Législateurs et dignitaires en Allemagne condamnent la persécution du Falun Dafa par le régime communiste chinois depuis 22 ans.

Les pratiquants de Falun Dafa ont organisé un rassemblement devant la Porte de Brandebourg à Berlin, en Allemagne, le 17 juillet 2021, pour condamner la persécution du Parti communiste chinois (PCC) qui dure depuis 22 ans. Sept membres du Parlement européen (MEP), membres du Parlement fédéral (MFP) et membres du Parlement d'État (MSP) ont envoyé des lettres pour condamner la persécution, exprimer leur reconnaissance des efforts des pratiquants pour sauvegarder les droits de l'homme et exprimer leur soutien.


Un rassemblement devant la porte de Brandebourg à Berlin, en Allemagne, le 17 juillet, condamne les 22 années de persécution du PCC.


Mme Xiao, secrétaire de l'Association de Hong Kong en Allemagne, le professeur Zhenhe Zhu, directeur du Front pour la Chine démocratique, et M. Haiyuer Kuerban, représentant du Congrès mondial ouïghour, ont pris la parole lors du rassemblement. Tianqi Liao, vice-président du Comité des écrivains pour la paix de Pen International, Haiming Xi, président de l'Assemblée du Grand Khural de Mongolie du Sud, et Xiaoming Peng, porte-parole du Front pour la Chine démocratique, ont également envoyé des lettres ouvertes condamnant la persécution du Falun Dafa par le PCC et saluant la protestation pacifique des pratiquants contre cette persécution.


Rassemblement devant la Porte de Brandebourg à Berlin
Les gens signent la pétition pour condamner la persécution
Les gens écoutent les explications des pratiquants.

Un député : Le PCC doit cesser la persécution
Le député Michael Brand, de l’Union chrétienne démocrate (CDU), a déclaré dans sa lettre : " Nous sommes désormais véritablement du côté des persécutés, des détenus, des minorités rééduquées, des religions, des groupes ethniques et des pratiquants de Falun Gong. "


Il a souligné :" Le PCC doit cesser la répression et la persécution des pratiquants pacifiques de Falun Gong. " Il a remercié les pratiquants pour leurs efforts en vue de sauvegarder les droits de l'homme, et a espéré que les pratiquants persévèrent. Il a exprimé son ferme soutien aux pratiquants


La députée Gabriela Heinrich, vice-présidente des affaires étrangères et des droits de l’homme du Parti social-démocrate, a condamné les prélèvements d’organes approuvés par l’État du PCC. Elle a spécifié : " Les experts de l’ONU ont souligné qu’il existe des preuves que (le PCC) procède à des arrestations arbitraires et à des prélèvements d’organes forcés sur les pratiquants de Falun gong, et cela concerne également les Ouïghours, les Tibétains, les musulmans et les Chrétiens. "


Elle a déclaré avoir discuté à de nombreuses reprises des questions relatives aux droits de l'homme avec la Chine par le biais de différents canaux, et aucune de ces questions n'a reçu de réponse de la part des représentants du régime du PCC. "C'est comme parler à un mur."


Dans sa lettre, la députée Heinrich a également remercié les pratiquants : " Surtout lorsque le Falun Gong est persécuté depuis 22 ans, merci pour votre travail acharné. C'est extrêmement important. Même s'il y a des difficultés, je vous demande de persévérer. Même si ce n'est qu'une petite avancée, c'est très important. Merci."


La députée Margarete Bause, le député Jürgen Braun, le député Stefan Berger, le député Gülistan Yüksel et la députée Martina Hannen de Rhénanie-du-Nord-Westphalie ont également envoyé des lettres pour exprimer leur soutien aux pratiquants qui s'opposent à la persécution.


Prof. Zhu : Appeler le monde à condamner la persécution du PCC

Le professeur Zhenhe Zhu, directeur du Front pour la Chine démocratique (FDC), prend la parole lors du rassemblement.


