d'or ", a déclaré Stanley Lin, étudiant à l'Académie des arts Fei Tian et gagnant de la médaille d'or dans la catégorie adultes hommes.


" Je suis introverti de nature, alors parfois, il y a des mouvements que je ne fais pas aussi bien quand je suis conscient de moi-même ", a-t-il expliqué. " Mais tout au long de ce processus, je n'ai cessé de penser qu'en tant que danseur, en tant qu'artiste de scène, ce qu'on fait, c'est essayer de donner le meilleur de soi-même au public. On ne peut pas se concentrer uniquement sur soi-même. "


"J'ai assurément à m'améliorer ", a déclaré M. Lin. " J'ai hâte de faire de mon mieux. "


" Mon souhait est de montrer aux gens la véritable danse classique chinoise et de leur montrer ce qu'il y a de merveilleux dans la danse classique chinoise ", a-t-il confié.


Liste des lauréats

Médailles d'or

Catégorie juniors femmes : Lilian Parker, Carol Huang, et Yingmei Zheng

Catégorie juniors hommes : Johnny Tsai, Adam Parker et Lucas Browde

Catégorie adultes femmes : Nara Cho, Sunni Zhou, Karina Fu, et Marilyn Yang

Catégorie adultes hommes : Allen Liu et Stanley Lin

Médailles d'argent

Catégorie juniors femmes : Ellen Hsiao, Luna Yu, et Judy Luo

Catégorie juniors hommes : Jesse Browde, Yuanming Chen, et Lee Rubacek

Catégorie adultes femmes : Anna Huang, Ellie Rao, Justina Wang et Laura Li

Catégorie adultes hommes : Aaron Huynh, Felix Sun, Shawn Ren, Jason Pan, Henry Hung, David Xiao et Tony Zhao

Médailles de bronze

Catégorie juniors femmes : Victoria Li, Katherine Parker, et Grace Huang

Catégorie juniors hommes : Ethan Gao et Rusong Sun

Catégorie adultes femmes : Amy Yu, Kathy Wu, Angela Lin et Jiayuan Yang

Catégorie adultes hommes : Johnny Chao, Daniel Zhang, Michael Hu, Bill Hsiung et Victor Li.

Mentions honorables

Catégorie juniors femmes : Nancy Xu et Jenna Chen

Catégorie juniors hommes : Fa-En Chen et Chris Mei

Catégorie adultes femmes : Hazel Yu et Yi Nian Chen

Catégorie adultes hommes : Antony Kuo, Peter Zhou et Alan Lee

Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.


Traduit de l’anglais

Version anglaise :
https://en.minghui.org/html/articles/2021/9/9/194995.html

Version chinoise :
https://www.minghui.org/mh/articles/2021/9/7/430542.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.