Après avoir été torturé en prison pendant 17 ans et perdu 45 kilos, un héros des droits de l'homme est à nouveau arrêté

Rassemblés le 23 avril devant le consulat chinois à San Francisco des pratiquants ont appelé la communauté internationale à aider à sauver M. Sun.


Sept personnes, dont un voisin de M. Sun Changjun, se sont introduites par effraction chez lui et l'ont emmené le 6 avril 2021. M. Sun a appelé sa famille pendant la soirée et leur a dit qu'il avait été emmené dans un hôtel. Sa famille n'a plus eu de nouvelles de lui depuis. Ils ont récemment découvert qu'il avait été emmené au centre de lavage de cerveau de Yanji.


Les personnes qui se sont introduites par effraction chez M. Sun dans la préfecture de Yanbia, province du Jilin, étaient des agents du Bureau 610 du district de Wangqing et des agents de la sécurité intérieure de Yanbian. Avant l'arrestation, des agents du Bureau 610 l'ont appelé et l'ont averti qu'ils avaient un plan spécial pour le faire renoncer à sa croyance dans le Falun Gong, une discipline méditative et spirituelle ancestrale que le régime communiste chinois persécute depuis 1999.


La dernière persécution de M. Sun fait partie de la campagne de harcèlement « Plan zéro » lancée l'année dernière, au cours de laquelle les autorités sont allées voir tous les pratiquants figurant sur la liste noire du gouvernement et ont tenté de les forcer à signer des déclarations pour renoncer à leur croyance. Des centres de lavage de cerveau ont été mis en place dans de nombreuses provinces pour persécuter les pratiquants de Falun Gong.


Dans la seule province du Jilin, où le Falun Gong a été présenté au public pour la première fois en 1992, des séances de lavage de cerveau ont été organisées dans les villes de Changchun, Jilin, Siping, Baishan, Songyuan, Tonghua, Liaoyuan et Yanbian. Au moins 337 pratiquants ont été visés dans toute la province du Jilin, dont 185 pratiquants (54.9 %) à Yanbian, le nombre le plus élevé de pratiquants visés parmi toutes les villes de cette province. Certaines sessions de lavage de cerveau ont eu lieu dans des hôtels et d'autres dans des immeubles de bureaux commerciaux.


Apprendre le Falun Gong
M. Sun est né dans le district de Wangqing à Yanbian et a grandi dans une famille simple, honnête et aimante. Il a quitté la maison pour aller à l'université et a réalisé à quel point la société moderne était devenue compliquée. Il s'est senti perdu et a commencé à se demander s'il avait encore besoin de rester gentil et courtois. Après avoir lu le Zhuan Falun, le livre principal du Falun Gong, il s'est identifié aux valeurs universelles enseignées par le Falun Gong, à savoir Authenticité, Bonté, Tolérance. Il savait que, tant qu'il donnait le meilleur de lui-même dans tout ce qu'il faisait, il serait récompensé en conséquence.


Après l'université, M. Sun est devenu fonctionnaire et il a travaillé comme assistant du chef du faubourg de Luozigou dans le district de Wangqing. Il aidait souvent sa mère à nettoyer ses pieds et à lui couper les ongles d'orteils. Un jour, sa mère lui a suggéré d'arrêter de le faire parce qu'elle ne voulait pas que les personnes qui travaillent avec lui le voient et se moquent de lui. Il a réconforté sa mère et lui a dit : « Tu es ma mère et il est naturel que je prenne bien soin de toi. Qui va se moquer de moi ? »


Après le début de la persécution du Falun Gong en juillet 1999, M. Sun s'est rendu à Pékin pour défendre le Falun Gong. En chemin, son supérieur l'a attrapé et l'a placé dans un centre de détention pendant un mois. Un secrétaire de la commission du district lui a dit qu'il ne serait autorisé à reprendre son travail que s'il signait une lettre de repentance et renonçait à sa croyance. Il a refusé et il a perdu son emploi.
Intercepter les signaux des chaînes locales de télévision


Le PCC a ordonné à tous ses porte-parole, y compris les chaînes de télévision, les journaux et les radios, de diffuser de la désinformation 24 heures sur 24 pour calomnier le Falun Gong et inciter le public à la haine contre les pratiquants de Falun Gong. Le 5 mars 2002, M. Sun et plusieurs autres pratiquants ont intercepté des signaux de télévision dans la ville de Changchun, la capitale du Jilin, et ont diffusé des vidéos dans huit chaînes câblées pour révéler les mensonges du régime.


L'émission a commencé à 19 h 19 et a duré environ cinquante minutes. La vidéo démontrait les avantages de la pratique et expliquait comment l'incident des auto-immolations du 23 janvier 2001 avait été mis en scène par le PCC pour monter un coup contre les pratiquants de Falun Gong.


