Le profond Espoir d'une jeune Fille Sourde et muette

Par une Pratiquante de Vancouver

Le 11 septembre, les pratiquants du FalunGong de Vancouver ont collecté des signatures au Centre universitaire pour aider à la libération des 12 membres de famille des pratiquants canadiens persécutés en Chine.

Les étudiants de l’université sur le campus sont principalement de nouveaux immigrants, essentiellement de Chine. Quand nous avons mis la musique de Pudu et Jishi avant d’avoir installé notre table d'exposition, la beauté de la musique a touché beaucoup d'étudiants qui sont venus s’informer.

La plupart des étudiants désiraient signer notre pétition pour montrer leur soutien et leur encouragement. Mais nous avons aussi rencontré quelques nouveaux immigrants de Chine qui ont commencé à nous crier dessus parce qu'ils avaient été induits en erreur par la propagande chinoise avant leur arrivée à Vancouver.

Un pratiquant a paisiblement raconté à une personne chinoise comment il avait bénéficié de la pratique du Falun Gong. Il a dit aux nouveaux arrivés que tandis que le président chinois persécutait et fabriquait de fausses rumeurs sur le Falungong en Chine, le FalunGong gagnait de plus en plus de popularité dans le reste du monde.

Graduellement, ce jeune homme s’est de plus en plus détendu et il a fini par dire, "le FalunGong n'est pas si mal après tout." Quelques nouveaux immigrants de Chine ont été très étonnés d’apprendre la vérité sur le FalunGong. Certains ont demandé avec empressement des CDS et du matériel clarifiant la vérité.

Un employé d’Amnesty International du Bureau local de Vancouver a immédiatement signé notre pétition, après qu'il ait appris la persécution actuelle en Chine. Il a même offert d'aider et de soutenir le FalunGong à l'avenir.

Ce qui nous a touché le plus est une occidentale de 17 ou 18 ans qui ne pouvait ni parler ni entendre. Bien que ne pouvant pas communiquer avec nous directement, après qu'elle ait lu nos prospectus clarifiant la vérité, elle a non seulement signé notre lettre de pétition, mais a aussi écrit les mots suivants sur un petit calepin qu'elle a tiré de son sac :

"Je sais ce qui se passe en Chine maintenant. La persécution est très mauvaise et épouvantable. Je sais ce que le président chinois a fait pour persécuter les pratiquants de FalunGong . Je sais aussi que le FalunGong est bon. J'espère que je commencerai à pratiquer le FalunGong plus tard cette année et deviendrai l'un d'entre vous." Nous avons été profondément émus et nous voudrions souhaiter un avenir magnifique à cette demoiselle!

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.