Les pratiquants de Falun Gong sont torturés par l'administration forcée de drogues à la prison de Fanjiatai

Une des principales méthodes de persécution utilisée sur les pratiquants de Falun Gong dans la prison de Fanjiatai, dans le canton de Shayang, province du Hubei, est l’administration forcée de drogues et autres substances toxiques. Il y a beaucoup de types de drogues ou d'autres produits chimiques administrés aux pratiquants, depuis des teintures, des gelées, des poudres, des pulvérisateurs (pesticides, sulfures) et des microbes pathogènes biologiques jusqu'aux médicament qui endommagent les organes internes. De telles drogues ou autres produits chimiques ont souvent mené à des maladies comme un arrêt cardiaque, une défaillance rénale ou une attaque. Les drogues endommagent également le système nerveux, tout le système digestif, et provoquent des maladies de peau et ont pour conséquence d'autres problèmes de santé graves. Les drogues sont connues pour venir des hauts fonctionnaires ou de la direction de l'hôpital de la prison.

Les fonctionnaires de la prison ont souvent administré des drogues aux pratiquants de Falun Gong lors d'occasions de grands rassemblements, quand d'autres détenus étaient absents de leur cellule. Parfois, ils ont administré des drogues aux pratiquants après minuit, quand les pratiquants dormaient. Les drogues ont été apportées aux pratiquants dans des tasses, des bouteilles d'eau, des légumes salés, la nourriture, des lits, ou des vêtements.

Tous les pratiquants détenus à la prison de Fanjiatai, particulièrement ceux qui sont inébranlables et refusent de renoncer au Falun Gong, ont été persécutés par l'administration forcée de drogues.

M. Jiang Zhongyin, un pratiquant du canton de Hongan, province du Hubei, a été envoyé à la prison de Fanjiatai en 2008. Comme il était très ferme dans sa croyance, les gardes l'ont brutalement torturé. En l'espace d'un mois, il a été envoyé à l'hôpital de la prison. Cependant, «l'aide médicale» a empiré son état de santé et il est mort trois mois plus tard.

M. Luo Xianbao, un pratiquant de la ville de Macheng, province du Hubei, a été envoyé à la prison de Fanjiatai vers la fin de 2008. Il avait environ 40 ans et était très sain. Cependant, sa santé s'est bientôt détériorée et il a souffert d'un arrêt cardiaque, d'hypertension et d'une grande quantité de glaires. Après avoir été envoyé à l'hôpital de la prison, il est devenu handicapé. Plus tard, M. Luo a été libéré en liberté conditionnelle pour raisons médicales.

M. Cheng Deyong, un pratiquant de 60 ans de la ville de Xianning, province du Hubei, était en très bonne santé et imperturbable dans sa croyance. Certains des détenus affectés pour le surveiller et le persécuter, ont dit: «Il faut le rendre mentalement retardé!» Après l’administration de drogues sur le long terme, M. Cheng a été hospitalisé.

Il y a beaucoup de cas comme ceci. Parmi les pratiquants de Falun Gong qui ont été envoyés à la prison de Fanjiatai au cours des deux dernières années, plus de la moitié ont montré divers symptômes de maladie ou ont dû être hospitalisés.

Depuis que la persécution a commencé en juillet 1999 jusqu'à la fin 2010, au moins six pratiquants de Falun Gong sont morts en raison de la torture dans la prison de Fanjiatai, dont Chen Qiji, Zheng Handong, Xing Guangjun et Jiang Zhongyin. Beaucoup de pratiquants détenus là étaient handicapés, dont Liao Yuanhua, Wu Mingan, Hu Yongjun, Li Guangnian, Luo Xianbao, Guo Chunsheng et Li Changrong. Quelques pratiquants dans la prison ont été traités en tant que patients psychiatriques et forcés de prendre des substances psychotropes, dont Zhang Mingqi, Wang Yuchao, Guo Chunsheng et Luan Jianjun. Beaucoup de pratiquants ont été hospitalisés, dont Zhu Dahua, Li Guohua, Li Zhengwen, Zhu Guangwa, Xiong Shaoxu, Fu Lulin, Li Changrong, Cheng Deyong, Zhang Jiuliang et Liu Jianyong. Un certain nombre de pratiquants, bien que non hospitalisés, ont expérimenté divers niveaux d'handicap aux jambes, dont Xiong Jianping, Zhou Qing, Feng Feng et Luan Jianjun. En outre, beaucoup de pratiquants ont été sévèrement battus, dont Yang Yunhua, Feng Feng, Yu Guangde, Li Junyang et Cheng Delin. Tous les pratiquants détenus dans la prison ont été torturés à divers degrés.

Plus de 40 pratiquants de Falun Gong sont actuellement détenus dans la prison de Fanjiatai.

Pendant ce temps, les gardiens sont souvent récompensés pour torturer les pratiquants de Falun Gong. La bonification d'avoir «transformé» un pratiquant est 20'000 yuans. Le gardien Xiao Tianbo a été promu chef de division pour son rôle dans la persécution et la torture des pratiquants. Le gardien Zu Jian a été promu policier de la prison, et plus tard chef de division, pour avoir torturé les pratiquants. Le médecin de la prison, Zhang Ying, a été promu policier de la prison, pour son rôle dans la persécution.

Chaque pratiquant était affecté à deux détenus, qui le surveillaient jour et nuit. Les gardiens ont formé ces détenus en leur faisant regarder des DVD calomniant le Falun Gong et incitant à la haine. Ils ont également donné des réductions de peine de détention comme incitation pour que les détenus participent activement à la persécution.

Sous l'instruction du chef politique Liu Muyang, les gardiens de la division 4 (Xiao Tianbo, Zu Jian, Zhang Ying et d'autres) ont arrangé que des détenus administrent des drogues aux pratiquants. Il est possible que la toxicomanie soit employée à divers degrés dans beaucoup voire tous les centres de détention, camps de travail, centres de lavage de cerveau et prisons où les pratiquants de Falun Gong sont détenus.

Traduit de l’anglais au Canada

Version chinoise : http://minghui.ca/mh/articles/2011/5/14/240684.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.