Dans son discours, le professeur Zhenhe Zhu, membre du FDC, a raconté les crimes commis par le PCC contre le peuple chinois, depuis ses premiers mouvements jusqu'à la Révolution culturelle et le massacre du 4 juin. " La persécution du Falun Gong par le PCC est à grande échelle, et la persécution continue jusqu'à ce jour. "


Le professeur Zhu a parlé de la confrontation entre deux camps dans le monde. " L'un est la dictature du PCC et l'autre est la ligue de la démocratie et de la liberté dans le monde. Aujourd'hui, la pandémie de coronavirus, ainsi que Hong Kong, la mer de Chine méridionale, Taïwan et le Xinjiang sont au centre des préoccupations. Cependant, personne n'a remarqué la question du Falun Gong."


" Je pense que dans la confrontation entre les deux camps, la persécution du Falun Gong devrait être l'un des centres d'attention. Les gens du monde entier devraient se lever et condamner la persécution à long terme et à grande échelle du Falun Gong par le PCC. " Il a souligné : " J’appelle à un arrêt immédiat de la persécution et à la libération de tous les pratiquants de Falun Gong détenus. "


Le professeur Zhu a déclaré : "Nous resterons toujours aux côtés des pratiquants de Falun Gong et dénoncerons les persécutions jusqu'à ce que nous nous débarrassions du diabolique PCC. "


Représentant du Congrès Ouïghour Mondial : Arrêtez la diffusion des mensonges du PCC

Haiyuer Kuerban, directeur du bureau de Berlin du Congrès mondial ouïghour, a pris la parole lors du rassemblement.


Le président Dolkun Isa du Congrès mondial ouïghour a demandé à Haiyuer Kuerban, directeur du bureau de Berlin, d'assister au rassemblement et de prononcer un discours. Kuerban a déclaré : " Le PCC tue les pratiquants de Falun Gong et les Ouïghours. Le PCC torture brutalement les pratiquants de Falun Gong et se livre même à des prélèvements forcés d'organes."


" La seule chose que le PCC fait de façon exhaustive est de censurer et de mentir. " Il a ajouté : "Nous tous, ici présents, devons faire de notre mieux pour empêcher la diffusion des mensonges du PCC. Le PCC ne doit pas être autorisé à réussir. " Il a conclu en disant : " Les pensées droites doivent prévaloir. Nous ne ferons pas de compromis."


Historique : Qu’est-ce que le Falun Dafa?
Le Falun Dafa (également connu sous le nom de Falun Gong) a été présenté pour la première fois au public par M. Li Hongzhi, en 1992, à Changchun en Chine. La discipline spirituelle est maintenant pratiquée dans plus de 100 pays et régions. Des millions de gens ont adopté la pratique basée sur le principe de Vérité-Bonté-Tolérance et sur cinq exercices doux et ont constaté une amélioration notable de leur santé et de leur bien-être.


Jiang Zemin, ancien chef du Parti communiste chinois (PCC), a perçu la popularité croissante de la discipline spirituelle comme une menace pour l’idéologie athée du PCC et a émis le 20 juillet 1999, un ordre d’interdire la pratique.


Minghui.org a confirmé la mort de milliers de pratiquants suite à la persécution les 22 dernières années. On estime toutefois que le nombre réel est beaucoup plus élevé. Davantage ont été emprisonnés et torturés pour leur foi.


Il existe des preuves concrètes que le PCC approuve le prélèvement forcé d’organes sur des pratiquants détenus, qui sont assassinés pour fournir en organes l’industrie de la transplantation.


Sous la direction personnelle de Jiang, le PCC a créé le bureau 610, une organisation de sécurité extralégale avec le pouvoir de passer outre les systèmes policiers et judiciaires et dont l’unique fonction est de mener à bien la persécution du Falun Dafa.


Tous les articles, graphiques, et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d’auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l’article et un lien vers l’article original.


Traduit de la version anglaise
Germany: Legislators and Dignitaries Condemn Chinese Communist Regime’s 22-Year-Long Persecution of Falun Dafa

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.