Sydney, Australie : Soutien aux 118 millions de Chinois ayant quitté le PCC

Des gens de tous milieux se sont rassemblés dans le Chinatown de Sydney à midi le 17 juin 2012, pour soutenir les 118 millions de Chinois qui se sont retirés du Parti communiste chinois (PCC) et de ses organisations affiliées. Les participants ont tenu un rassemblement et déployé banderoles et panneaux avec les messages "Soutien aux 118 millions de courageuses personnes qui ont quitté le PCC," "L'amour du pays n'équivaut pas à l'amour du Parti " et " Arrêtez de persécuter le Falun Gong." Beaucoup de passants se sont arrêtés pour en apprendre sur le Falun Gong et la persécution en cours en Chine.


Jamie et Vale Fusico, un couple local, s'arrêtent pour obtenir plus d'informations et signer une pétition pour soutenir le Falun Gong.
Les gens signent une pétition pour mettre fin à la persécution du Falun Gong.
Les gens sont choqués d'apprendre la persécution brutale du Falun Gong par le PCC


Les gens appellent à la fin de la persécution

La pratiquante de Falun Gong Mme Qu s'est jointe à l'effort pour éveiller les consciences à propos de la persécution brutale de Falun Gong par le PCC déjà longue de 13 ans, en recueillant des signatures pour appeler à la fin de la persécution.


Un jeune couple de Colombie a appris les faits et signé la pétition. Ils ont été choqués que le PCC utilise des moyens aussi brutaux pour violer les droits de l'homme et contrôler les esprits.


Jamie et Val Fusico, un couple de Sydney, a dit qu'ils avaient appris la persécution du Falun Gong il y a longtemps. Ils ont demandé des renseignements sur le prélèvement d'organes de pratiquants de Falun Gong de leur vivant sanctionné par le PCC, afin de les poster sur leur site Internet et dénoncer ce crime atroce plus largement. Leur souhait étant que davantage de gens collaborent pour arrêter la persécution.


De plus en plus de personnes veulent apprendre les faits

Un homme de 85 ans de Shanghai, Chine, est venu pour visiter des parents à Sydney. Il a dit qu'il avait participé à la guerre coréenne et qu'il avait été fonctionnaire. Il espérait recevoir quelques avantages sociaux pour services rendus à son pays, mais le PCC n'en a fourni aucun. Quand lui et d'autres vétérans sont allés faire appel, ils ont été arrêtés par la police. Il n'y a aucune loi sous l’autorité du PCC, a dit l'homme, ajoutant qu'il avait lu les " Neuf commentaires sur le parti communiste " et a convenu que le PCC était aussi cruel que ce que le livre décrit. Il a exprimé son désir de se retirer du PCC et de ses organisations affiliées au rassemblement.


Un jeune homme de Shenyang, Chine, avait de très bons résultats à l'université, mais il a été privé de sa bourse pour n’avoir pas voulu rejoindre le PCC. Il a déclaré son retrait de la Ligue de la Jeunesse du PCC sur le champs.


Mme Mo, une volontaire pour le Centre de Service Mondial pour Quitter le PCC, a estimé que les gens deviennent de plus en plus conscients des faits de corruption et de l'oppression du PCC. Le nombre de gens qui prennent le matériel d’information et se retirent du PCC et de ses organisations affiliées augmente aussi, a noté Mme Mo.


L'effondrement du PCC est inévitable

M. Cao, un autre volontaire du Centre pour Quitter le PCC, a dit que pendant l'activité du jour, 145 personnes chinoises avaient quitté le PCC et ses organisations affiliées. Il a personnellement aidé à opérer les retraits pour 89 d'entre eux. M. Cao a visité le Chinatown et les sites touristiques à Sydney chaque jour ces trois dernières années pour aider les chinois à se retirer du PCC et ses organisations affiliées.


"Une famille de trois personnes de Pékin est venue enregistrer leurs retraits de l'organisation du PCC," a raconté M. Cao. "Je leur ai dit que l'Hôpital de la police Armée avait vendu des organes humains au prix d'un million de yuans et que beaucoup d'organes provenaient des pratiquants de Falun Gong. Le père a dit: 'Je le crois; l'Hôpital de la police Armée peut faire n'importe quoi d'ignoble.' J'estime que les gens se sont vraiment retirés des organisations du PCC de leur cœur. Ils ont clairement compris la nature perverse et la corruption du PCC du fond de leurs cœurs.”


M. Cao a aussi noté que dans les pays occidentaux, plus le pouvoir de compassion est grand, plus faible est la force du mal. Beaucoup de gens qu'il a aidé à quitter le PCC dans le Chinatown de Sydney l'ont remercié. Beaucoup ont exprimé un fort mécontentement à l'encontre du PCC et de sa loi totalitaire. Certains ont aussi condamné la corruption du PCC. M. Cao croit que l'effondrement du PCC est inévitable et que c’est juste une question de temps.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.