Garder un cœur pur et peu de désirs

 
Le banquet de la concubine - réalisateur Hefang WEI [image]


Weiying, le roi de Weihui, entretenait les monarques des divers royaumes à Fantai avec un banquet. La liqueur coulait à flot et ils se divertissaient de tout cœur quand le roi de Weihui proposa un toast au roi de Lugong.


Le roi de Lugong se leva, s’éloigna de son siège, et dit sombrement : “Un jour la fille du roi de Shu, Lingydi, fabriqua un vin fin et le présenta au roi Yu. Après l’avoir bu, le roi Yu pensa lui aussi que le goût en était délicieux. Mais pour cette raison, il s’éloigna de Lingyidi et des vins raffinés. Il dit "Les générations futures feront sûrement périr le royaume par la faute des vins raffinés. " Une nuit, le roi de Qihuan avait faim et voulut manger quelque chose. Son serviteur, Yiya, cuisina une variété de mets hautement gastronomiques, frits, à la vapeur, farcis, grillés … Le roi s’en rassasia et dormait encore à l’aube. Il dit plus tard : "Les générations futurs feront sûrement périr le royaume à cause de la nourriture délicieuse. " Le roi de Jingwen rencontra une belle femme du nom de Nanzhiwei, et délaissa les affaires d’état pendant trois jours. Il congédia donc Nanzhiwei et dit : "Les générations futures feront sûrement périr le royaume en s’attachant aux jolies femmes. " Le roi de Chuling escalada Qingtai pour voir le Mont Beng. Sur la gauche la rivière Yangtze et sur la droite un vaste lac. Parcourant l’endroit, il s’abandonna à la beauté du paysage, oubliant que l’homme est mortel. Il fit donc le vœu de ne plus aller visiter les beaux points de vue. Plus tard il dit : "Les générations futures feront sûrement périr le royaume en construisant des tours d’observation, des flancs de côteaux et de jolis étangs. "


Aujourd’hui, votre coupe est pleine d’un vin aussi raffiné que celui confectionné par Lingydidi, sur votre table s’étalent des délicatesses aussi délectables que celles préparées par Yiya; Baitai à votre gauche et Lvxu à votre droite sont certes aussi belles que l’était Nanzhiwei; devant vous se trouve Jialin, et derrière vous il y a Lantai; paysages qui n’ont rien à envier à Qiangtai. N’importe laquelle de ces quatre choses suffit à causer la chute d’un royaume. Mais vous, vous possédez les quatre. Ne devriez-vous pas être sur vos gardes ? "


Ayant écouté, le roi de Weihui ne put s’empêcher de louer ses mots d’avertissement persuasifs.


Un cœur pur avec peu de désirs, restreindre l’avidité et les attachements, c’est un principe qu’une personne qui cultive son xinxing devrait suivre. Les anciens sages disaient que c’est seulement lorsqu’une personne se cultive elle-même, qu’elle peut alors gouverner son état et stabiliser le monde.


Le roi de Lugong avertit le roi de Weihui qu’un roi s’adonnant à la complaisance finirait par causer la ruine de son royaume . Wei Zhang, Premier ministre vertueux et capable, avisa un jour l’Empereur Tang Taizong de s’examiner lui-même avec un sens critique sous dix aspects. Le mémorial à l’Empereur Tang Taizhong fut appelé " Le mémorial des dix considérations prudentes à l’Empereur Tang Taizong " par les générations suivantes. La première étant : " Si vous tombez sur quelque chose que vous désirez, pensez seulement au contentement qu’il y a à se restreindre soi-même. "

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.