Des pratiquants de Falun Gong torturés dans la prison de Wangling dans la province du Hunan

La prison de Wangling dans la province du Hunan est le principal établissement de la province où les pratiquants de Falun Gong masculins sont emprisonnés. La " salle de transformation" a été créée en octobre 2017 pour appliquer différentes tortures afin de forcer les pratiquants à renoncer à leur foi dans le Falun Gong, une paisible discipline de l'esprit et du corps qui est persécutée par le régime communiste chinois depuis 1999.


En plus d'être une chambre de torture, la prison de Wangling est aussi une usine souterraine. Pendant la pandémie de Wuhan en 2020, des esclaves ont été utilisés pour fabriquer des masques faciaux, des équipements de protection individuelle et des blouses chirurgicales destinés à l'exportation. L'emballage de certains de ces articles était entièrement imprimé en anglais. Si les détenus ne terminaient pas le quota qui leur avait été assigné pour la journée, ils recevaient des décharges électriques ou subissaient des brutalités physiques la nuit. Les gardiens appelaient ces abus "l'éducation nocturne".


M. Wang Yuelai a été condamné à 5,5 ans et est décédé sous la torture dans la prison de Wangling le 31 août 2018. Il n'avait que 56 ans.

M. Wang Yuelai


M. Lu Songming, un ancien professeur de collège, a remporté le prix du citoyen modèle de la ville de Xiangtan. Pour sa pratique du Falun Gong, M. Lu a été arrêté et condamné trois fois. Il a été condamné à quatre ans dans la prison de Wangling en décembre 2014. Lorsqu'il a été libéré le 31 août 2018, il souffrait d'une maladie cardiaque et avait perdu la capacité de travailler. Il est décédé le 28 mars 2021.

M. Lu Songming


M. Tan Huidong, 76 ans, a été condamné à 3,5 ans et emmené à la prison de Wangling en 2016. Parce qu'il a refusé d'abandonner le Falun Gong, il a été mis à l'isolement où il a été giflé et agressé verbalement. À la fin de sa peine, en 2018, il avait perdu la capacité de parler, de s'asseoir ou de se tenir debout.


M. Liao Zhijun a été transféré du centre de détention de la ville de Binzhou à la prison de Wangling le 18 mai 2018. Il a refusé de porter l'uniforme de la prison soutenant qu'il n'avait enfreint aucune loi en défendant sa croyance. Un gardien du nom de He a incité plusieurs détenus à retirer les vêtements de M. Liao et à le forcer à revêtir l'uniforme de la prison. Ils l'ont menotté pendant des heures à une fenêtre dans le hall.

M. Liao Zhijun


M. Liao a été envoyé à la " salle de transformation " le 27 juin. L'instructeur politique adjoint Tan Pingping a incité deux détenus à surveiller M. Liao et à lui faire subir un lavage de cerveau. Il a été dit que le bonus pour « transformer » un pratiquant était de 8 000 yuans. M. Liao a été privé de sommeil par les gardes pendant plusieurs nuits consécutives.


Les détenus ont souvent giflé M. Liao au visage et lui ont claqué la tête contre le mur. Une fois, un détenu lui a donné un coup de pied dans le bas-ventre, lui causant des douleurs pendant deux à trois mois. Parce qu'il s'était engagé à torturer M. Liao, le détenu Wang Qiang a vu sa peine réduite de cinq mois et il a été libéré le 2 avril 2021.

Reconstitution de torture : claquer la tête contre le mur


M. Liao a été contraint d'effectuer un travail non rémunéré le 27 mai 2019, fabriquant des vêtements de marque contrefaits pour l'exportation.


M. Zang Keren, 74 ans, du comté de Mayang, a été torturé par le gardien de prison Wang Puchen. Wang lui a versé de l'eau glacée sur la tête dans le froid de l'hiver. Un autre gardien, Wang Qiang, a giflé M. Zang au visage. Les gardiens ont également empêché M. Zang d'utiliser les toilettes et l'ont forcé à s'agenouiller sur le sol, puis l'ont giflé au visage avec des pantoufles.


M. Lei Anxiang, un habitant de la ville de Chenzhou dans la soixantaine, a été forcé de faire le grand écart. Comme il ne pouvait pas le faire, les détenus ont sauté sur ses genoux et lui ont piétiné les jambes.

Illustration de torture: forcer au grand écart


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée mais nécessite une attribution avec le titre de l'article et un lien vers l'article original.


Version anglaise:
Falun Gong Practitioners Tortured at Wangling Prison in Hunan Province


Version chinoise:
罚站、熬鹰、撕跨…湖南网岭监狱酷刑折磨法轮功学员

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.