ONG, Associations, Parlement Européen, Nations Unies, Soutiens divers

  • Le Parlement européen condamne les violations des droits de l'homme par la Chine lors d'une audience publique

    Le 1er décembre 2009, dans la foulée du dialogue UE-Chine et du Sommet UE-Chine, le Parlement européen a tenu une audience publique sur l'actuelle condition des droits de l'homme en chine avec des participants allant de députés européens à des experts de plusieurs organisations de droits de l'homme. Les participants ont condamné les violations des droits de l'homme sous le régime du Parti communiste chinois et en particulier le traitement des pratiquants de Falun Gong et discuté de plusieurs mesures diplomatiques à adopter dans le futur.
  • Un cas d’action urgente soumis aux Nations Unies: M. Li Feng se trouve dans un état critique

    M. Li Feng, un pratiquant de Falun Dafa de l’agglomération d’Anguo, dans la province du Hebei, a été détenu à la Prison N°4 de Hebei (Prison Beijiao Shijiazhuang) pendant une longue période de temps et se trouve à présent dans un état critique. Le Groupe des Droits de l’homme du Falun Gong a envoyé le cas aux Nations Unies via les procédures d’action urgente.
  • Des cas choisis de l'utilisation par le Parti communiste chinois de la torture par ingestion forcée de substances médicamenteuses sur les pratiquants de Falun Gong, soumis aux Nations Unies

    Fang est une pratiquante du canton de Wenshan. Elle a été emprisonnée pendant un an, durant lequel la police a ajouté des substances médicamenteuses à sa nourriture, endommageant son système nerveux et lui causant des pertes de conscience - Wan est une pratiquante de l’agglomération de Gejiu. Elle a été condamnée à 5 ans. En prison, elle a été forcée à se tenir debout pendant une longue durée, et s’est vue injecter des drogues inconnues. Suite à la torture, elle ne pouvait plus parler et a perdu conscience. Après avoir été libérée, elle n’a pas pu retrouver la mémoire et s’est considérablement affaiblie - Zhang est une pratiquante de Haikou, Kunming. Elle a été gavée de force avec des substances médicamenteuses, qui lui ont fait saigner les yeux, le nez et les oreilles...
  • Le Rapporteur spécial des Nations-Unies sur la torture : ‘Aucun changement positif n’est à constater” quant à la persecution du Falun Gong(Photo)

    "Aucun changement positif n’est à constater," a dit M. Nowak au reporter d’ Epoch Times à propos de la situation des pratiquants persécutés par le régime communiste chinois.” "La majorité des détenus dans ces camps [de travaux forces] étaient des membres du Falun Gong. Et c’est vraiment effrayant, parce qu’aucune de ces personnes n’a jamais bénéficié d’un procès. Ils n’ont jamais été inculpés."
  • Amnesty International demande au PCC de libérer la pratiquante Tian Zhongxia

    Le 27 août 2009, Amnesty International branche de Philadelphie a tenu une conférence et a condamné la persécution du Falun Gong par le Parti communiste chinois. Une résolution a été adoptée d’envoyer une lettre au Secrétaire du PCC de la province d'Anhui, pour exhorter le PCC à libérer immédiatement la pratiquante de Falun Gong Mme Tian Zhongxia du camp de travail, d’arrêter la persécution du Falun Gong et d'abolir le système de« rééducation par le travail» en Chine
  • La WOIPFG (Organisation mondiale d'investigation sur la persécution du Falun Gong) annonce le rassemblement exhaustif des preuves criminelles de la persécution du Falun Gong par le PCC

    Étant donné que depuis juillet 1999, le Parti communiste chinois (PCC) dirigé par Jiang Zeming a mobilisé toute la machinerie d’état pour perpétrer une persécution à l'échelle nationale de type génocide contre le Falun Gong... qui affecte non seulement la population chinoise mais que le régime a étendue au reste du monde, et qu'en calomniant le Falun Gong et en fabriquant des rumeurs il a trompé des milliards de gens dans le monde. De ce fait, la persécution est devenue une persécution contre l’humanité...
  • Le groupe de travail des droits de l’homme du Falun Gong : Le cas de Zhou Xiangyang a été soumis aux Nations Unies

    La persécution de Zhou Xiangyang étant particulièrement grave, le Groupe de travail des Droits de l’homme a soumis son cas à la Commission de droits de l’homme des Nations Unies le 17 juillet 2009. Depuis 2001, le groupe des droits de l’homme du Falun Gong a soumis à la Commission des droits de l’homme des Nations Unies et à de nombreuses organisations non gouvernementales internationales et gouvernements de plusieurs pays, plus de 10. 000 cas de persécution de pratiquants de Falun Gong par le Parti communiste chinois (PCC).
  • La présidente d'une organisation suédoise de droits de l'homme condamne la persécution du Falun Gong

