Le Poste de Police de Fangshan à Beijing viole ouvertement les règlements pour torturer des pratiquants de Dafa innocents

Nouvelle de Chine retardée:
Le 2 janvier 2003, le poste de police Fangshan de Beijing a arrêté approximativement 30 pratiquants de Falun Gong locaux. Le personnel de la police a battu et cruellement torturé les pratiquants à coups de poings et de pieds, allant jusqu’à choquer au bâton électrique les visages, les coups et les mains de pratiquants âgés. Un bâton électrique rebondissait continuellement sur le corps d’une pratiquante de plus de 60 ans, quand la police a essayé de lui donner des chocs. La police n’a pas compris pourquoi cela arrivait et a obstinément continué à inhumainement torturé cette dame âgée en la forçant à tenir le bâton à haut voltage déchargeant l’électricité entre ses paumes menottées.

Une autre pratiquante sous les chocs du bâton électrique, questionnait droitement et résolument les officiers de police en train de violer la loi, pointant les slogans sur le mur qui disaient que la police est aimable et bonne avec les gens et s’abstient de cogner, frapper et jurer. Un cadre de la sécurité publique a répondu , « Vas-y rapporte la brutalité de la police. J’aimerais voir qui sera ton témoin, personne n’ose être ton témoin. » Les officiers de police ont essayé de cacher leurs crimes en ne portant pas d’uniformes tout en participant à la torture des pratiquants de Falun Gong.

Chinese version available at
http://www.minghui.org/mh/articles/2003/5/19/50670.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.