Des Chinois de Milan s’éveillent à la vérité

Récemment en clarifiant la vérité au peuple chinois à Milan, j’ai découvert qu’il y a de plus en plus de gens qui commencent à reconnaître les faits de la persécution, et ils ont de très fortes pensées droites. En voici quelques exemples :

Une femme chinoise illettrée: "ces policiers ont-ils été arrêtés ?"
Un jour, j’ai rencontré une femme chinoise dans le métro de Milan qui semblait être une paysanne chinoise. Lorsque je lui ai montré des documents clarifiant la vérité, elle m’a dit qu’elle ne pouvait pas lire. Je lui ai dit que ce n’était pas grave car j’allais lui expliquer à la place. J’ai alors commencé à lui montrer les photos sur les documents et à lui expliquer de quoi il s’agissait, et elle écoutait attentivement. Lorsque je lui ai dit que même un bébé de 8 mois avait été torturé à mort en détention, elle a été choquée et a demandé : « Ces policiers ont-ils été arrêtés ? » Je lui ai dit « pas encore » parce que Jiang a donné l’ordre que toutes les morts des pratiquants de Falun Dafa en détention soient rapportés comme étant des suicides, et qu’il avait donné l’ordre de détruire les pratiquants de Falun Dafa financièrement, de ruiner leur réputation et de les éliminer physiquement. En entendant cela, elle a immédiatement tendu les mains et pris les documents et les VCD, disant «donnez les moi ! » Lorsque je suis descendu du train, j’ai pu la voir en train de regarder les photos une à une.

Des chinois qui travaillent aux étals tout le long de la rue : « Ce sont certainement de bonnes gens.
Sur un des marchés de Milan, j’au vu deux chinois dans un stand. Lorsque j’ai commencé à bavarder avec eux, l’un d’eux ma dit qu’il y avait beaucoup de gens de sa ville natale en Chine qui pratiquaient Falun Dafa. Je lui ai dit qu’ils suivent les principes de Zhen Shan Ren (vérité, bonté, patience,) et que ce sont de bonnes gens. Il m’a répondu, « naturellement, ce sont certainement de bonnes gens. » Pendant que nous bavardions, l’autre personne lisait les documents clarifiant la vérité que je lui avais donnés. Soudain, il a brandi les documents et les a montré à des italiens qui passaient. Curieux de savoir pourquoi il faisait cela je lui ai dit « mais ils ne peuvent pas lire le chinois ? » il a répondu : « ça ne fait rien, au moins ils peuvent regarder les photos. »

Un employé dans un restaurant : “Même s’ils peuvent persécuter les gens physiquement, ils ne peuvent pas contrôler leur cœur. »
Un jour, j’ai rencontré un jeune homme devant un restaurant à proximité du Consulat chinois de Milan. Lorsque nous avons commencé à aborder le sujet du Falun Dafa, il a dit immédiatement « il n’y a pas de respect des droits de l’homme en Chine. En retournant chez moi (il vient d’une ville du Nord-est de la Chine), de nombreuses personnes pratiquaient le Falun Dafa, et je connaissais un bon nombre d’entre elles. Après que la persécution ait commencé, ils ont essayé de forcer les gens à abandonner la pratique. Comment est-ce possible ? Qu’est-ce qu’il y a de mal à pratiquer des exercices et améliorer sa santé ? Ils n’ont pas d’agenda politique. Sans compter que s’ils peuvent persécuter les gens physiquement, ils ne peuvent pas contrôler leur cœur. »

Un jeune homme veut apprendre les exercices à Chinatown
Lorsque j’étais au Chinatown de Milan, un jeune homme voulait que je lui apprenne les exercices de Falun Dafa. Il a dit qu’il s’était lié d’amitié avec des pratiquants locaux, et qu’il pensait que les pratiquants de Falun Dafa étaient très cultivés et raisonnables.


Traduit de l’anglais
http://www.clearharmony.net/articles/200212/8542.html

Published : Monday, 2 December 2002

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.