Une anecdote survenue dans mon entreprise

Je travaille comme technicien chargé de la productivité dans une petite compagnie. Pour arriver à gagner plus de temps, j’augmente mon efficacité et tâche de finir mon travail tout en en garantissant la qualité, de façon à passer le temps qui me reste à des activités de clarification de la vérité. Ces dernières années, il y a eu beaucoup d’activités pour promouvoir le Falun Gong, et il y a souvent des événements urgents qui exigent que je quitte temporairement mon travail. Toute l’année s’est passée comme cela sans aucun problème jusquà récemment : c’était la journée d’orientation où les sociétés de différentes communautés présentent leur propre culture. Naturellement les pratiquants de Dafa voulaient eux aussi participer à l’événement. Malheureusement, il n’y avait personne au travail pour me remplacer. D’un autre côté il y avait suffisamment de pratiquants pour assister à l’événement. Par conséquent, j’ai pris en compte mon entreprise et ai décidé de ne pas assister à l’activité. Mais il y avait très peu de travail à faire ce jour-là, et j’ai eu terminé en même pas une demie-journée. Pendant l’heure du déjeuner, je me suis assis à mon bureau et la pensée m’est venu, pourquoi ne pas partir maintenant ? J’ai alors envoyé un mail à la directrice adjointe pour demander l’autorisation de prendre une demie journée, et je me suis dépêché de partir avant qu’elle ne revienne du déjeuner.

Lorsque je suis revenu travailler le jour suivant, elle m’a dit, « selon ton contrat, tu devrais rester au bureau 8 heures par jour. Selon les règles de l’entreprise, tu dois donner tes congés deux semaines avant de les prendre. Ton comportement a violé ton contrat et l’entreprise est mécontente! L’entreprise n’a aucun intérêt à garder un tel employé.” Notre directrice adjointe est une forte femme dans son travail. Quelques mois après qu’elle soit arrivée dans l’entreprise, notre chef de service a donné sa démission à cause de conflits avec elle, elle se plaignait de son faible taux de productivité. Par conséquent, je suis resté le seul à travailler dans ce service.

Avant que je ne commence la “cultivation” j’étais une personne emportée. Malheureusement, je n’ai pas beaucoup changé depuis. J’ai toujours pensé que l’entreprise devrait me récompenser pour accomplir le travail de deux personnes tout seul. J’avais déjà pris ma décision en faveur de l’entreprise et décidé de ne pas prendre la journée. De plus, j’avais terminé ma tâche. Pourquoi ne serais-je pas autorisé à prendre une demie journée ? Par conséquent, j’ai dit à la directrice adjointe, « vous devriez regarder les résultats de l’entreprise, j’ai fini en un jour ce que les autres mettent deux jours à achever. Mon efficacité devrait me valoir un peu de flexibilité dans mes horaires. Ce qui s’est produit hier n’était qu’un cas exceptionnel, alors pourquoi le prendre si sérieusement ? » Elle a répondu, « Après que tu aies terminé ton travail, tu pourrais aider les autres à achever le leur. Quand tu es au travail , tout ton temps devrait être consacré à des choses liées à ton travail, sinon tu as rompu ton contrat. » Comme elle insistait tellement sur la question des heures de travail alors que je parlais de l’efficacité, nous ne pouvions pas arriver à un accord. J’ai donc suggéré de consulter le directeur.

Je ne pouvais m’empêcher d’associer l’attitude féroce de ma directrice adjointe à la situation d’autres pratiquants qui avaient cherché un autre job à cause de la pression. Je crois que c’est une forme de persécution dissimulée. Les pratiquants de Dafa font le travail de Dafa ce qui est la chose la plus droite, qu’on ne doit pas laisser de côté.
Le matin suivant, la directrice m’a dit ouvertement, qu’en tant qu’entreprise à croissance rapide, nous devions avoir des exigences strictes pour des objectifs de management. Chaque employé doit adopter certaines règles. Bien-sûr, d’un autre côté, l’entreprise est très respectueuse des intérêts des employés et de leurs habitudes. Par exemple le Falun Gong, nous le soutenons complètement. Ce n’est pas juste que tu enfreignes les règles de l’entreprise si souvent. J’ai demandé directement, si l’entreprise pouvait faire la liste de mes soi-disant fréquentes violations de la ponctualité ? » J’ai été dans l’entreprise pendant plus d’un an et tout ce dont vous vous souvenez ce sont deux ou trois cas exceptionnels. Pourquoi les autres ont ils des horaires flexibles, tandis que moi même après que j’ai terminé ma tâche, je ne peux toujours pas jouir d’un peu de souplesse dans mon emploi du temps ? Nous étions tous les deux enfermés dans la conversation et je pouvais sentir un fort champ matériel entre nous qui nous empêchait de nous entendre. Je pense que c’est probablement ce qu’on appelle une « relation d’affinité négative. »