Les autorités ont procédé à une arrestation massive et frénétique la nuit de la diffusion. Environ 5000 pratiquants ont été arrêtés dans la seule ville de Changchun et sept sont morts au cours de l'arrestation. M. Sun, alors âgé de 26 ans, a été arrêté à la fin du mois d'août 2002. Il a été condamné à une peine de dix-sept ans à la prison de Jilin. Un autre pratiquant, M. Hou Mingkai, qui avait 35 ans, a été battu à mort deux jours après son arrestation en août 2002.


Arrêté et torturé jusqu'à l'article de la mort pendant dix-sept ans
Juste après son arrestation, M. Sun a été placé sur un banc de tigre et torturé pendant deux jours. Lors de son audience en septembre 2002, un garde l'a choqué avec une matraque électrique alors qu'il soutenait que la pratique du Falun Gong était constitutionnelle. Sa peau a été gravement brûlée.


Le juge a condamné M. Sun à une peine de dix-sept ans, M. Liu Chengjun et M. Liang Zhenxing à dix-neuf ans chacun, Mme Zhou Runjun et M. Liu Weiming à vingt ans chacun. De nombreux autres pratiquants ont été placés dans des camps de travaux forcés.


Illustration de torture : Le banc du tigre. Les gardiens attachent fermement les jambes de la victime au banc du tigre à l'aide de ceintures. Ils placent des briques ou d'autres objets durs sous les pieds de la victime et ajoutent des couches de briques jusqu'à ce que les ceintures se brisent. Les victimes endurent des douleurs insupportables et s'évanouissent souvent pendant ces séances de torture.


Les autorités ont placé M. Sun dans la prison de Jilin le 25 octobre 2002, et lui ont cassé une de ses côtes lors d'une séance de passage à tabac la même nuit. Son poids a chuté de 20 kg en 70 jours après des tortures incessantes. En 2005, il souffrait de tuberculose pulmonaire avec des cavités dans les deux poumons et crachait beaucoup de sang.


Sa santé s'est fortement dégradée entre 2007 et 2009. Il souffrait d'infections tuberculeuses non seulement dans les poumons, mais aussi dans les parois thoraciques et abdominales. En conséquence, du liquide s'est accumulé dans ses cavités thoracique et abdominale. Il souffrait d'une grave insuffisance pondérale et avait un ventre disproportionné. Les autorités pénitentiaires refusaient toujours de libérer M. Sun pour un traitement médical parce qu'il refusait de signer des déclarations de renoncement au Falun Gong.


Malgré les maladies et les tortures inhumaines subies en prison, M. Sun est resté bon avec les autres prisonniers. Le cerveau d'un prisonnier paralysé était infecté par des parasites. Incapable de se nettoyer depuis longtemps, il dégageait une odeur répugnante. Alors que de nombreux détenus se tenaient loin de lui, M. Sun a proposé de l'aider à couper ses ongles incarnés et ses ongles de pieds. Il a plongé les mains et les pieds du prisonnier dans de l'eau chaude et lui a doucement coupé les ongles.


Chaque année, les parents de M. Sun, âgés de près de 80 ans, ont parcouru plus de 500 km pour le voir jusqu'à sa libération en décembre 2019.


Séparée par les cloisons vitrées, sa mère tenait le téléphone d'une main tremblante et lui a dit, les larmes aux yeux : « Mon fils, quand reviens-tu à la maison ? J'ai peur que ton père et moi ne puissions pas vivre jusqu'au jour où tu rentreras. »


Moins d'un an et demi après sa libération, M. Sun est à nouveau arrêté pour sa croyance.

Voir également :

Sun Changjun, condamné à neuf ans pour avoir intercepté des émissions de la TV câblée, nécessite une aide immédiate (2ème partie)

M. Sun Changjun, condamné à neuf ans de prison pour avoir intercepté le réseau de TV câblée, nécessite une aide immédiate (1ère partie)

M. Sun Changjun se meurt dans la prison de Jilin

Un témoin oculaire révèle la politique de « tuer sans pitié » suite à l'interception du signal télévisé visant à dénoncer le coup monté des auto-immolations


(D'autres articles connexes sont disponibles dans la version anglaise.)


Tous les articles, graphiques et contenus publiés sur Minghui.org sont protégés par le droit d'auteur. La reproduction non commerciale est autorisée, mais doit être accompagnée du titre de l’article et d'un lien vers l’article original.


Traduit de l’anglais

Version anglaise :
https://en.minghui.org/html/articles/2021/5/3/192152.html

Version chinoise :
https://www.minghui.org/mh/articles/2021/4/16/423420.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.