S'améliorer ensemble, éliminer les facteurs pervers

J'ai été arrêté en 2002 alors que j'allais à Beijing demander justice pour le Falun Gong. La police du Comté m'a illégalement arrêté et j'ai été envoyé au Camp de Travaux Forcés de Wujiabao dans l'agglomération de Fushun pour un an et demi.

Le 4 février est une fête chinoise traditionnelle qui a lieu quelques jours avant le Nouvel An chinois. Les gens en Chine l'appellent "le petit nouvel an". Le camp de travail a organisé un spectacle pour la célébration du Nouvel An et invité beaucoup de gens du bureau 610 du Comité politique et légal et de divers commissariats de police à y assister. Quelque prisonniers se sont également joints au spectacle qui a eu lieu dans une salle de cinéma devant un public d'un millier de personnes. Lorsque le spectacle s'est achevé, tous les pratiquants de Dafa se sont levés et ont crié: "Falun Dafa est bon", "Falun Dafa est une voie juste " et "Restaurez la réputation du Maître".

Les policiers étaient sous le choc et n'ont pas su quoi faire. L'un d'entre eux a augmenté le volume du son, tentant de couvrir nos voix; d'autres nous ont demandé de rester tranquille. Mais nous avons continué de crier : "Falun Dafa est bon," "Vérité-Compassion-Tolérance est bon" et "Restaurez la réputation du Maître" pendant près de 7 minutes. Beaucoup de prisonniers ont levé le pouce dans notre direction et ont dit : "Falun Dafa est vraiment formidable ." Je leur ai dit de toujours se rappeler : "Falun Dafa Hao " (Falun Dafa est bon) Ils ont dit qu'ils avaient compris.

Le temps a passé très vite, et 3 ou 4 jours seulement nous séparaient du Nouvel An chinois. Nous voulions faire des bannières afin de commémorer l'occasion. Sans stylo ni papier, nous avons déchiré nos draps en trois morceaux. Parce que nous n'avions pas de stylo, j'ai dit que ce serait bien si nous pouvions obtenir du rouge à lèvres. Un autre pratiquant a demandé comment nous pourrions faire. J'ai dit : "Maître nous a dit que tout dans ce monde est venu pour Dafa et que tout existait pour Dafa." Je leur ai dit que j'allais trouver un moyen.

Je me suis assis pour émettre des pensées droites avec mes mains en position de Heshi en demandant: "Maître, vos disciples ont besoin de rouge à lèvres." Juste après avoir émis les pensées droites, un bâton de rouge à lèvre est apparu par l'entrebâillement de la porte. Mes compagnons de pratique ont dit que c'était un miracle d'avoir pu obtenir du rouge à lèvre sous la surveillance des gardiens. J'ai dit: "Dans 'Lunyu' Maître nous dit :

"La "Loi de Bouddha" est ce qu'il y a de plus subtil et de plus profond, elle est la science la plus mystérieuse et la plus extraordinaire de tous les systèmes de connaissance du monde. Pour défricher ce domaine, il faut transformer radicalement la façon de voir des gens ordinaires, sinon la vérité de l'univers restera à jamais un mythe pour l'humanité et les gens ordinaires ramperont à jamais dans le cadre tracé par leur propre ignorance."

Le jour suivant, nous avons émis des pensées droites ensemble pour éliminer les facteurs pervers qui contrôlent les mauvaises actions des autorités. Nous voulions également utiliser les pensées droites pour nous rendre invisible à la police. Nous avons passé toute la journée à préparer trois bannières où on pouvait lire: "Falun Dafa est bon", "Vérité-Compassion-Tolérance est bon" et "Restaurer la réputation du Maître".

La veille du Nouvel An, alors que tous les prisonniers étaient alignés les uns derrière les autres attendant le dîner, nous avons ouvert nos fenêtres et avons suspendu les bannières sur le fil de fer devant les fenêtres et nous sommes écriés ensemble: "Falun Dafa est bon", "Vérité-Compassion-Tolérance est bon" et "Restaurer la réputation de Maître". Nos cris ont attiré l'attention de beaucoup de prisonniers. Ils ont été heureux de voir les bannières et nous ont salués en signe d'approbation. Un des gardiens, Chen Linghua, a été secoué lorsqu'il nous a vu debout aux fenêtres depuis le poste de surveillance. Il s'est précipité vers notre cellule et nous a dit de ne pas nous tenir debout devant les fenêtres et de ne pas crier.

Après un moment, le gardien Wu Wei est arrivé. Il était si furieux que son visage était complètement déformé. Il nous a dit avec colère qu'il nous aurait battu si ce n'était pas le nouvel an. Nous avons émis les pensées droites tous ensemble. Nous avons partagé notre expérience sur la façon de suspendre des bannières avec les pratiquants des autres cellules. Les autres pratiquants ont aussi confectionné beaucoup de bannières et les ont suspendus dans la buanderie, devant leurs fenêtres à l'extérieur ou dans d'autres endroits. A chaque fois que les gardiens trouvaient une bannière, ils pensaient que c'était nous qui l'avions faite. Lorsqu'ils nous demandaient qui avait fait la bannière, nous leur répondions: "Peu importe qui l'a faite, elle a été faite pour sauver les gens. Il n'y a rien de mal à permettre aux gens de suivre "Vérité-Compassion-Tolérance." Les gardiens repartaient sans dire un mot. L'un d'entre eux a dit avec colère qu'il préférait avoir une dizaine de prisonniers "normaux" plutôt qu'un seul pratiquant de Falun Gong.

Aux environs de 21 heures, nous avons tous entendu la chanson "Pudu" sortir d'un haut-parleur suspendu à un arbre à l'extérieur du camp. Nous sommes tous restés là debout à écouter avec des larmes coulant sur nos joues. Un pratiquant a dit: "Les pratiquants à l'extérieur font vraiment bien, ils nous encouragent." Nous avons tous mis nos mains en position de Heshi afin de les remercier.

Les gardiens se sont montrés extrêmement nerveux lorsqu'ils ont entendu la musique qui venait de l'extérieur du camp. Ils ont envoyé quelqu'un pour l'arrêter. Nous avons envoyé des pensées droites en groupe demandant: "Qu'il ne leur soit pas permis d'atteindre le haut-parleur." Après un bon moment, les agents de police sont revenus, tremblant de froid. Ils nous ont dit: "Vous autres êtes vraiment incroyables, l'arbre était si grand, comment ont-ils pu mettre le haut-parleur à cette hauteur?"

Il était minuit quand nous avons fini d'écouter "Pudu". Nous nous sommes tous alignés et avons envoyé nos vœux de Nouvel An à notre estimé et bienveillant Maître.

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2008/9/19/186191.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.