Un rassemblement demande à l'Union européenne de faire pression sur les autorités russes - Jugement équitable pour le Falun Gong, et État de droit en Russie


BRUXELLES, le 10 juillet 2012- Depuis plusieurs années, les autorités russes ont essayé de réprimer les pratiquants de Falun Gong respectueux des lois en Russie, à la demande et sous la pression du régime chinois, qui persécute illégalement le Falun Gong (une paisible pratique de méditation traditionnelle chinoise) depuis juillet 1999. Les autorités russes ont interdit toute publication liée au Falun Gong depuis 2008, via le verdict d'un tribunal à Krasnodar, utilisant une loi sur l'extrémisme. Cette loi est utilisée pour cibler d'autres groupes religieux en Russie, ainsi que les activistes des droits de l'homme et journalistes indépendants russes. Les pratiquants de Falun Gong ont intenté un appel le 20 juin auprès de la cour suprême russe, qui doit prendre une décision finale dans les jours qui viennent. Plusieurs activistes des droits de l'homme russes et des lauréats du Prix Sakkharov ont envoyé des lettres aux membres du Parlement européen (MEP) pour presser les autorités russes de cesser le harcèlement illégal du Falun Gong en Russie et garantir un procès équitable pour le Falun Gong. Des gens de plusieurs pays européens viendront à Bruxelles pour une manifestion :


mercredi 11 juillet de 14 à 18h, Place de Luxembourg (devant le parlement européen) - Point presse à 15h, Contact : Nicolas Schols 0479/875734 - nicolas@fldf.be


Historique : Les autorités russes ont interdit différentes activités du Falun Gong en Russie en utilisant l'Article 8 du Traité "Etre de bons voisins, amitié et coopération entre la Fédération russe et la RPC" qui a été signé par le Président russe Vladimir Poutine et l'ancien président de la RPC de Chine, Jiang Zemin, le 16 juillet 2001;


La Russie étant membre de l''Organisation de la coopération de Shanghai, autorise ses services de sécurité nationale à traiter les pratiquants de Falun Gong comme des terroristes internationaux. La base légale des activités anti-terroristes de l'Organisation de coopération de Shanghai viole les principes des Nations Unies et stipule qu'un terroriste peut être une personne ayant certains points de vue idéologiques et pas simplement une personne commettant certaines actions ; elle traite aussi le terrorisme comme des actions contre l'état, et pas seulement contre ses citoyens.

Une vingtaine de MEP de différents groupes politiques ont envoyé une déclaration aux autorités russes pour : - condamner le régime chinois pour l'exportation de sa persécution et de ses violations des droits de l'homme au-delà de ses frontières; en exerçant des pressions sur d'autres pays, tels la Russie, pour leur faire suivre sa politique de réprimer les innocents pratiquants de Falun Gong, - presser le régime chinois de mettre fin à de tels comportements ; _ et appeler les autorités russes à respecter l'état de droit, et garantir aux pratiquants de Falun Gong en Russie les droits fondamentaux accordés par la constitution russe, afin qu'ils puissent avoir un environnement libre pour pratiquer leurs croyances.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.