Comment Dafa m’a sauvée

Bien que cela fasse plus de 10 ans, je souhaite quand même partager mon expérience et exprimer ma gratitude et permettre aux gens de connaître la grandeur de Dafa à travers mon expérience.

J’ai dû prendre ma retraite alors que j'avais trentaine d’année à cause de ma mauvaise santé. Sans revenus, j'ai du rechercher des traitements médicaux dans tout le pays, causant des difficultés financières à ma famille. De plus, il semblait que je n’avais pas de chance. Les gens me comprenaient toujours mal et me blâmaient pour tout, même si ce n’était pas ma faute. Ils disaient : "Ce doit être à cause de toi, qui d’autre pourrait être fautif ? " Au moment où je me sentais extrêmement malheureuse et désespérée, j’ai appris que mon mari avait eu une liaison. C’était comme si mon monde "s’écroulait" et je ne savais pas pourquoi j’étais destinée à endurer tous ces malheurs. Je suis allée à un temple et me suis agenouillée devant une statue de Bouddha. J’ai aussi essayé plusieurs sortes de qigong le résultat étant que ma santé s’est même aggravée.

Deux ou trois ans ont passé et la haine s’était accumulée dans mon cœur. Un jour je me suis dit à moi-même : "Je ne veux plus vivre. Je tuerai la maîtresse de mon mari puis je mourrais. "


Maitre a dit :

"L’homme méchant est mené par la jalousie, par l’égoïsme, par la colère, il se croit injustement traité. " ("Etat d’esprit" dans Points essentiels pour un avancement diligent)

Poussée par ma jalousie, j’ai commencé à rassembler des "preuves". Tout ce à quoi je pouvais penser était comment la tuer et me tuer.

Un jour une femme dans notre communauté m’a donnée un livre intitulé Zhuan Falun. Elle m’a dit : "C’est un livre formidable et vous devriez le lire. " Au début, je ne l'ai pas pris au sérieux et je lisais seulement occasionnellement quelques pages. Cependant, pour une raison ou une autre je ne pouvais pas laisser tomber le livre. Une nuit, j’ai fini de lire le livre en entier et j’étais très enthousiaste. C’était vraiment un livre formidable. Le lendemain, je suis allée chez cette femme et lui ai dit que je voulais pratiquer le Falun Gong. Elle était si heureuse pour moi. Elle m’a donné quelques documents. J’ai tourné une page et j’ai vu les cinq grands caractères: "Mes vrais disciples…" J’ai senti que le Maître m’appelait. Je ne pouvais pas décrire mes sentiments avec des mots. J’étais en pleurs. Donc, j’ai commencé mon chemin de retour à mon origine. C’était à la fin de l’année1996, seulement deux jours avant le commencement de l’année 1997.

Tandis que j’étudiais la Loi, j’ai commencé à comprendre plusieurs questions pour lesquelles j’avais toujours cherché des réponses. Le Maître a dit dans Zhuan Falun :

"À cause du karma que l’on a accumulé en commettant de mauvaises actions dans le passé, on obtient donc maladies ou tribulations. La souffrance est un moyen de liquider ses dettes karmiques, c’est pourquoi, personne ne peut changer cela à volonté ; le changer équivaudrait à ce qu’une personne puisse s’abstenir de rembourser ses dettes, on ne peut le faire arbitrairement, ce serait commettre une mauvaise action. "

J’ai dû faire quelque chose de mauvais qui a blessé ces personnes dans le passé et aujourd’hui elles cherchent à être remboursées et je ne peux pas échapper au remboursement de ma dette. Dès que j’ai réalisé ça, je me suis dis en moi-même que je ne pouvais plus les blâmer. Tous mes malheurs ont été causés par moi-même dans le passé. Un jour, le Maître m’a montré un grand caractère : "Compassion." Il était aussi grand qu’un mur de ma maison. Le Maître a dit :

L’homme bienveillant a toujours un cœur de compassion, sans griefs, sans haine, il prend les souffrances pour une joie. ("Etat d’esprit” dans Points essentiels pour un advancement diligent)

J’ai détruit toutes les preuves que j’avais rassemblées et j'ai décidé de ne pas me battre avec mon mari mais de traiter tout le monde avec compassion. Je me suis sentie très légère et heureuse. Ma santé s’est également améliorée.

Toutefois, quelques jours plus tard, mon attachement au sentiment est revenu. Je ne pouvais pas refouler le sentiment d’être mal traitée. Bien qu'allant au groupe d'étude de la Loi et étudiant aussi la Loi par moi-même à la maison, les mauvaises pensées continuaient à me venir à l’esprit. Un jour alors que je me sentais vraiment mal, j’ai dit devant le portrait du Maître : "Maître, pourquoi est-ce aussi difficile pour moi de lâcher prise ? " Soudainement j’ai eu l'impression d'être aussi haute et grande que la maison. En regardant en bas, j'ai vu les gens qui semblaient n'avoir que quelques centimètres et qui bougeaient sur le sol. En même temps, j’ai vu que le Maître pleurait sur la photo. Le Maître s’occupe véritablement de chaque pratiquant. Il m’a donné un indice que j’étais une pratiquante et je ne devrais pas prendre trop au sérieux les choses sales de ce monde humain. Je devais les prendre à la légère et même les abandonner. J’ai commencé à étudier la Loi diligemment et progressivement je me suis sentie mieux. Après un certain temps, j'ai lâché complètement prise. Sans haine ni jalousie, mon environnement s’est amélioré.

.
Si ce n'était la compassion du Maître et si je n’avais pas étudié la Loi, je ne sais pas ce que j’aurai fait.

Depuis petite, j’ai été élevée dans l’athéisme. Mes dix années d’école élémentaire et au lycée ont été dix années de révolution culturelle et je n’ai rien appris de bien. Tout ce que j’ai entendu et vu était des attaques, des coups et des bagarres favorisés par le Parti communiste chinois. Je ne savais pas ce qui était bien et ce qui était mauvais, sans parler de comment être une bonne personne. Mon jugement du bien et du mal était inversé. Le Maître bienveillant m’a sauvé.

J’ai souvent pensé comme ce serait formidable pour la société si tout le monde se mettait à apprendre Dafa, car seul Dafa peut changer une personne fondamentalement et améliorer sa moralité. Il peut transformer la haine en compassion.

Plus de dix années ont passé à présent et je n’oublierais jamais cette expérience. Je ne peux pas rembourser le Maître quoique je fasse et je ne sais pas comment exprimer ma gratitude. Je peux seulement bien faire les trois choses avec des pensées droites.

Date de l'article original : 10/10/2008

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2008/9/12/185730.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.