RFA (Radio Free Asia) : Jiang Zemin reçoit un sérieux avertissement pendant sa visite aux Etats-Unis

Le 23 octobre 2002, RFA (Radio Free Asie) a publié l’article d’un commentateur. Il disait que ce pourrait être la dernière visite de Jiang aux Etats-Unis. Le média chinois assurait que c’est le plus grand des honneurs d’avoir un barbecue avec le Président Bush dans son ranch de Crawford au Texas. He Yafei, le secrétaire pour le département chinois des affaires étrangères aux Etats-Unis a dit lors d’une conférence de presse que la Chine et les Etats-Unis publieraient bientôt une déclaration commune. Avant l’arrivée de Jiang, 13 grandes entreprises internationales de Chine et des Etats-Unis ont signé un contrat s’élevant à 4.7 billion de $ U.S à New York, assurant le barbecue de Jiang.
Cependant, la Maison Blanche a immédiatement répliqué qu’il n’y aurait pas de déclaration commune du Président Bush et de Jiang pendant leur [rencontre] à l’APEC . De plus, le New York Times a indiqué immédiatement que la propagande de Beijing était exagérée. Parmi les dignitaires étrangers que le Président Bush a reçus dans son ranch de Crawford, seul le Président Russe Vladimir Poutine et le Ministre des Affaires Etrangères Blair y ont passé la nuit, et leur entretien a duré au moins deux heures. Le Président Bush a également conduit un petit camion pour faire faire le tour du ranch au couple Poutine. Le Prince de la Couronne d’Arabie Séoudite, Abdallah, a passé là 5 heures avec le Président Bush. En comparaison, Jiang, en tant que chef de la plus grande puissance du monde, s’est dépêché de partir après une heure et demie de rencontre avec Bush, ce qui a semblé le ranger bien bas parmi les dignitaires étrangers.
Le premier arrêt de la visite de Jiang a été Chicago. Selon les reportages des médias, son « groupe d’accueil » était de 4 à 500 personnes, mais les protestataires étaient au nombre de 1000. La plupart étaient des pratiquants de Falun Gong, mais aussi des organisations de droits de l’homme, des défenseurs de la démocratie chinoise, la Fédération Indépendante des Etudiants et Universitaires Chinois aux Etats-Unis (IFCSS), quelques Tibétains et Taiwanais ect. Jiang avait si peur de voir les protestataires qu’il est entré dans l’hôtel par la porte arrière. Ce qui a déçu le « groupe d’accueil », et le Consulat Chinois a du les réconforter en leur promettant des T-Shirts, des chapeaux et des indemnités de voyage.

Le premier jour de l’arrivée de Jiang, il s’est vu intenter une action judiciaire par la Cour du District des Etats-Unis de la région nord de l’Illinois, division orientale, qui est située à Chicago. Les pratiquants de Falun Gong en tant que plaignants ont poursuivi Jiang en tant que Secrétaire Général du Comité central du Parti Communiste, pour ses crimes de violations des droits de l’homme et de génocide contre les pratiquants de Falun Gong depuis juillet 1999. Selon des statistiques partielles, sur plus de trois ans depuis juillet 1999, on a vérifié que 505 pratiquants avaient été torturés à mort. Selon les statistiques internes officielles communistes chinoises à la fin octobre 2001, le nombre de cas de morts de pratiquants en détention s’élevait au moins à 1600. Au moins 6000 ont été condamnés. Plus de 100 000 ont été envoyés dans des camps de travail et plus de 1 000 ont été envoyés de force dans des hôpitaux psychiatriques où on leur a administré des « traitements » dommageables pour le système nerveux. D’innombrables pratiquants ont été kidnappés et emmenés dans des classes de lavage de cerveau, et y ont été mentalement tourmentés. Nombreux sont ceux qui ont été brutalement torturés, physiquement punis et financièrement rançonnés par le soi disant personnel de l’application des lois. Naturellement Jiang n’a pas reçu la poursuite directement pour des raisons de sécurité, mais elle a été remise à des gardes de sécurité. Ce « plus grand honneur », pourtant, a été plus que suffisant pour lui faire perdre sérieusement la face.
Un camion avec des slogans faits par les défenseurs de la démocratie chinoise accusait Jiang de vendre de la terre dans le nord de la Chine et a attiré l’attention de la population chinoise. Certaines personnes du « groupe d’accueil » tenaient leur drapeau chinois dans leurs mains. Lorsqu’ils ont vu le camion, ils étaient trop choqués pour continuer à brandir leurs drapeaux chinois.


Au Texas, un grand groupe de protestataires a terrifié Jiang et sa suite. D’un côté, le groupe de Jiang s’est servi de différents stimulants pour former le « groupe d’accueil ». D’un autre côté, ils s’inquiétaient de ne pouvoir contrôler la situation. Aussi ont ils fait pression sur les hôtels proches pour annuler les réservations de tous les chinois, et ils ont aussi demandé aux sponsors d’envoyer des mails aux participants du « groupe d’accueil », leur demandant de signer un accord. « En considération pour cette invitation, j’accepte de me soumettre aux règles et règlements du Groupe d’Accueil. J’accepte aussi en cas de perturbations causées par moi (par exemple des protestations contre les Etats-Unis et/ou le Président de la Chine) de payer 5,000.00$ comme dédommagement minimal pour les tords qui pourraient en résulter pour la réputation du groupe. » Il semble que tandis que Jiang prétend représenter une productivité de pointe, une culture de pointe et la prospérité de ses citoyens, il ait toujours recours à des menaces financières pour maintenir sa base de soutien.

Traduit de l’anglais
http://www.clearharmony.net/articles/200210/7870.html

Publié le lundi 28 octobre

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.