La cause avance -- Plus de cinquante groupes et organisations en Europe, en Amérique du Nord, en Asie et en Australie rejoignent la Coalition Globale qui doit amener Jiang devant la justice

Le journal "Epoch Times" rapporte qu'après la conférence à Paris le 3 août 2003, concernant la plainte en justice contre Jiang Zemin, le comité de préparation de la Coalition Globale pour amener Jiang devant la justice s'est encore réuni à Boston l'après-midi du 23 août . Plus de cinquante groupes et organismes d'Europe, de l'Amérique du Nord, de l'Asie et de l'Australie ont rejoint la coalition.

Environ cent personnes ont assisté au rassemblement. Le thème du rassemblement devait exiger la liberté religieuse, la liberté de croyance, et la liberté de rassemblement en Chine.


    

Plus de cinquante groupes et organismes ont rejoint la Coalition en Europe, en Amérique du Nord, en Asie et en Australie

Le rassemblement de Boston a été commandité par le comité de préparation de la Coalition Globale pour amener Jiang devant la justice. Le Dr Wei Pengfei, un membre du comité de préparation, a commencé son discours par un exposé des statuts de la Coalition Globale pour amener Jiang devant la justice. Le Dr. Wei s'est exprimé pour dire que: "la mission de la Coalition est d' exposer les crimes de Jiang et d'en apporter les preuves en toute conscience, moralité, et justice." Cette mission a gagné un large appui de ceux qui sont intéressés à soutenir la justice autour du monde. Depuis la formation du comité de préparation il y a un mois, plus de cinquante groupes et organismes en Europe, en Amérique du Nord, en Asie et en Australie ont apporté leur signature. Le nombre de membres individuels augmente également de jour en jour. On a signalé que la Coalition tiendra sans interruption des rassemblements publics sous diverses formes autour du globe pour mener Jiang Zemin en justice.

Meng Lang, un poète indépendant de Chine qui habite maintenant à Boston, a exprimé son soutien personnel à la liberté de pensée, de parole, et de religion. M. Meng a déclaré: "dans l'histoire moderne de la Chine, le nombre énorme de victimes maltraitées simplement pour avoir tenu à la liberté de croyance et de parole comme l'intensité de la persécution est quelque chose de rarement vu n'importe où ailleurs dans le monde." M. Meng a dit aussi, "que vous soyez un citoyen chinois ou Chinois d'outre-mer, chacun a le droit de s'exprimer clairement et de tenir à sa liberté religieuse ou à sa croyance, y compris la liberté de ne pas avoir de croyance religieuse."
M. Xie Zhongzhi, qui est né à Macao et a grandi à Hong Kong, a observé le mouvement spirituel du Falun Gong pendant plus de dix années. Il a également suivi la propagande en Chine continentale après l'interdiction du Falun Gong. M. Xie a dit, "Jiang est un dictateur et un grand menteur." Il a considéré la pression exercée par Jiang sur les autorités de Hong Kong pour faire passer l'article 23 comme une atteinte flagrante à la démocratie et à la liberté appréciées par les gens de Hong Kong. M. Xie a exprimé son espoir que les gens de tous les secteurs joindront les forces de résistance contre le mépris de Jiang de la croyance, des droits de l'homme, et de la liberté.

La menace véritablement terrible concerne tout le monde
M. Fang Jue, un ancien fonctionnaire chinois, est maintenant un étudiant invité à l'université de Harvard. Dans son discours, M. Fang a dit qu'il est impératif d'amener Jiang en justice. En même temps, il a exprimé que cette persécution de la liberté de croyance des personnes n'est pas quelque chose dont Jiang est seul responsable, mais que le Parti Communiste Chinois devrait également en prendre une certaine responsabilité.

Mme. Elizabeth Wang, présidente d'une association qui défend les droits des femmes et des enfants, a rappelé un incident où Jiang avait été interpellé sur sa réaction au viol collectif en prison d'une étudiante de l'université, qui avait été arrêtée dans le mouvement d'étudiant du 4 juin 1989. La réponse de Jiang avait grandement choqué tous les journalistes chinois et étrangers présents au briefing. Il avait dit que l'étudiante "l'avait mérité." Mme. Wang a déclaré que ceci a reflétait le caractère et la norme morale de Jiang, ou, plus précisément, son manque de norme morale. Mme. Wang a cité un autre incident, qui a eu lieu dans le camp de travail forcé de Masanjia, quand un total de dix-huit pratiquantes de Falun Gong complètement nues avaient été jetées dans les cellules masculines.

