Les pratiquants de Wuhan, Zhang Jian et Hong Weisheng, sont en grand danger à cause de la persécution répétitive

En février 2003, la police a illégalement kidnappé plusieurs pratiquants de leur maison et trompé les pratiquants afin de les capturer. Au même moment, le « bureau 6-10 » a dit aux pratiquants déjà mis en prison: « Selon les ordres de nos supérieurs, il y a seulement deux choix pour les pratiquants de Falun Gong. Ils peuvent renoncer à leur croyance ou mourir. Non seulement ne serons-nous pas tenus responsables de leur mort, mais nous réclamerons également des récompenses et des bénéfices pour avoir fait abandonner la pratique à des pratiquants de Falun Gong. » Encouragés par ces larges bonus, la police était d’autant plus encline à persécuter les pratiquants encore plus sévèrement.

Le pratiquant de Dafa Zhang Jian de la région de Wuchang a été détenu plusieurs fois pour sa persistance à pratiquer le Falun Gong. La police ne l’a pas libéré lorsque son terme s’est terminé. Il a protesté en faisant la grève de la faim pendant une longue période. Après avoir perdu beaucoup de poids, finalement il a été libéré et envoyé à sa maison après le Nouvel An Chinois. Cependant, quelques jours plus tard, le « bureau 6-10 » dans la ville de Wuhan l’a envoyé au centre de lavage de cerveau de Yang Yuan dans le district de Wuchang, où il a été torturé. Une personne consciencieuse qui y travaillait a révélé : « Sa situation était au-delà de l’imagination des gens ordinaires. » Récemment nous avons découvert que Zhang Jian était près de la mort après avoir été brutalement torturé. Pour éviter la responsabilité, la police l’a secrètement envoyé à la maison pendant la nuit. Nous ne savons pas si Zhang est mort ou vivant.

Le pratiquant de Dafa Hong Weisheng a pratiqué le Falun Dafa pendant plusieurs années. Il était assez chanceux pour avoir assisté aux lectures de Maître à plusieurs reprises. Hong croyait fermement en Falun Dafa. Il a été illégalement détenu depuis que la police l’a capturé au début de 2001. Pendant sa détention dans le centre de détention de Qingling, district de Wuchang, ville de Wuhan, il a fermement fixé son esprit sur Dafa. Plus tard, la police du « bureau 6-10 » a détenu son épouse et a forcé sa fille adolescente à être sans abri. La police lui a dit: « Si tu promets de ne plus pratiquer le Falun Gong, nous pouvons te redonner ta liberté immédiatement pour que ta famille soit réunie. Tu peux avoir une vie normale à nouveau. » Hong a fermement refusé et a signalé que de l’arrêter et de le traiter ainsi allait à l’encontre de la loi. La police était furieuse. Dans le deuxième quart de 2003, Hong a été illégalement condamné à quatre ans en camp de rééducation par le travail forcé. Hong a ensuite été détenu dans la prison de Qinduankou dans la ville de Wuhan. Pendant sa détention, même s’il a été brutalement torturé, il n’a pas renoncé à sa croyance en Falun Dafa. Il s’est servi de ses propres expériences dans la vie de tous les jours et en prison pour réfuter les fausses prétentions de la police. Il a exposé ses crimes et a validé la droiture du Falun Dafa. Face aux faits, la police de la prison était bouche bée et incapable de répondre.

Après le Nouvel An Chinois de 2003, la police de la prison a annoncé: « Hong est trop têtu. Cependant, nous ne sommes pas inquiets qu’il soit solide. Nous avons assez de façons de le faire souffrir. » Alors, le « bureau 6-10 » a assigné des gens pour "travailler" sur son cas. Un conseiller nommé Chen a été transféré d’une autre unité. Il est venu avec une proposition pour persécuter Hong. L’argent et les documents envoyés par ses proches lui ont été enlevés. Il ne lui était même pas permis d’avoir un morceau de papier de toilette! Il a été forcé de faire de lourds travaux à journée longue. Durant les trois dernières semaines, il n’a reçu aucune nourriture. Il pouvait seulement boire lorsque les autres mangeaient. Les gens étaient assignés pour le surveiller en tout temps. Il était battu fréquemment. Une personne au bon cœur a dit: « Ne parlons pas de cela. C’est difficile de mentionner le traitement inhumain. C’est difficile de croire qu’un représentant du Gouvernement puisse faire cela à une autre personne. »

Il y a deux jours, nous avons soudainement reçu la nouvelle que Hong était près de la mort et qu'il avait été envoyé à l’unité de chirurgie commune du Quatrième Hôpital de la ville de Wuhan. Le « bureau 6-10 » a tenté de dissimuler la nouvelle en menaçant ceux qui connaissait la vérité, et n’a pas notifié la famille de Hong. Selon quelqu’un de l’interne, « Hong avait des trous dans son estomac, et il était si maigre qu’il ressemblait à un squelette enveloppé par une peau meurtrie et foncée. Il n’a pas eu la permission de prendre de bain pendant une longue période. La sueur et la saleté couvraient sa peau avec les gales et les coupures. C’est difficile pour quiconque de croire ce qu’il ou elle a vu. Il est dit que la blessure sur sa tête a été causée par la police lorsqu’elle a frappé sa tête contre le mur. »
Hong est disparu du Quatrième Hôpital une journée après que sa situation ait été exposée. Nous ne savons pas où la police l’a emmené ni s’il est mort ou vivant.

Nous exhortons les personnes de coeur et les organisations des droits de l'homme dans le monde à aider à secourir ces gens en danger et d’aider à rapidement arrêtre la persécution.


Traduit au Canada le 25 mai 2003.
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2003/4/25/34877.html
http://www.minghui.org/mh/articles/2003/4/10/48051.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.