Les conséquences de la jalousie
 

Les conséquences de la jalousie

 
Le Temple Jinci, non loi de Taiyuan, construit plus de 1000 ans av.J.C.


Les Chinois sont connus pour tenir aux vertus de bonté, de générosité et de tolérance. Les gens ont honte des actes de jalousie. Lorsqu'une personne généreuse voit les mérites des autres, il ou elle les félicite, réflêchit à ses propres insuffisances et apprend à mieux faire. Seules des personnes étroites d'esprit et égoïstes, manquant de vision, seraient jalouses des accomplissements des autres. Elles s'inquiètent de qui pourrait les surpasser aujour'hui, et de qui elle dépasseront demain. Elles se sentent mal lorsque d'autres manifestent un caractère remarquable. Certains à la vertu encore moindre iront même jusqu'à accuser faussement de bonnes personnes. Peut-être que cela peut leur réussir un certain temps mais ils finiront par perdre tout leur soutien et à faire face aux rétributions, tout étant gouverné par les principes du ciel.


Shen Gongbao a fini par boucher le trou de la mer du nord avec son corps

Shen Gongbao est un personnage du livre L'investiture des dieux. Lui et Jiang Ziya étaient codisciples de la Divinité primitive du Ciel. Lorsque Shen apprit que leur maître allait envoyer Jiang Ziya pour aider à établir la Dynastie Zhou , afin de remplacer la Dynastie Shang et conférer des titres aux différentes déités, il fut dévoré par la jalousie. Il pressa Jiang de lui répondre “Quel roi devez-vous protéger ?” Jiang répondit : “je dois protéger le Roi Wu de la population Zhou, dont les mérites sont du calibre des anciens empereurs Yao et Shun, dont la bonté s'accorde aux caractéristiques universelles, et dont l'ascension équivaut parfaitement au changement de climat céleste. Le Roi Zhou de la Dynastie Shang Dynasty manque de tout mérite; il en est à sa fin et sera le dernier à gouverner la Dynastie Shang." Shen répliqua : “Je vais protéger votre opposant et menacer vos plans.” Jiang dît sévèrement à Shen : “Comment osez-vous ! Personne ne peut violer les ordres de notre maître . Pas plus que les gens ne peuvent inverser les changements célestes.” Shen était en colère et répondit : “Jiang Ziya, vous voulez protéger le peuple Zhou ? Quelles capacités avez-vous ? Vous n'avez étudié que pendant 40 ans, comment pouvez-vous m'égaler ? je peux couper ma tête, la lancer en l'air, et elle retombe directement sur mon cou comme avant. Comment osez-vous vous opposer à moi ?” Jiang ignora Shen, et Shen partit en colère.


Shen commença à interférer avec les efforts de Jiang. Il appela les différentes déités à tuer Jiang. Un jour il fut attrapé par la Divinité primitive du Ciel, qui s'apprêtait à le jeter sous une énorme montagne. Shen supplia son maître de lui pardonner en jurant : "Si je continue à appeler les divinités à menacer Jiang Ziya, je suis prêt à boucher le trou de la Mer du Nord avec mon propre corps." Il fût libéré.


Toutefois, Shen ne se repentît pas. Il continua à fomenter la disharmonie. Il demanda au chef d'un culte de déployer 10,000 déités, ce qui causa de grands ennuis au Roi Wu de Jiang. La Divnité primitive du ciel renversa Shen et tua le tigre qu'il chevauchait. Il dît à Shen : “Vous avez promis que si vous continuiez à saboter la tâche de Jiang, vous boucheriez le trou de la Mer du Nord. Il est temps de remplir votre promesse." C'est là que finît Shen, au fond de la mer, où il ne pût plus jamais voir se lever le soleil. Comment un homme peut-il défier le Ciel ?


Dans le livre Exemples de phénomènes supranormaux , Su Dazhang, qui passa le premier niveau des examens impériaux, s'apprêtait à participer au second niveau des examens. Su, qui vivait dans la Dynastie Song, était connu dans les communes pour sa superbe compréhension du I Ching, ou Le Livre des changements. Une nuit il rêva qu'il arrivait N°11 à l'examen. Il raconta son rêve à un autre étudiant. Ce dernier qui devait passer le même examen, fut très jaloux de ne pas avoir fait un rêve d'aussi bonne augure. Il alla faire un rapport au fonctionnaire examinateur des épreuves, sans quoi, comment Su pouvait-il être aussi sûr d'être classé onzième ?


Une fois les copies de tous les étudiants notées, le fonctionnaire en charge tira la copie qui avait le numéro 11. Comme le voulait la convention d'alors, les noms des élèves étaient cachés sur les copies qu'ils rendaient. Le fonctionnaire en charge lût la copie et se mit en colère. L'article discutait du I Ching, qui était la spécialité de Su. Il interrogea les fonctionnaires qui avaient noté cette copie : "Comment pouvez-vous expliquer cela ? Un d'entre vous aurait-il accepté les pots de vin de Su, l'expert du I Ching, qui était si sûr d'arriver au rang N°11 ?” Tous étaient bouleversés. Ils durent trouver un autre article parmi les candidats restants pour remplacer cet article sur le I Ching.


Finalement, le jour où les résultats furent annoncés, lorsque les noms de tous les candidats furent dévoilés, à l'étonnement du fonctionnaire en charge, l'article nouvellement sélectionné qui avait à présent le rang 11 était celui de Su, alors que l'élève jaloux qui avait manigancé contre Su avait été évincé de sa 11ème position originale. En conséquence, Su passa le second niveau des examens impériaux. L'année suivante, Su passa le troisième et dernier niveau des examens impériaux, alors que son camarade qui avait porté de fausses accusations contre lui finit humilié et décéda.


La jalousie est une émotion négative causée par la non acceptation du fait que les autres peuvent nous dépasser en qualité de caractère, en compétences, en accomplissements ou en situations. Lorsque quelqu'un dit du mal des autres ou fait des choses blessant les autres par jalousie, cela manifeste l'absence de bonté dans son coeur. Cela créée aussi du karma pour soi-même, ce qui résultera en rétribution. Etre respectueux et compatissant est un principe essentiel. Lorsque les autres ont des accomplissements, nous nous réjouissons pour eux. Lorsque d'autres nous dépassent, nous apprenons d'eux. Lorsque les autres ont besoin d'aide, nous faisons de notre mieux pour les aider. Pour véritablement traiter les autres avec bonté afin qu'ils sentent notre sincérité, nous devons être généreux qui est l'opposé d'être jaloux.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.