    " Dix ans de détention illégale, de torture cruelle, et de travail forcé. Dix ans de propagande de lavage de cerveau et de mensonges ont passé. Durant ces dix ans, les pratiquants de Falun Gong n'ont jamais recouru à la violence, mais simplement et pacifiquement demandé à pouvoir exercer leur liberté de croyance. Pour cela de nombreux pratiquants de Falun Gong ont été envoyés dans les camps de travail et les centres de lavage de cerveau. Non seulement cela, ces quelques dernières années, de nombreux pratiquants de Falun Gong sont devenus les victimes de transplantations illégales d'organes ...Le gouvernement suédois, en tant que nation présidant l'Union européenne, devrait accepter la responsabilité et condamner publiquement la persécution du Falun Gong ...
  • Un membre du Parlement européen loue l'esprit de résistance à la persécution du Falun Gong (Photos)

    Gerard Batten, membre du Parlement européen, a pris la parole au rassemblement du Falun Gong à Parliament Square, à l'occasion du dixième anniversaire de résistance pacifique à la persécution par le Parti communiste chinois "Pour que des gens se lèvent et s'expriment ouvertement dans un pays comme la Chine, il leur faut une immense bravoure. Et nous vivons dans un pays libre, il est facile d'oublier à quel point la liberté dont nous jouissons est précieuse. Pour moi, parler du Falun Gong en public est le moins que je puisse faire" a -t-il dit.
  • Un membre du Parlement européen : "Mon coeur est avec les pratiquants ." (Photos)

    "Je veux juste exprimer mon espoir et demander que le gouvernement belge et les dirigeants européens endossent leurs responsabilités et protègent des civils innocents contre l'extermination de ce groupe de gens par un régime qui ne cherche qu'à prolonger sa propre existence ; ils doivent garder à l'esprit comment les historiens du futur décriront leur coopération avec un tel régime simplement en se taisant, avertis de ce génocide mais n'essayant pas d'arrêter cette tragédie."
  • Les Nations Unies soulèvent des inquiétudes sur l'utilisation par le parti communiste chinois de drogues toxiques et psychiatriques pour torturer les pratiquants de Falun Gong

    Depuis 2001, le groupe de travail des droits humains de Falun Gong (Falun HR) a soumis plus de 10.000 cas au Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies (UNHRC), à de nombreuses ONG (organisations non gouvernementales) et de nombreux gouvernements. Ces cas traitent de la persécution des pratiquants de Falun Gong en Chine par le parti communiste chinois (PCC), et bon nombre ont été inclus dans le rapport annuel du Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies. Entretemps, ces rapports ont été soumis à de nombreux gouvernements afin de dénoncer la persécution de Falun Gong
  • Le parlement européen tient une audition publique à propos du Falun Gong afin de commémorer l'appel du "25 avril "

    Cette année marque le dixième anniversaire de l'appel pacifique du " 25 avril" à Pékin par les pratiquants de Falun Gong. Le 15 avril, le Vice-Président du Parlement européen, M. Edward McMillan-Scott a initié une audition publique internationale à propos de l'absence de liberté de croyance en Chine. M. Edward McMIllan-Scott a condamné la persécution du Falun Gong par le régime communiste chinois, la comparant à la persécution des juifs par les nazis.
  • Des pratiquants révèlent les actions méprisables du Parti communiste chinois aux Nations Unies (Photo)

    La dixième session régulière du Conseil des Droits de l’homme des Nations Unies a eu lieu du 2 au 27 mars 2009 à Genève. Le Groupe de travail des Droits de l’homme du Falun Gong a invité des pratiquants ayant été victimes de la persécution du Parti communiste chinois (PCC) à être présents, dans un effort pour révéler la brutalité de la persécution aux représentants de gouvernements et aux organisations des droits de l’homme...
  • Rapport annuel 2008 du Centre d’Information du Falun Dafa, 7ème partie : liberté d’expression et liberté de presse

    Le Falun Gong est resté l’un des sujets les plus censurés dans les reportages faits en Chine à la fois pour les organes de presse chinois et étrangers en 2008. La répression préolympique comportait des détentions et des condamnations d’adhérents qui avaient en leur possession, ou avaient produit ou distribué des dépliants non autorisés et liés à leur droit à la liberté d’expression.
  • Révéler la persécution du Falun Gong par le Parti communiste chinois durant le Conseil des Droits de l’homme des Nations Unies (Photo)

    La dixième session régulière du Conseil des Droits de l’homme des Nations Unies se tient du 2 au 27 mars 2009 à Genève, Suisse. Le Groupe de travail des Droits de l’Homme du Falun Gong a invité des pratiquants ayant été personnellement confrontés à la persécution par le Parti communiste chinois (PCC) à en révéler la brutalité à des responsables gouvernementaux et des organisations de droits de l’homme durant la session. De nombreux délégués ont versé des larmes en entendant ces pratiquants raconter leurs expériences.