Découvrir le Falun Gong : Enseignements et croyances

Lorsque notre mode de vie moderne très actif s'est brusquement interrompu face à un événement imprévisible, c'est presque comme si le temps lui-même s'était en quelque sorte allongé. Peut-être ne devons-nous plus toujours être quelque part, ni y être toujours à la seconde même.


Et une fois que notre rythme de vie ralentit, cela nous laisse plus de temps pour prêter davantage d’attention à notre humanité commune, laisser notre esprit vagabonder, nous demander – mais enfin à quoi sert toute cette agitation ? Pourquoi courons-nous, et que poursuivons-nous ? Qu'est-ce que tout cela signifie en fin de compte ? La vie a-t-elle un sens ?


Il s’agit d’une question très ancienne à laquelle à travers les âges, de nombreuses démarches ont tenté de répondre. En particulier, la civilisation chinoise, l'une des plus anciennes cultures sur la planète, a fait sa juste part de ces tentatives.


Depuis l'Antiquité, les Chinois ont essayé de comprendre l'univers, le corps humain et la vie elle-même de différentes manières, avec de nombreuses incursions dans le domaine métaphysique et spirituel. Ils ont été récompensés de leurs efforts par les nombreux phénomènes extraordinaires que l'on retrouve fréquemment dans les annales de l'histoire chinoise.


Une tradition de spiritualité honorée par le temps
Le Qigong (pratique de l'énergie) a une longue histoire en Chine. Du Wuqinxi de Hua Tuo ( le jeu des cinq animaux) au Taijiquan de Zhang Sanfeng (la boxe Tai Chi) – des anciens Bagua (les huit diagrammes), Zhouyi (le livre des changements), et Huangdi Neijing (le classique interne de l'empereur jaune) aux diverses pratiques du bouddhisme et du taoïsme, chaque période des 5000 ans de civilisation chinoise s'est plongée dans l'exploration spirituelle.


Tout cela s'est arrêté après l'arrivée au pouvoir du Parti communiste, au milieu du XXe siècle. Méfiant de toute opposition idéologique, le Parti a dénigré tous ces trésors spirituels, les qualifiant de " superstitions féodales" et les a sommairement condamnés pendant la Révolution culturelle.

Mais les vieilles habitudes ont la vie dure - et des milliers d'années de tradition ne sont pas si facilement éradiquées du cœur des gens.


La vague du Qigong et l'établissement du Falun Dafa
À la fin des années 1970, un regain d'intérêt pour le paranormal a balayé la Chine lorsque certains individus dotés de capacités surnaturelles sont entrés en scène. Ces personnes pouvaient lire les caractères chinois avec leurs oreilles ou utiliser la télékinésie pour déplacer des objets, fascinant ainsi le grand public.


L'exploration spirituelle a repris, mais cette fois sous la bannière de la science comme branche de la recherche : un groupe de scientifiques chinois a proposé un nouveau domaine scientifique appelé " science du corps humain", et le qigong a été étudié dans ce domaine comme forme de la " frontier science."


De nombreuses pratiques de qigong ont vu le jour à cette époque, l'une des plus connues étant le Falun Gong - ou Falun Dafa.


Grâce à ses effets remarquables, le Falun Gong s'est rapidement distingué parmi plus d'un millier de pratiques de Qigong. Il s'est principalement diffusé par le bouche-à-oreille de ceux qui avaient bénéficié de la pratique. Plus les gens partageaient leurs expériences de la pratique du Falun Gong et plus ils étaient nombreux à s'y joindre ...


Les enseignements du Falun Gong
Toute tentative visant à synthétiser ou résumer un ensemble d'enseignements aussi vaste et nuancé que ceux du Falun Gong est voué à l’échec. Cela ne pourrait pas ne serait-ce que commencer à rendre compte des interprétations riches et variées de ces enseignements dans la vie de ceux qui y adhèrent.


Pour cette raison, le lecteur est renvoyé au site www.falundafa.org, où les livres contenant les enseignements du Falun Gong, à savoir les livres Falun Gong et Zhuan Falun, peuvent être lus en ligne ou téléchargés.