"Ne pensez pas que la persécution n'a rien à voir avec vous"

Chen Zhiqiang, qui représente l'Association des Amis de Macao et de Hong Kong, dit, "si vous n'êtes pas persécutés en ce moment, ne pensez pas que vous ne le serez jamais." "Aussi longtemps que le régime tient le pouvoir, il supprimera sans interruption le peuple. Au cours des dernières 54 années, les divers niveaux sociaux en Chine ont eu cette illusion. Quand des propriétaires étaient persécutés, les capitalistes ont pensé "Pourquoi s'inquiéter, je ne suis pas un propriétaire." Quelques années plus tard, c'était le tour des capitalistes dans des secteurs urbains d'être persécutés. Et puis les intellectuels pensaient : "Nous ne nous mêlons pas aux capitalistes." Bientôt, en 1957, plus de cinq cents mille intellectuels ont été classés de "droitistes." M. Chen a conclu son discours, "pour ceux qui pensent qu'ils n'ont pas grand chose à voir avec la répression du Falun Gong , des activistes du mouvement pour la démocratie en Chine, et des personnes de croyance religieuse: il est temps de tenir compte de l'histoire. Vous serez victimes de cette brutalité, et vos enfants en seront victimes."

Un représentant de l'Organisation Mondiale pour la recherche sur la Persécution du Falun Gong(WOIPFG) a indiqué dans son discours que son organisation, depuis le jour où elle a été fondée, s'est consacrée à l'étude de tous les crimes, les organismes, les groupes, et les individus responsables. Cet organisme a actuellement une quantité accablante de preuves documentant la persécution de Jiang envers le Falun Gong. Ce sera un matériel de support puissant à la charge de Jiang Zemin lors des procès autour du monde. Bob a expliqué qu'il ne s'agit pas des représailles haineuses. Au lieu de cela ils font ceci pour pousser la roue de la justice en avant, pour corriger les méfaits, pour arrêter le non sens du massacre des personnes innocentes, et ramener la bonté.

"Notre rêve, le rêve d'une Chine libre"
M. Tang Boqiao, Président d'une organisation chinoise pour la paix, dit dans son discours, "le rassemblement d'aujourd'hui met non seulement Jiang Zemin au grand jour. Tout en étant un tueur qui a détruit son pays, Jiang a dirigé un régime pervers. Le rassemblement d'aujourd'hui fait que les personnes de tous les secteurs en Chine se lèvent pour amèner Jiang en justice."
"Tous les orateurs au podium ont leurs perspectives, et nous faisons parler nos esprits. Ceci envoie un signal clair à Jiang que nous sommes ensemble, et c'est ce dont il a peur. Jiang et ses suiveurs ont essayé de diviser le peuple pour lui ôter son pouvoir. Aujourd'hui ils devraient avoir appris que leurs arrangements ne fonctionnent plus. Je crois que nous sommes sur le point d'entendre la voix vraie et de sentir l'impact vrai du peuple de la Chine."

" Jiang Zemin représente la détérioration, un recul social, et une spirale vers le bas des normes morales. Jiang représente la corruption. Comme les Nazis et d'autres criminels dont les jours ont été comptés, le procédure en justice contre Jiang devant le publique démontre le rassemblement des forces de la justice. Les forces mauvaises s'enfuient, et par la suite, elles n'auront nulle part pour se cacher."

M. Tang a réitéré, "amener publiquement Jiang devant la justice n'est pas renverser un régime avec la violence. On ne doit pas combattre la violence avec la violence, ou combattre le mal avec le mal. Nous sommes non-violents." "Ce mouvement non-violent est sans précédent dans toute l'histoire de la Chine. Je voudrais exprimer ma gratitude à nos amis du Falun Gong, qui ont été les pionniers de mouvement." Pour finir M. Tang Boqiao a dit, "Il y a quarante ans, Martin Luther King a fait son discours: "J'ai fait un rêve" et aujourd'hui chacun ici présent a également un rêve. Un rêve d'une Chine libre. Je crois que notre rêve va se réaliser."

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.