La police contrôle les lignes téléphoniques tout en demandant au Bureau des télécommunications d’en facturer le coût

Après que quelqu’un m’ait injustement dénoncé aux autorités à la fin de l’année 2000, j’ai été traquée par la police mais ils n’ont pas pu me trouver ni chez mes camarades de classe ni chez mes proches, alors ils ont emmenée de force ma sœur aînée, et l’ont détenue dans les services de la police pendant 7 jours, sous une surveillante constante. Chaque jour ils l’interrogeaient pour essayer de connaître ma destination. A la fin, ma sœur a fait une grève de la faim pendant 3 jours et la police a du la renvoyer à la maison.

Par la suite, en recevant sa note de téléphone, ma sœur a vu qu’il y avait 6 Yuan de plus de facturés. Elle est allée voir le représentant, « que sont ces 6 Yuan ? Pourquoi n'apparaissaient ils pas jusque là ? » Le représentant a réflêchi et a dit, « Demandez au chef. » Ma sœur est allée au bureau du chef, qui aux paroles droites de ma sœur a répondu, « Nous n’avons pas le choix, c’est le tarif qu’ils nous demandent de facturer pour faire contrôler votre ligne téléphonique par la police. Allez parler au chef de service. » Lorsqu’elle a trouvé le chef de service, ce dernier a nié complètement être au courant du tarif du contrôle. En fait, le chef l’a contesté, « si le chef du bureau des télécommunications le dit, alors aller chercher une lettre de validation. » . Lorsqu’elle est revenue au bureau des télécommunications, le chef du bureau avait changé d’histoire et prétendait, « les 6 Yuan sont une erreur faite par les employés. » Il a informé le personnel de les annuler.

En rentrant chez elle ma sœur a vérifié les reçus des factures de téléphone de mon père et de mes plus jeunes sœurs et a découvert que les 6 Yuans étaient aussi inscrits sur leurs factures..

Traduit de l’anglais
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/10/14/27552.html

Publié le 15 octobre 2002

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.