Toutefois, en gardant cela à l'esprit, il est possible de donner un sens général des principales caractéristiques des enseignements et croyances du Falun Gong.


La pratique est basée sur le principe que l’univers ou son âme est fondamentalement bon. Ses éléments ou qualités les plus fondamentales se résument en trois mots : Zhen-Shan-Ren ( qu’on peut approximativement traduire par véracité, bonté, patience.) Ces propriétés sont dites inhérentes à toute matière et à toute vie. De ce fait, l’univers selon le Falun Gong est moral – formé et soutenu par certaines vertus indélébiles.


“Au cœur de Falun Gong se trouvent les valeurs d’authenticité, bonté et tolérance (ou en chinois, Zhen, Shan, Ren). Falun Dafa enseigne que ce sont les qualités les plus fondamentales de l'univers.”


Dans cette vision du monde est offerte la possibilité d'une transformation personnelle profonde. Grâce à l'étude des enseignements du Falun Gong, ou Fa leur application dans la vie de tous les jours et la pratique de la discipline physique du Falun Gong, l'individu peut évoluer vers un état encore plus grand de réalisation de soi et d'éveil qui reflètera son degré d'harmonisation à Zhen Shan Ren.


Au centre de ce processus est la croyance que le malheur, la souffrance et l'adversité - parmi d'autres phénomènes négatifs - sont les conséquences du karma dans la vie de l'individu. Le karma, de ce point de vue, est à comprendre comme une substance matérielle. Sa présence peut être, et doit être réduite et finalement complètement éliminée.


Supposés corolaires du karma, les attachements, une sorte de souillure mentale qui alourdit l'esprit et isole et/ou aliène une personne, comme le fait le karma, des qualités profondes de l'univers. Les attachements sont éliminés par un processus de 'cultivation' dans le Falun Gong, les adhérents développent, à la lumière des enseignements, un éveil toujours plus grand de la conscience qui permet de discerner quelles sont ses véritables et pures pensées et celles qui sont au contraire des attachements, des notions ou des désirs problématiques. Ainsi, on cesse de produire du karma comme avant et on réduit progressivement sa présence dans le corps.


Une caractéristique de ce processus spécifique au Falun Gong est l'importance accordée au fait de “regarder à l’intérieur.” On demande à l'individu de regarder en lui quand il est face à l’adversité ou qu'il rencontre un conflit, de scruter les profondeurs de son esprit pour découvrir les motivations impures, attachements etc., qui pourraient être la source sous-jacente de ce qui se manifeste extérieurement. En termes plus familiers, on apprend à ne pas blâmer les autres. Dans la mesure où l’univers fonctionne comme un miroir et reflète notre propre état intérieur, il est en définitive un endroit juste et ordonné.


Si l'univers est ordonné, il n’est pas le produit de l'entropie ou du hasard du point de vue du Falun Gong. Au contraire, l'existence de formes de vies supérieures bienfaisantes est la base de ses enseignements, et on croit que ce sont leur présence et leurs actions qui façonnent le monde autour de nous.


Le corps lui-même, en accord avec la pensée traditionnelle chinoise, est compris comme un réceptacle d'énergies subtiles. De telles énergies, si elles sont mobilisées ou raffinées, peuvent être stockées au niveau cellulaire et utilisées dans certaines circonstances spécifiques. Le changement physique, comme dans le cas du corps, est fondé sur le changement moral et cognitif. Sans une élévation de ce dernier, le premier est obligatoirement limité. Si habituellement “vous êtes ce que vous mangez”, dans le domaine psycho-physique de la cultivation personnelle, vous êtes ce que vous pensez.


Le mal est surtout une présence ou une potentialité dans cette cosmologie. S’ il y a le bien dans l'univers, il y a également son contraire, le mal.


En fin de compte l'univers selon le Falun Gong pourrait être décrit comme remarquablement cohérent, si ce n'est intelligible et, le moment venu, porteur de la promesse et du potentiel d’une transformation personnelle.


Sources
http://fr.minghui.org/html/articles/2020/3/28/81379.html

http://www.faluninfo.net

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.