CIFD: Appel urgent: une femme de 25 ans incapable de marcher après avoir été abusée sexuellement dans un camp de travail du Hebei

Un cas symptomatique d’agression sexuelle utilisé pour "transformer" les femmes qui pratiquent le Falun Gong
 

14 Nov 2010

NEW YORK – Une enseignante de maternelle de 25 ans a été gravement abusée sexuellement dans un camp de travail du Hebei en juin 2010, a appris le Centre d'information de Falun Dafa. Des mois après son agression, elle a toujours du mal à marcher et sa famille s’est vue refuser de la voir. Le Centre exhorte la communauté internationale à enquêter sur ce cas et à faire pression sur les autorités chinoises en vue de sa libération immédiate et inconditionnelle

La police a enlevé Mme Hu Miaomiao (胡苗苗), une pratiquante du Falun Gong de l'agglomération de Chaigoupu dans le canton de Huai'an, province du Hebei, à son domicile, le matin du 15 juin 2010. Sans informer sa famille, elle a été rapidement envoyée au camp de travail pour femmes de la province du Hebei à Shijiazhuang. À l'instigation de Wang Weiwei, dirigeant l'unité, trois détenues criminelles ont battu et torturé Mme Hu dans une tentative de la forcer à renoncer à ses convictions.

En Juin, ils ont torturé Mme Hu lui enfonçant à répétition des manches à balai dans son vagin, lui causant un grave traumatisme physique et psychologique. Des mois après l'agression, des sources de l'intérieur de la Chine rapportent qu'elle a toujours du mal àmarcher et ne peut pas se tenir debout. Elle continue à ressentir une douleur extrême.

Finalement, la famille de Mme Hu a découvert où elle se trouvait et essayé de lui rendre visite au camp de travail. Toutefois, le responsable de l'unité Wang Weiwei a refusé leurs demandes. Le camp de rééducation par le travail pour femmes du Heibei est nouvellement construit et en service depuis 2008. Selon des sources de l'intérieur de la Chine, 400 pratiquantes de Falun Gong y étaient déjà détenues en août 2008. D'autres rapports indiquent que le camp s'est doté d' une capacité permettant d’accueillir 1 500 femmes.

"Ce qu'on a fait subir à cette jeune femme est horrible mais son cas n'est pas isolé" a déclaré Levi Browde, directeur exécutif du Centre d’Information de Falun Dafa. "La dernière décennie, les agents de sécurité chinois ont abusé sexuellement des pratiquantes de Falun Gong en détention, non comme une tactique insoumise d'un gardien individuel, mais comme un outil systémique de "transformation".

"Il est de la responsabilité de la communauté internationale d'enquêter sur le cas de Mme Hu et d'utiliser tous les moyens possibles pour mettre fin à de telles atrocités immédiatement, non seulement pour elle, mais pour toutes les femmes détenues dans les institutions chinoises."

Les abus sexuels de pratiquants et pratiquantes de Falun Gong ont été régulièrement utilisés par les autorités chinois ces 11 dernières années pour les forcer à renoncer à leurs convitions, les punir pour ce qu'ils sont et les forcer à révéler des informations sur d'autres pratiquants. D'anciens détenus ont rapporté avoir été violés avec des manches à balai et des bâtons électriques. Certains ont été violés par des gardiens ou d'autres personnels de la sécurité. Les victimes sont de tous âges y compris de jeunes femmes. (more background).

"Les actes immoraux qui a le plus choqué mon âme sont les pratiques obscènes systématiques d’attaquer les organes génitaux des femmes du personnel du Bureau 610 et de la police" écrivait en 2005 l'éminent avocat Gao Zhisheng, dans une lettre ouverte aux dirigeants chinois documentant son enquête sur la torture des pratiquants de Falun Gong dans le Nord-est de la Chine et en appelant à la fin à la persécution. "Pratiquement les organes génitaux et les seins de toutes les femmes, et les organes génitaux de tous les hommes ont été agressées sexuellement de la façon la plus vulgaire.".”

Gao continue et rend compte plus loin du cas d'un pratiquant, M. Liu Haibo, est décédé sur le champ alors qu'il était sodomisé avec un bâton électrique (letter).


Le Centre d'information de Falun Dafa appelle les groupes des droits de l'homme, les fonctionnaires étrangers et les citoyens du monde concernés à :

1. Appeler le camp de travail pour condamner les abus subis par Mme Hu et pousser à sa libération immédiate ainsi qu’à la libération des autres pratiquants de Falun Gong détenues dans le camp. Exercer une pression directe et immédiate sur les responsables des camps où de telles atrocités se produisent s'est avéré efficace dans le passé.

2. Utiliser toutes les voies possibles pour investiguer et punir l'utilisation du viol et de la violence sexuelle comme outil de la" guerre" du Parti communiste contre le Falun Gong, à la fois dans ce camp et dans toute la Chine.


Plus de détails::

  • • Téléphone du directeur du camp de travail, Zhou Zhanquan: 86-311-83939188

  • • Téléphone du directeur adjoint du camp de travail, Feng Kezhuang (en charge de l'unité 1 et 4, connu pour détenir des pratiquants du Falun Gong): 86-311-83939177

  • • Emplacement du camp: agglomération de Tongye, sud ouest du village de Xiliangxiang, canton de Luquan, Shijiazhuang, Hebei


Traduit de l'anglais de http://faluninfo.net/print/1098/

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.