Le point de vue de Sima Guang sur le talent et la vertu

Sima Guang (1019-1086) était un érudit intègre, homme d'état et poète. Il a écrit Zi Zhi Tong Jian, qui veut dire : 'Miroir complet pour aider au Gouvernement', une chronique générale d'Histoire Chinoise allant de l'an 403 avant J-C à 959 de Notre Ere. Cette compilation est considérée comme l'une des œuvres historiques les plus pointues sur la Dynastie des Song du Nord (960-1127). Sima Guang avait classé les gens en quatre groupes, en fonction de leur vertu et talents : les sages - ceux qui possèdent et talents et vertu; les imbéciles - ceux qui ne possèdent ni vertu ni talents; les nobles - ceux qui ont de la vertu mais aucun talent; et les inférieurs - ceux qui ont des talents mais pas de vertu.


Au moment de nommer un fonctionnaire, le premier choix devait se porter sur une personne 'sage', puis sur une personne 'noble' . Si ni un 'sage', ni un 'noble' ne pouvaient être trouvés, il était préférable de choisir un 'imbécile' plutôt qu'un 'inférieur'. C'est parce que les personnes talentueuses dépourvues de vertu sont les plus dangereuses. Elles sont pires que celles qui n'ont ni talent ni vertu.


Sima Guang croyait qu'un gentilhomme avec des talents pouvait accomplir de bonnes actions, là ou une personne 'inférieure' pourrait faire usage de son talent pour faire de mauvaises choses. Pour ce qui est des ''imbéciles', ils n'ont pas la sagesse suffisante pour accomplir de mauvaises actions. Alors qu'une personne 'inférieure' pourrait facilement dévoiler son mauvais côté : si des efforts suffisants étaient mis en action dans ce cas là, son travail pourrait être très violent, se serait comme par exemple donner une paire d'ailes à un tigre, et les dommages occasionnés seraient incalculables.


Sima Guang a par la suite expliqué qu'une personne vertueuse était respectée des autres et qu'une personne avec des talents était bien-aimée. Cependant, une personne 'bien-respectée' peut tenir quelqu'un à distance, alors qu'une personne 'bien-aimée' généralement attire les gens. D’où, en tant que recruteur, on pourrait avoir tendance à plus facilement rechercher une personne vertueuse, mais être tenté par une personne talentueuse. A travers l'histoire, presque tous les empereurs imbus de leur personne et auto-complaisants, tous les fonctionnaires déloyaux et les fils prodigues étaient tous des gens talentueux, qui manquaient de vertu. Il y a eu trop d'exemples de telles personnes qui ont causé la défaite de leur pays ou la perte de leur foyer. Les empereurs infâmes tels que Yin Zhouwang, Zhou Youwang, Sui Yangdi, etc. étaient tous talentueux, mais manquaient de vertu. Ils étaient tous des personnes 'inférieures' qui ont amené des calamités sur leur propre pays.


Yin Zhouwang, par exemple, était intelligent et cultivé. Il était physiquement très fort, capable de terrasser un animal sauvage à mains nues. Par contre, souvent il maquillait ses erreurs, faisait la sourde oreille aux conseils qu'il recevait et était irrévérencieux envers les divinités. Il était démonstratif et aimait étaler ses prouesses. Pour lui, le monde entier lui était inférieur, il était cruel et violent. Il a torturé avec un fer brûlant des personnes loyales qui le soutenaient, il a ouvert le ventre d'une femme enceinte pour examiner le bébé, il a cassé l'os de quelqu'un pour y extraire la moelle et a disséqué son propre oncle encore en vie pour prendre son coeur. Au final, le seigneur féodal et ses gens se sont retournés contre lui. Yin Zhouwang a été vaincu par Zhou Wuwang et son trône renversé. Il est mort brûlé vif et son nom est devenu depuis dans l'histoire synonyme du ridicule.


C'est pour cette raison que, Sima Guang a insisté sur le fait que lorsqu'on choisit un empereur ou que l'on nomme à un poste un fonctionnaire, la vertu devrait être le premier critère à prendre en considération.


Référence: 'L'Histoire des Song - Biographie de Sima Guang'

Date de l'article original : 3/30/2008

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2008/3/21/174756.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.