Des ouvriers échappent à une mort certaine grâce à leur respect pour le Maître et Dafa

Dayong, qui a une trentaine d'années, est le contremaître d'une équipe de soudeurs. Il est chargé de superviser une équipe d’ouvriers spécialisés dans la réparation de matériaux en acier et travaillant également sur différents sites de construction, bâtissant des maisons ou des ponts. A chaque mission, il tente de son mieux de prendre les précautions de sécurité nécessaires, mais lors de chaque il y a inévitablement toujours quelqu'un de son équipe qui se blesse, que la blessure soit mineure ou plus sérieuse. Etant le contremaître, il doit endosser la responsabilité financière lorsque cela se produit. Cette situation rendait Dayong très perplexe.


L'année dernière lorsqu'il est rentré chez lui, il a dit à sa mère: "Je ne peux pas continuer à faire ce travail. Après avoir travaillé toute une année, non seulement je n'ai pas gagné d'argent, mais j'ai même fini par en devoir beaucoup !"


Sa mère est une pratiquante de Falun Gong. Elle a dit à Dayong: "Nous avons bénéficié de Dafa. J'ai guéri de toutes mes maladies et je peux ainsi t'aider en prenant soin de ton enfant. Ton enfant est en troisième année de primaire et il est également en très bonne santé. Combien y a-t-il d'hommes dans ton équipe? Tu devrais rapidement leur demander de renoncer à leur adhésion au PCC (Parti communiste chinois). Après qu'ils aient démissionné, je te donnerai des amulettes de Dafa (1). Tu leur en donneras chacun une et leur demanderas de les porter toujours sur eux." Dayong a accepté et a dit: "Et je leur demanderai aussi de sincèrement réciter Falun Dafa Hao, Zhen Shan Ren Hao ( 'Falun Dafa est bon, Vérité-Compassion-Tolérance est bon.'" ) Sa mère a dit: "Les ouvriers seront sains et sauf, parce que respecter Dafa apporte le bonheur." Aussi lorsque Dayong est retourné au travail, il a fait exactement ce que sa mère lui avait dit.


Cette année, il était responsable d'une équipe de 60 ouvriers construisant un pont dans le Comté de Rongchang. Un après-midi alors qu'ils étaient sur le point de cesser le travail, deux à trois tonnes de poteaux en acier qui étaient arrimés à la grue se sont soudain détachés et sont tombés. Le bras de la grue avait été placé au-dessus du pont et, pour une raison inconnue, le crochet s'est soudainement défait et les poteaux en acier se sont écrasés sur le pont. Le pont avait été construit au-dessus d'une rivière à fort courant. L'équipe travaillait sur la partie incomplète du pont, n'ayant sous eux que l'eau à fort débit. La partie reliée du pont n'avait pas encore été construite, et lorsqu'ils ont vu ce qui allait se produire, ils n'avaient nulle part où s'enfuir. Ils n'ont pu que s'agenouiller et protéger leurs têtes, secoués sans relâche et attendant une mort certaine.


Dayong leur a immédiatement dit à tous de réciter silencieusement: "Falun Dafa Hao. Zhen-Shan-Ren Hao!" Il y a eu un bruit assourdissant quand les poteaux en acier ont frappé le pont. Mais tous les poteaux qui semblaient avoir des yeux ont évité les ouvriers. Ils sont tous tombés, soit devant soit derrière, ou encore sur le côté droit ou gauche de chaque ouvrier. Un poteau a manqué de toucher les épaules d'un ouvrier, un autre poteau a failli toucher le dos d'un autre ouvrier, tandis qu'un autre poteau a déchiré les vêtements d'une autre personne. Mais à la fin, personne n'a été blessé. Les ouvriers étaient pâles de frayeur. Leurs jambes étaient toutes tremblantes du choc et ils n'ont pas pu se relever pendant un moment. Dayong leur a donné un congé le lendemain afin qu'ils se remettent. Deux des ouvriers les plus récemment embauchés ont dit que c'était trop effrayant et ont voulu démissionner. Mais tous ont dit que c'était l'amulette de Falun Dafa qui les avait préservés de la catastrophe. Ils se sont tous accordés à dire que c'est le Falun Dafa qui les avait sauvés. Ils ont dit qu'ils avaient été les témoins uniques des miracles de Dafa et ont exprimé leur gratitude envers le Maître et Falun Dafa du plus profond de leur cœur.

Note:

(1) Amulettes – En Chine, les pratiquants clarifient la vérité en donnant parfois aux gens quelque chose de petit à porter ou à chérir, où sont inscrits quelques mots leur rappelant la bonté de Dafa.

Date de l'article original : 19/12/2008
Catégorie : Récits de témoins oculaires
Version chinoise disponible à : http://minghui.ca/mh/articles/2008/11/29/190698.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.