Trois fonctionnaires voient leur vie changer après avoir corrigé leurs erreurs

Un certain lieu de travail en Chine a été désigné comme organisation cible après que la persécution de Falun Gong a débuté. Les pratiquants travaillant là étaient souvent harcelés et arrêtés. De nombreux employés non pratiquants devaient surveiller les pratiquants. Ces personnes ne s’opposaient pas réellement au Falun Gong. En fait, presque chacun d’entre eux avait des membres de sa famille ou des parents pratiquant Falun Gong. C’est juste que sous la pression des plus hauts niveaux, ils ont été impliqués dans la persécution. Beaucoup d’entre eux ont reçu la rétribution en conséquence.

Grâce aux efforts persistants des pratiquants locaux et de l’étranger, beaucoup de ces personnes ont maintenant cessé de persécuter les pratiquants et se dirigent vers un meilleur futur. Ci-dessous, quelques exemples

M. Jia était un secrétaire du parti du Comité politique et légal. Il a commencé à se sentir malade en 2001 et plus tard, a développé un diabète et est devenu presque complètement aveugle.

M. Yi était un chef de section de la sécurité. Fin 2000, il s’est rendu à Pékin avec des agents de police pour prendre des pratiquants de Falun Gong arrêtés là, après avoir fait appel. En 2002, il a appelé un pratiquant pour contrôler s’il était chez lui. Après avoir découvert que le pratiquant était chez lui, il a travaillé de concert avec les personnes du Bureau 610, a réussi à se procurer une clé et est entré par effraction au domicile du pratiquant. Peu après l’arrestation du pratiquant, le fils unique de M. Yi s'est vu diagnostiquer une leucémie et a du quitter le collège. Les personnes locales ont toutes déclaré qu’il avait reçu la rétribution pour avoir persécuté le Falun Gong. M. Yi a transféré son fils dans un grand hôpital à Wuhan. Dans le but de s’occuper de son fils, il a du démissionner de son poste.

Il s’avéra que M. Jia demeurait dans le même hôpital. Lorsque les membres de leurs familles respectives qui pratiquaient Falun Gong sont allés rendre visite aux deux hommes, ils leur ont clarifié les faits. Tous deux se sont repentis. Après avoir quitté l’hôpital, M. Jia a fermement refusé de travailler dans le même poste et était déterminé à ne jamais participer à nouveau à l’arrestation de pratiquants. Puisque des pratiquants locaux ont aussi révélé son numéro de téléphone sur Internet, de nombreux pratiquants à l’étranger, en particulier de Taiwan, ont appelé M. Jia pour lui clarifier les faits. On a appris qu’il y avait un pratiquant qui avait aidé M. Jia à réciter ‘’Falun Dafa Hao (Falun Dafa est bon)’’ au téléphone à plusieurs reprises. Plus tard, le parent pratiquant de M. Jia est allé à nouveau lui rendre visite et lui a conseillé de se mettre à pratiquer. Il a en effet, commencé à pratiquer en secret. Peu après, il a recouvré la vue et a pu retourner travailler à nouveau.

Quant à M. Yi, sa sœur ne cessait de demander au Maître de sauver le seul fils de son frère. Elle s’est aussi rendue au domicile du pratiquant arrêté pour s’excuser au nom de son frère. Dans le même temps, elle a confronté son frère à ses mauvaises actions. M. Yi a aussi regretté ce qu’il a fait. Ainsi, il a réussi à utiliser toutes sortes de moyens pour s’excuser auprès du pratiquant affecté. Il a aussi aidé son beau-frère à cacher des livres de Dafa et des matériaux de clarification des faits. Lorsque les pratiquants lui ont parlé de quitter le Parti communiste chinois (PCC) et ses organisations affiliées, il a répondu immédiatement : ‘’Ma famille entière démissionnera. Mon épouse est membre du PCC, et mon fils et moi sommes tous deux, membres de la Ligue de jeunesse communiste. Je sais depuis longtemps que le PCC est pervers. S’il vous plait, aidez-moi à le quitter.’’ Plusieurs années plus tard, son fils a complètement recouvré de la leucémie et repris ses études. Son fils est diplômé du collège et travaille maintenant dans le sud de la Chine. M. Yi a trouvé aussi un emploi bien payé. Sa famille entière est reconnaissante au Maître.

After Mr. Yi quit his Security Chief position, Mr. Bing took over. He also participated in the arrests of practitioners. Not long after, a strange growth developed on top of his head. He also went to the same hospital and had the tumor removed. One of the practitioners he had arrested was detained in a labor camp for one year. After he was released, he clarified the truth to Mr. Bing's wife. She happened to have read Dafa books before and was sympathetic to practitioners. She advised her husband not to do bad deeds any more. After learning the truth, Mr. Bing apologized to the practitioner and asked to withdraw from the Communist Youth League. The tumor on his head never returned, and his children all found good jobs.

Après que M. Yi ait quitté son poste de chef de la sécurité, M. Bing a repris le poste. Il a aussi participé aux arrestations de pratiquants. Peu de temps après, une étrange grosseur s’est développée sur le haut de sa tête. Il s’est aussi rendu dans le même hôpital et a fait enlever sa tumeur. Un des pratiquants qu’il avait arrêté était détenu dans un camp de travaux forcés pour un an. Après avoir été libéré, il a clarifié les faits à l’épouse de M. Bing. Il s’est avéré qu’elle avait lu des livres de Dafa auparavant et sympathisait avec les pratiquants. Elle a conseillé à son mari de ne plus commettre de mauvaises actions. Après avoir appris la vérité, M. Bing s’est excusé auprès du pratiquant et demandé à quitter la Ligue de jeunesse communiste. La tumeur sur sa tête n'est jamais revenue, et ses enfants ont tous trouvé de bons emplois.


Date de l’article original : 3/8/2008

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2008/7/19/182233.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.