Israël : Des leaders religieux et des représentants de différentes ethnies signent conjointement une Déclaration pour faire cesser les crimes contre l’humanité perpétrés par le PCC (Photos)

Plus d’une vingtaine de leaders religieux et de représentants de diverses confessions et groupes ethniques ont assisté au Relais de la Flamme des Droits de l’Homme en Israël pour signer conjointement une déclaration appelant à mettre un terme aux crimes contre l’humanité commis en Chine et dans le monde.

La Flamme des Droits de l’Homme qui voyage à travers le monde avec le message que les Jeux Olympiques et les crimes contre l’humanité ne peuvent co-exister en Chine, est arrivée en Israël le 18 février. La Flamme a été allumée et portée dans les rues de Tel Aviv.

Chefs religieux et représentants des différentes communautés lors de la cérémonie, en présence de Xiaoyi Yang qui mène l’enquête sur la persécution du Falun Gong, Mme Jennifer Zheng – une pratiquante de Falun Gong et victime de la persécution en Chine et l’ancien Secrétaire d’Etat Canadien (Asie-Pacifique) Hon. J.D David Kilgour, co-auteur de "Prélèvements meurtriers – Une enquête indépendante sur les Allégations de Prélèvements d’Organes sur les Pratiquants du Falun Gong en Chine."

Passer la torche et déclarer sa position pour les droits de l’homme

Les représentants des diverses religions se serrent la main en signe de solidarité

Un évènement d’une signification toute spéciale fut la marquante cérémonie de la signature de la déclaration conjointe par les représentants des différentes religions et groupes ethniques d’Israël, appelant à mettre fin aux violations des droits de l’homme en Chine. Parmi les signataires de la déclaration, il y avait des Rabbins, des Prêtres, des Cheiks Bédouins, des Soufis, des Druzes, un Bouddhiste et un réfugié du Darfour. Certains de ces honorables invités étaient des gens âgés venus des différentes régions d’Israël. Tous étaient venus en dépit des prévisions météorologiques qui annonçaient une tempête. D'autres, qui n'avaient pu venir ont envoyé leurs bénédictions.

Avant la signature de la déclaration conjointe, les invités s’étaient réunis pour écouter les témoignages de Mme Jennifer Zheng -- une pratiquante de Falun Gong et victime de la persécution en Chine et de l’ancien Secrétaire d’Etat Canadien (Asie-Pacifique) Hon. J.D David Kilgour, co-auteur de "Prélèvements meurtriers – Une enquête indépendante sur les Allégations de Prélèvements d’Organes sur les Pratiquants du Falun Gong en Chine.

Plusieurs chefs religieux ont cité des versets de leurs livres sacrés. Les versets cités portaient sur la création de l’homme à l’image de Dieu et de l’obligation de l’homme à protéger l’opprimé.

Le Cheikh Zenaldin Faruk, Imame des Cherkes Musulmans d’Israël a comparé les prélèvements d’organes en Chine aux atrocités de l’Holocauste durant la seconde Guerre Mondiale:

"Nous devrions unir nos forces et combattre cette cruelle pratique (de prélèvements d’organes). Nous ne voulons plus de tragédies comme celles perpétrées par les Nazis dans les années quarante."

Le Rabbin Daniel Shiloh de l’implantation de Kdumim a dit:

"Ici, Nous sommes une centaine de personnes... . Nous avons un rayon d’action très limité. Nous pouvons faire les choses que la responsabilité nous obligent de faire. Si chacun dans le monde fait aussi cela , alors il y aura une réduction, ou des gens particuliers pourraient être sauvés."

Le Rabbin Haim Aaron Cohen de l’Association "Rabbins pour les Droits de l’Homme" a déclaré:

"En tant que religieux, nous devons prier en utilisant nos pieds. Nous devons prier avec nos actions et aller dans tous les endroits où les gens n’ont pas le droit de prier."

Le Dr. Rabbin Alon Goshen-Gottstein était l’hôte de la cérémonie. Depuis des années, il prône le dialogue inter-religieux. Il a cité un verset du Talmud (l’enregistrement des discussions rabbiniques liées à la Loi Juive, à l’éthique, aux coutumes et à l’histoire) qui déclare sans équivoque que si une personne ne proteste pas quand on fait du mal à son semblable, il est considéré comme étant complice.

Les leaders ont signé la déclaration conjointe lors d’une cérémonie publique . Ils ont fait preuve d’une profonde compréhension de leurs responsabilités et de leurs obligations morales vis-à-vis des évènements qui arrivent aux autres personnes dans d'autres parties du monde. L’assistance a été très émue par leur engagement authentique, de cœur et d’action, envers la moralité.

La déclaration conjointe stipule que les atrocités du régime Chinois doivent immédiatement cesser. Il y est fait spécifiquement mention de la persécution du Falun Gong, qui a débuté en 1999.

Le Rabbin en Chef de la ville de Haifa (une des plus grandes villes d’Israël), lRabbi Shear Yeshuv Hacohen, a envoyé une lettre de soutien : "Je suis malheureusement dans l’impossibilité d’assister en personne à ce rassemblement des droits de l’homme. Et spécialement pour présenter la demande d'arrêter la politique de persécution et de meurtre des pratiquants de Falun Gong en Chine Continentale..." Le Rabbin a conclu sa lettre avec une bénédiction pour le succès de la mission.

L’évènement International du Relais de la Flamme des Droits de l’Homme a été créé à l’initiative de la CIPFG – la Coalition d’Investigation sur la Persécution du Falun Gong.

Date de l'article original : 2/25/2008

Version anglaise disponible à :
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2008/2/25/94783.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.