Communiqué de Presse : Un simulacre de justice

-----------------------------------------------------------

Un simulacre de justice

15 pratiquants de Falun Gong jugés pour avoir diffusé des programmes télévisés exposant les violations des droits de l’homme
LONDRES, 19 septembre 2002 (Centre Européen d’Information du Falun Gong) – Selon un reportage du 18 septembre par la BBC, 15 pratiquants de Falun Gong ont étés jugés dans le nord est de la ville de Changchun en Chine. Leur crime ? avoir intercepté des signaux de câble TV pour diffuser des programmes exposant les violations des droits de l’homme commises par le régime communiste Chinois.

La diffusion comprenait aussi des programmes montrant la pratique et le soutien au Falun Gong dans plus de 50 pays du monde.
Pendant plus de trois ans, les médias d’état chinois ont été saturés de programmes et de campagnes dénaturant les enseignements du Falun Gong. Cette propagande accuse aussi les pratiquants de Falun Gong de crimes épouvantables (sans aucune vérification par une tierce-partie) et de mensonges purs et simples concernant la façon dont le régime de Jiang persécute les pratiquants. – tout cela dans un effort d’aligner l’opinion publique avec la campagne de Jiang contre le Falun Gong.
Dans les médias d’état chinois, les libertés protégées par la propre constitution de la Chine, incluant la liberté d’expression, sont ôtées aux pratiquants de Falun Gong et le Falun Gong, comme les autres groupes réprimés, n’y ont pas accès … jusqu’à maintenant.
En diffusant des programmes qui exposent ce qui se passe en réalité en Chine, les pratiquants de Falun Gong exercent leur droit à la liberté d’expression, en utilisant des moyens pacifiques qui ne causent de tort à personne.
A travers l’histoire, ceux qui défient pacifiquement l’injustice et la persécution de l’esprit humain ont été appelés des héros. Aujourd’hui, dans ce simulacre de procès à Changchun, de telles personnes sont qualifiées de « criminels ».
Ces dernières semaines, le régime de Jiang a resserré encore l’étranglement des médias en Chine et considérablement restreint l’accès à l’information sur Internet. Avec le simulacre de procès des 15 pratiquants de Falun Gong, Jiang frappe encore une fois ceux qui cherchent à amener la transparence sur la question des droits de l’homme en Chine.
C’est l’action de quelqu’un qui a peur de ce que cette transparence pourrait révéler. C’est l’action d’un criminel qui a peur que ses crimes ne soient exposés.
La diffusion de programmes par les pratiquants de Falun Gong sur les réseaux TV câblés défend le droit à la liberté de conscience, d’expression et d’association. Elle expose la véritable image des droits de l’homme en Chine et donne une voix à des millions de citoyens chinois qui n’en ont pas. Elle sert vraiment les gens.
.
Rappel sur la campagne médiatique de Jiang contre le Falun Gong.
Agissant à l’encontre du jugement de nombreux hauts fonctionnaires chinois parce qu’il craignait que trop de gens ne pratiquent le Falun Gong (70-100 millions selon une enquête du gouvernement en 1998), le chef du parti communiste Chinois Jiang Zemin a initié une campagne de persécution contre la pratique le 20 juillet 1999. Quelques jours plus tard, un représentant du régime de Jiang est apparu sur le programme de nuit d’ABC avec Ted Koppel pour discuter de la crise.
M. Koppel a demandé à l’officiel, pourquoi cette campagne . ? la réponse : Le Falun Gong « bloquait la circulation » et « perturbait l’ordre social ».
Lorsque M. Koppel a insisté demandant plus de précisions, le représentant chinois a commencé à se balancer sur sa chaise en répétant « bloquait la circulation » - pour seule impulsion à la persécution à grande échelle qui a déjà fait plus de 1600 morts, des dizaine de milliers (si ce n’est des centaines de milliers) détenus dans des camps de travail et des millions arrêtés souvent battus ou torturés en garde à vue.
Dérisoire impulsion, vraiment, et Jiang le sait très bien.

Ainsi une grande part de la campagne contre le Falun Gong ces dernières quelques années a été de saturer tous les médias, à la fois en Chine et hors de Chine, de messages calomnieux : 1) le Falun Gong est un groupe dangereux avec des idées bizarres qui pose une menace à la société et 2) le Parti Communiste prend des mesures pour prendre en main et éduquer la majorité qui pratique le Falun Gong, tout en frappant « fort » contre ceux qu’ils appellent les « organisateurs » du Falun Gong.
Selon le journaliste du Wall Street Journal ayant reçu le prix Pulitzer, Ian Johson, Amnesty International, le Congrès américain et quiconque n’étant pas directement soumis à la pression du régime de Jiang, rien ne pourrait être plus loin de la vérité.
En juillet 2002, le Congrès américain a passé la résolution n° 188 par un vote à l’unanimité de 420 – 0, qui déclare, « Le Falun Gong est une forme de croyance et de pratique personnelle pacifique et non violente avec des millions d’adhérents en République Populaire de Chine et ailleurs. »
M. Johnson du Wall Street Journal a gagné le prix Pulitzer pour une série d’articles qu’il a écrits en 2000-2001 rapportant la persécution systématique des pratiquants de Falun Gong dans toute la Chine, fournissant détails et témoignages de ceux qui ont été torturés à mort pour leurs croyances.
Pour la majorité de la population en Chine, cependant, rien de cela n’existe.
Le gouvernement en Chine contrôle virtuellement chaque sortie médiatique dans le pays. De surcroît, l’accès à l’information sur Internet demeure étroitement surveillée. Parmi les sites web bloqués pour les utilisateurs chinois, www.cnn.com et www.amnesty.org. En conséquence, ce que les citoyens chinois ont entendu à propos du Falun Gong ces trois dernières années n’a été que ce que le régime de Jiang veut qu’ils entendent … jusqu’à ce que des pratiquants de Falun Gong commencent à intercepter les réseaux de TV câblés pour diffuser des programmes s’adressant à la population.

----------------------------------------------------------

Pour plus d’information, veuillez contacter le Centre d’Information Européen du Falun Gong.
Contact: Peter Jauhal 44 (0) 7985 034 543
autres contacts: http://www.falungonginfo.net/europe.htm
Email: europe@falungonginfo.net

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.