On doit vivre selon les critères établis par le ciel pour être reconnu par le Ciel comme une bonne personne

Il y avait un professeur du nom de Yudu (nom de titre : Liangchen) de la Province du Jiangxi qui vivait durant l'ère de Jiajing, sous le règne de l'Empereur Shizong de la Dynastie des Ming. A l'âge de dix-huit ans, Yudu réussit l'examen impérial et devint un xiucai ("licencié", examens organisés chaque année au niveau des Comtés. Les examens impériaux dans la Chine impériale déterminaient qui parmi la population serait autorisé à entrer dans la bureaucratie de l'Etat.) A cause de son faible niveau d'éducation, il établit un centre d'apprentissage avec plusieurs amis. Pendant cette période, il participa sept fois aux examens impériaux, mais échoua à devenir un juren ("un homme recommandé," un diplôme provincial, organisé tous les trois ans au niveau provincial).


Yudu avait cinq fils et quatre filles. Quatre de ses cinq fils tombèrent malades et moururent. Le troisième garçon était intelligent et en bonne santé. Malheureusement, il disparut à l'âge de huit ans alors qu'il jouait à l'extérieur. De ses quatre filles, une seule survécut. Mme Yu, à force d'avoir tant pleuré devint aveugle. Le centre d'apprentissage dut être fermé car il ne générait pas assez de revenus. Alors que Yudu devenait de plus en plus démuni, il pensa : "Je n'ai pas fait de grosses erreurs dans ma vie, pourquoi le Ciel me punit-il ?"


M. Zhang répondit :"Je suis au courant de votre situation depuis déjà un long moment. Vous ne vous souciez que d'accéder à la célébrité et vous avez de mauvaises intentions. Vos lettres sont pleines de ressentiment. Je crains que vos châtiments ne soient pas encore terminés." Yudu pris par surprise dit : "J'ai fait, il y a longtemps de cela, le vœu de faire de bonnes actions, pourquoi mes efforts ont-ils été vains ?" M. Zhang continua : "par exemple, dans votre lettre vous mentionnez que vous vouliez économiser du papier. Cependant, quand vos élèves et amis utilisaient le papier en provenance de vieux livres pour envelopper des objets et pour essuyer la table, vous ne leur avez rien dit. Vous ramassiez simplement quelques feuilles de papier dans la rue et les brûliez pour que les autres le voient. Pour quel bénéfice ? Vous disiez que vous vouliez être attentif à votre langage. Au lieu de cela, vous argumentiez, utilisiez des mots pas très jolis et alliez jusqu'à ridiculiser les autres. Tous les mots que vous avez prononcés et toutes vos erreurs ont été enregistrés par les dieux, pourtant vous prétendez que vous vivez une vie simple et droite. Ne vous mentiez vous pas à vous-mêmes et aux autres? Bien que vous n'ayez rien fait de licencieux, à chaque fois que vous étiez en présence d'une belle femme, vous la dévisagiez de la tête aux pieds, votre cœur était ébranlé et vous ne pouviez pas vous débarrasser de vos mauvaises pensées. Néanmoins, vous prétendez que vous n'avez jamais eu de pensées de luxure. Avec ceci comment pouvez-vous vous présenter à la face du ciel et de la terre? Et c'est ce que vous avez fait pour accomplir le vœu que vous avez fait. Je ne peux imaginer à quel point vous avez mal fait dans les autres domaines de votre vie. J'ai soumis vos prières quotidiennes aux dieux dans le Ciel et ils ont envoyé un messager pour surveiller ce que vous faisiez. Ils ont découvert que vous n'avez fait aucune bonne action ces dernières années et quand vous étiez seul, ils ont vu que votre coeur était rempli de jalousie, de ressentiment, de désir de célébrité, de profit, de récompense, d'avarice, de manque de respect pour les autres et de manque de maîtrise de vous-même. Toutes vos mauvaises pensées ont été consignées et la punition du Ciel empirera de plus en plus. Vous ne serez même pas capable d'éviter ces épreuves, comment alors pouvez vous demander bonne fortune et récompenses?"

En entendant cela, Yudu eut terriblement peur. Il pleura et demanda : "Puisque vous savez tout ce que j'ai fait, vous devez être le dieu de la cuisine pour lequel j'ai prié. S'il vous plaît, aidez moi! " Zhang lui dit : "Vous avez étudié des livres et connaissez quelques principes, par conséquent, vous devriez comprendre le principe que : 'les bonnes actions seront récompensées.' Cependant, parce que vous n'avez pas persévéré, en conséquence, tout ce que vous avez fait étai superficiel et vous avez dérivé en suivant le courant de la société. Donc, pourquoi ne faites vous pas quelque chose de concret? A partir de maintenant, vous devriez vous débarrasser de vos mauvaises pensées et cultiver un cœur bon. Ne recherchez pas de récompenses ni la célébrité ni le profit. Peu importe que la tâche soit petite ou grande, quelque soit la difficulté des choses, vous devez faire de bonnes actions. Et finalement, vous obtiendrez des résultats inattendus. Je vous dis cela parce que votre famille croit vraiment aux dieux. Aussi longtemps que vous ferez de bonnes actions, alors vous pourrez changer la volonté du Ciel." Après cela, Zhang marcha en direction de la cuisinière et disparut. Yudu réalisa à ce moment là que Zhang était vraiment le dieu de la cuisine.


Depuis lors, Yudu changea ses anciennes habitudes et continua de se débarrasser de ses mauvaises intentions. Toutes ses actions et paroles étaient faites et dites comme si les dieux étaient présents et il ne se mentait plus a lui-même et ne perdait plus la maîtrise de lui-même. Finalement, il fut capable d'agir avec compassion et préserver son esprit de mauvaises intentions. Il essaya de son mieux d'accomplir de bonnes actions et d'aider les autres sans se préoccuper des choses à faire, qu'il soit occupé ou non, ou que les autres en soient au courant ou pas. A chaque fois qu'il rencontrait des gens, il leur conseillait sans relâche d'accomplir de bonnes actions, de sincèrement croire aux divinités et de croire au principe que "les bonnes actions seront récompensées par le bien, tandis que le mal provoquera la rétribution."
.

Trois années plus tard, plusieurs personnes recommandèrent Yudu pour qu'il enseigne à la capitale. Alors qu'il enseignait là-bas, Yudu reçut les éloges du Premier Ministre Zhang Jiangling et fut recommandé pour devenir taixue ("Grande Etude," le plus haut rang dans l'Institution chargée de l'éducation dans la Chine antique). L'année suivante, Yudu passa un examen et devint un jinshi ("un érudit présenté," un diplôme métropolitain, organisé à la capital tous les trois ans). Un jour, il tomba nez à nez avec son fils disparu. Par la suite, Mme Yu recouvra la vue. Les gens eurent de l'admiration pour la noblesse de caractère de Yudu et envoyèrent leurs enfants étudier avec lui. Tout le monde pensait que c'était la récompense de Yudu pour l'accomplissement de ses bonnes actions.


Quand bien même la destinée de chacun est déterminée par le Ciel, le résultat dépend des efforts de chacun. La condition requise est de s'éveiller et de croire fermement au Ciel.

Le 25 février 2008

Date de l'article original : 23/3/2008

Version chinoise disponible à :
http://minghui.org/mh/articles/2008/2/26/173153.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.