La beauté du Guqin : Vertueux et profond

Le guqin est un instrument de musique à sept cordes pincées. Un instrument très ancien qui a une profonde signification culturelle. Les anciens lettrés et fonctionnaires l'utilisaient pour exprimer leur désir d'élévation personnelle, d'harmonie familiale, de bien être social et leur quête de paix. Ainsi, le guqin est devenu un symbole pour les intellectuels. Dans Liji (une ancienne collection d'écrits Chinois), il est écrit qu' "un intellectuel ne devrait pas se séparer à la légère de son guqin ou de son 'se' [un autre instrument de musique à cordes]." Confucius a dit un jour : "Développer les sentiments avec le Shijing [une ancienne compilation de poèmes], agir en accord avec les standards éthiques et atteindre la maturité en harmonie avec la musique."


L'art du guqin se focalise sur une beauté idéaliste--mettant en lumière le sens intérieur plutôt que la beauté de la forme. Sa compréhension dépasse les limites de la musique, incarne l'harmonie entre l'homme et la nature, le ciel et la terre et les concepts du corps et de l'âme. Il est par conséquent un outil pour s'améliorer soi-même, s'éveiller vers de hauts niveaux et qui civilise les gens à tous les niveaux. Les gens parlent souvent de la Vertu du Guqin ou du Tao du Guqin. 'Les Rituels du Guqin', un ancien livre écrit par Cai Yong, déclare : "Dans les anciens temps, Fuxi créa le guqin pour se garder soi même des déviations et de la luxure, afin de pouvoir s'améliorer rationnellement et retourner à l'origine." Dans le Yueji, une ancienne collection d'écrits Chinois, il est écrit : "la vertu est la racine des sentiments; la musique est la fleur de la vertu." Une musique de haut niveau est une manifestation de la Loi du Ciel. Quand quelqu'un apprécie une telle musique, il ou elle est moralement civilisé et spirituellement élevé.


Dans les temps anciens, un gentilhomme devait pratiquer le guqin avec un esprit et un cœur droit de manière à atteindre l'harmonie du corps et de l'âme. De nombreux intellectuels célèbres pour leur aptitude à jouer du guqin étaient de grande vertu et avaient des critères moraux élevés. Se retirer dans un coin pittoresque et pratiquer le guqin avec sincérité, respect et la paix de l'esprit permet d'atteindre l'harmonie avec la nature et de s'éveiller à des niveaux supérieurs. C'est justement ce que Jikang, un ancien intellectuel Chinois, a décrit dans un poème:


"Voir les cygnes sur le retour,
pincer les cinq cordes.
Être en paix avec la nature,
l'esprit flottant vers des plans plus élevés."


Même au milieu d'un environnement chaotique, on peut encore maintenir un état d'esprit paisible et pur tout en pratiquant le guqin sans être perturbé. Tout comme Tao Yuanming, un autre intellectuel Chinois des temps anciens l'a décrit :


"Vivre dans le monde humain,
Aucun bruit ne passe.
Quelqu'un peut-il atteindre cet état?
La quiétude accompagne l'esprit noble."


La pratique du Guqin dépend en grande partie de l'état d'esprit du joueur. Un esprit pur induit une musique juste. Un esprit élevé induit une musique profonde. De telles implications pourront par la suite toucher le cœur de l'auditeur, faisant écho à la vertu et la grandeur véhiculées dans la musique. En fait, la pratique du guqin et de toutes sortes d'arts sont ainsi.


Date de l'article original : 31/3/2008

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2008/3/19/174429.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.