La sagesse de Maître Kuang

 

Maître Kuang (572-532 A.D.) était un musicien renommé dans le pays de Jin. Lorsque l'Empereur Jindao et l'Empereur Jinping étaient au pouvoir, il servit également comme ministre. On se rappelle la "sagesse de Maître Kuang." Il était un activiste politique et un érudit. Ses contemporains se référaient à lui comme à un homme "de grande expérience". Maître Kuang a accompli cela bien qu'étant né aveugle. Il s'appelait lui-même le Courtisan aveugle.


Selon la légende, sa compétence au tambour et au qin (un ancien instrument à cordes encore utilisé aujourd'hui) était incomparable. Les contemporains de Kuang disaient que son talent avait atteint le niveau le plus élevé connu de l'homme. Il pouvait également utiliser le qin pour exprimer les bruits de la nature, tels que le chant d'un oiseau. En outre, il connaissait des chants folkloriques de tout le pays.


Kuang était un fonctionnaire du gouvernement dans le domaine de la musique. Il pensait qu'un des objectifs de la musique était de propager les concepts moraux par l'intermédiaire des chants populaires. Ces chants touchaient chaque partie du pays. Il pensait qu'en chantant les chansons avec des poèmes et en les combinant avec des rituels, il serait possible de civiliser plus de gens. Sa compréhension de la musique inspira également des méthodes pour gouverner le pays. Un jour, l'Empereur Jinping se sentit désolé pour Kuang parce qu'il était aveugle. Kuang lui dit : "Il y a cinq types de cécité" :

L'Empereur ne peut pas voir qu'un de ses fonctionnaires recourt à la corruption.
L'Empereur désigne les mauvaises personnes aux différents postes.
L'Empereur ne fait aucune différence entre les fonctionnaires capables et les fonctionnaires incapables.
L'Empereur ne veut utiliser que la force.
L'Empereur ignore la façon dont vivent ses citoyens


Lorsqu'un roi tyrannique fut rejeté par ses sujets, l'empereur Jindao pensa que les sujets du roi étaient allés trop loin. Kuang pensait lui que le fondement d'un pays était son peuple. Le travail du roi était de veiller à ce que ses sujets fussent correctement traités. Il n'était pas au-dessus de ses sujets et se devait de vivre avec des principes moraux. Ne pas agir ainsi était aller à l'encontre de la nature. Un tel roi avait causé la déception de ses sujets, il ne s'occupait pas du gouvernement, et devait donc être remplacé. L'empereur Jindao admira le point de vue de Kuang et lui demanda quelle était la meilleure façon de gouverner. Kuang répondit : "Garder la bienveillance et la droiture".


En politique, Kuang préconisait un gouvernement transparent, indiquant que la moralité et la loi étaient également importantes. L'Empereur devrait laisser les événements se dérouler naturellement, favoriser l'amour universel, et faire usage d'un ensemble de lois pour sauvegarder le système de gouvernement. Sans lois, les fonctionnaires et le peuple seraient sans guide. Kuang disait que seul un individu moral et doué devrait recevoir des responsabilités nationales. Kuang disait également : "Lorsqu'on laisse partir un ministre loyal, et que l'on donne des responsabilités à un individu peu fiable, le chaos s'ensuivra. Une situation semblable se produira si une position élevée dans le gouvernement est donnée à une personne indigne". En ce qui concerne l'économie, Kuang pensait que le peuple devait être prospère pour que la société soit paisible. Les fonctionnaires du gouvernement devraient être en phase avec la réalité de la vie pour s'assurer qu'aucun citoyen ne soit maltraité.


Au chef d'une nation, il recommandait : "Ne vous embourbez pas dans la médiocrité. Ne laissez personne vous empêcher d'avancer". "En tant que dirigeant", il pensait qu' "on doit faire preuve de vision et de points de vue indépendants".

Il pensait que ces caractéristiques étaient nécessaires pour diriger une nation et pour prospérer. Sous les règnes des Empereurs Jindao et Jinping, la nation prospéra grâce aux conseils de Kuang. Kuang suivit l'Empereur Jinping à la bataille plusieurs fois et se rendit en mission diplomatique auprès de la dynastie Chou.


En ces temps, le pays de Qi contrôlait un puissant territoire, et l'empereur de Qi consulta lui aussi Kuang sur la façon de gouverner son pays. Ce dernier répondit : "Un Empereur devrait apporter la prospérité à son peuple".


Kuang était de disposition dévouée. Il était élégant dans sa présentation, mais il ne cherchait pas à s'attirer les faveurs des gens de pouvoir. Lorsque l'Empereur Jinping devint arrogant et extravagant dans sa vieillesse, Kuang lui conseilla à de nombreuses reprises de revenir à ses anciennes manières.


Une fois, devant tous ses ministres, Jinping s'écria : "Un Empereur est le plus heureux des hommes, parce que personne n'ose désobéir à ses ordres". Kuang pensa qu'un Empereur ne devrait pas prononcer de telles paroles et jeta son qin sur Jinping. Si Kuang avait craint la mort, il n'aurait pas agi ainsi.


Parce que le vieux Jinping était devenu si extravagant, la dynastie Jin déclinait. Lorsque l'Empereur donnait des ordres, le public réagissait comme à l'arrivée de voleurs. Au cours de trois expéditions de chasse, Jinping agit comme s'il était l'empereur de l'Univers. Kuang réagit en disant : "C'est de l' aveuglement". Jinping se fâcha. De retour au palais, il demanda à ses domestiques de placer des plantes épineuses dans les escaliers. Puis, Kuang monta les escaliers sans chaussures. Après avoir marché sur les épines, Kuang dit : "Lorsqu'une personne s'abaisse au niveau d'un esclave, ses jours sont comptés. La cour d'un Empereur n'est pas un endroit où poussent les plantes épineuses. La mort de Jinping est sur le point d'arriver ".


Grâce à son caractère noble et son attention pour le peuple, Kuang était hautement considéré aussi bien par les nobles que les gens du commun. Les anciens Chinois pensaient : "Les concepts moraux dans la vie sont les mêmes que ceux qui sont en l'homme ". Les accomplissements de Kuang en musique et en politique sont directement liés à la façon dont il cultivait son esprit.


* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.