Je me suis calmé , j’ai pris quelques profondes respirations, qui m’ont permis de reprendre mes esprits, je me suis dit à moi-même, je suis un pratiquant, et Maître Li nous a dit d’être de bons employés au travail. Qu’est-ce qui ne va pas aujourd’hui ? Même si les autres essaient de me prendre en faute, je dois avoir une lacune en temps que pratiquant. Nous devrions regarder en nous-même en toute circonstance, c’est ce qui différencie un pratiquant d’un non pratiquant. En particulier quand tous les employés de l’entreprise soutiennent Dafa, je fais une pause de quinze minutes deux fois par jour pour émettre des pensées droites. J’ai l’habitude de regarder le site Clearwisdom chaque jour, et notre directeur adjoint ne m’a jamais accusé. Alors pourquoi aujourd’hui ?

Les mots de Maître Li me sont soudain venus à l’esprit. Nous devons toujours tenir compte des autres en toutes circonstances. En tant que chinois d’outremer, nous devrions respecter les habitudes occidentales et leur manière de traiter les choses. Par exemple, les chinois pensent que ce n’est pas une grosse affaire de tenir ou non la porte pour ceux qui sont derrière, chacun devrait ouvrir sa propre porte. Mais les occidentaux le prennent comme un signe de bonne éducation et de respect des autres. J’ai tout-à-coup compris où était le problème. La directrice était en colère parce que je ne l’avais pas informée avant de partir. Je ne la respectais pas dans ce domaine, j’agissais d’abord et prévenais après, ce qui a heurté sa fierté.
Je me suis immédiatement excuse sincèrement auprès d’elle, et j’ai expliqué les différentes connotations et habitudes entre orient et occident. J’ai aussi promis de demander la permission pour faire quelque chose à l’avenir, et en même temps aie émis des pensées droites dirigées sur la substance qui était entre nous. Je lui ai aussi expliqué les buts de nos activités et que le temps était la chose dont nous avions le plus besoin. J’ai insisté de nouveau sur le fait que mon efficacité avait augmenté mais que je n’en attendais aucune compensation financière, tout ce que je voulais était du temps libre pour faire le travail de Dafa. J’ai vite perçu un changement manifeste dans l’atmosphère, la directrice s’est adoucie un peu. Finalement le patron m’a dit en souriant, « tu as remporté la bataille cette fois-ci. Va faire revoir ton contrat, pour te donner un horaire plus flexible, je pense que tu feras bien ton travail. »
Non seulement je ne m’attendais pas à ce que le conflit se résolve aussi vite, mais j’avais aussi gagné l’autorisation spéciale de faire ouvertement le travail de Dafa. En repensant à cette petite histoire, j’en suis venu a à une compréhension plus claire sur pourquoi il est important pour nous d’agir selon le standard d’un pratiquant.
D’un autre côté, il est certainement nécessaire pour ceux des pratiquants qui n’ont pas un horaire flexible de traiter correctement leur travail et de consacrer à leur travail le temps qu’ils y passent. Nous devrions considérer les autres et être respectés par eux où que nous allions. Nous devrions vérifier les principes du Falun Dafa : Vérité-Compassion-Tolérance alors que nous travaillons, étudions et dans nos vies quotidiennes.


traduit de l'anglais
http://www.clearharmony.net/articles/200210/7888.html

Publié le lundi 28 Octobre 2002

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.