Pratiquants de la ville de Jixi illégalement arrêtés et brutalement torturés

Le 16 mars 2003, l’Unité de la Sécurité Nationale des services de la police de Hengshang ont brutalement arrêté et torturé quatre pratiquants de Dafa, attrapés dans un centre fabriquant des documents de clarification de la vérité, les forçant à se tenir nu-pieds, et fouettant leurs mains et leurs pieds avec des ceintures de cuir. Ils ont piétiné leurs pieds nus avec leurs lourdes bottes de cuir, leur ont tiré les cheveux, leur ont versé de l’eau calcaire dans la bouche et le nez, et ont utilisé diverses méthodes pour les torturer. Parce que Xing Guirong a refusé de leur dire son nom, ils l’ont torturée jusqu’à minuit. Le jour suivant, ils l’ont envoyée dans une unité active pour y être suspendue. On ne lui a donné ni nourriture ni eau pendant cinq jours consécutifs. La police brutale n’a cependant pas trouvé ce qu’elle voulait savoir. Finalement, ils ont découvert que Xing Guirong était une pratiquante de la ville de Jiamusi, et figurait sur une liste de personnes recherchées.

Les trois autres pratiquants ont été envoyés au 2me centre de detention de la ville de Jixi trois jours plus tard. Après cinq jours de torture, ils ont envoyé Xing Guirong au centre de détention. Ils l’ont interrogée trois jours plus tard, après lui avoir fait endurer toutes sortes de tortures, comme la suspendre et la forcer à rester accroupie pendant de longues périodes de temps. Mais quelles que soient les tortures, Xing Guirong a refusé de répondre aux questions.

Environ trois à quatre jours plus tard, la police a mis à sac deux autres centres de materiel. Des articles ont été saisis dont deux ordinateurs de bureau, une carnet de notes informatique, trois imprimantes laser, un brûleur de CD, des matériaux sur l’Information Internet locale, et une liste de 200 pratiquants persécutés. De grands dommages !
Xin Guirong et d’autres pratiquants de Dafa ont été souvent interrogés. Chaque fois l’interrogatoire a duré plusieurs jours, et ils étaient au seuil de la mort lorsqu’ils ont été ramenés de la torture.

Le 28 avril, Meng Xiangli a commence une grève de la faim pour protester contre le traitement inhumain. Le 30 avril, Zhao Chunying a commencé une grève de la faim. Le 1er mai, tous les pratiquants ont commencé une grève de la faim. Le centre de détention a commencé à les nourrir brutalement de force. A la mi mai, la pratiquante Zhao Chunying est morte de la torture. Les détails ont en cours d’enquête. Plus tard, Meng Xiangli a été à l’hôpital pour un traitement d’urgence puis relâchée. Xin Guirong est encore en grève de la faim pour protester contre la détention illégale et la torture.

Chinese version available at
http://www.minghui.org/mh/articles/2003/5/22/50831.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.